#19 Le jour de l’effondrement – Michèle Astrud

couverture

Le résumé…

Un jeune homme retourne dans la ville de son enfance, au bord du fleuve. Cinq ans plus tôt, il a tué son meilleur ami, son frère. Lorsqu’il apprend que les deux tours, où son ami habitait, vont être démolies, il ne peut s’empêcher de revenir sur le lieu de son crime, attiré comme malgré lui. Tandis qu’il redécouvre la ville, peuplée de silhouettes et d’endroits familiers, mais désormais étrangers, il se remémore son adolescence entre ombre et lumière, l’amitié teintée d’amour, de jalousie et d’abandon, qu’il partageait avec son ami, ainsi que les événements qui le menèrent à cet instant fatal où tout a basculé.

A PARAITRE EN AOUT 2014

PicMonkey Collage

Mon avis…

Cette lecture, qui m’a été proposée par les éditions « Aux forges de Vulcain », a été pour moi une expérience très particulière car c’est un genre que je n’ai pas l’habitude de lire. Ce qui saute immédiatement aux yeux quand on entame ce livre, c’est le langage plutôt soutenu, qui tranche particulièrement avec l’origine sociale du personnage principal qui est aussi narrateur. La langue française est merveilleusement bien exploitée, c’est un vrai plaisir de lire un texte aussi bien écrit ! Et oui, mine de rien, ça se fait rare ce genre d’écriture ! Souvent, les auteurs ont tendance, volontairement ou non, à rabaisser leur niveau linguistique… Quel dommage ! Ici, on y échappe et tant mieux !

Cependant, j’ai trouvé assez triste que ce niveau de langue assez soutenu éloigne le lecteur de l’histoire elle-même. On se perd dans les formules, certes très belles, mais peut-être trop lourdes parfois ! Je me suis souvent retrouvée perdue dans ce livre, je l’avoue ! Pourtant, l’histoire de base est bonne : un garçon qui a tué son meilleur ami revient quelques années plus tard sur le lieu de son enfance pour assister à l’effondrement des tours dans lesquelles ils ont tous les deux passés grandi. On se doute qu’on va être confronté à des flash-back. Mais j’ai trouvé ces retours en arrière parfois très confus. Je ne savais plus où, ou plutôt « quand », j’étais !

35623804

Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est son écriture, que j’ai ressentie comme un hymne à la langue française, poétique mais complexe. Cela a été un véritable plaisir pour moi qui suis une grande amatrice des belles formules. Mais quel dommage que cela devienne presque « trop ». J’ai fini par faire une sorte d’overdose de phrases bien tournées. J’ai vraiment regretté que l’histoire soit à ce point effacée par l’écriture soutenue de l’auteure. Cette mise à distance par rapport au récit se fait dès le début et du coup on peine à s’attacher aux personnages et à être happé par l’histoire !

Je conseille cette lecture à ceux ou celles qui aiment les réflexions intérieures, les explorations de l’âme, puisque le personnage raconte tout ce qu’il ressent ou a ressenti, trace un bilan de sa vie au moment où le lieu de son enfance, où tout s’est passé, s’apprête à s’écrouler. Et je conseille surtout aux amoureux de la langue française, la vraie, la belle, de tenter cette lecture s’ils en ont l’occasion car le langage utilisé est vraiment magnifique.

destruction-par-implosion_6n5mj_307smq

Ma note…

.

Merci aux Forges de Vulcain pour cette lecture !

forges de vulcain

6 réflexions sur “#19 Le jour de l’effondrement – Michèle Astrud

  1. Avec tous les livres, style Baudelaire etc. que j’ai du lire pendant les périodes scolaires, là je crois qu’avec ce livre je vais faire une overdose ! x)

  2. L’histoire m’intrigue un peu. C’est bizarre cette histoire de meurtre. Pour le style très soutenu je pense que j’aurai un peu de mal à suivre aussi…

  3. L’histoire donne très envie ! Mais j’ai peur de l’écriture moi aussi :/ Je crois que du coup je vais passer mon chemin, je ne vais rien comprendre ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s