#38 Le fantôme de Canterville – Oscar Wilde

couverture +

Le résumé…

Un ministre américain et sa famille achètent à Lord Canterville son château et tout ce qu’il contient… fantôme compris. Mais la famille Otis n’a vraiment pas peur des fantômes. Alors, lorsqu’un spectre qui a l’habitude de terroriser tout le monde se trouve confronté à deux jumeaux qui ne pensent qu’à lui jouer de mauvais tours, il est plus que déconcerté. Humour anglais au programme ! Oscar Wilde s’en donne à cœur joie en décrivant les malheurs d’un spectre qui ne sait que faire pour effrayer une famille qui lui offre de l’huile pour lubrifier ses chaînes : le bruit empêche tout le monde de dormir !

Fantôme de Canterville - Charles Laughton

Fantôme de Canterville – Charles Laughton

Mon avis…

En ce joli mois de juin riche en émotions pour une toute nouvelle blogueuse comme moi, j’ai décidé de ressortir le livre de mon enfance, celui qui a fait vibrer mon cœur je ne saurais dire combien de fois, celui qui m’a fait aimer la littérature et l’écriture, celui qui a fait celle que je suis aujourd’hui, et celui qui m’a donné cette passion et par le même coup l’envie d’être ici avec vous : « Le fantôme de Canterville », conte pour enfants écrit par l’auteur que j’admire le plus en ce monde : le regretté Oscar Wilde. J’ai lu ce conte comme on découvre un trésor ou comme on déguste avec gourmandise une sucrerie colorée et pétillante. Je suis retombée en enfance, à l’origine de tout mon amour pour la littérature et pour Oscar Wilde. Je me suis rappelée avec émotions tout le plaisir que j’ai pris, étant petite, à lire ce joli livre. Avant d’être l’auteur du Portrait de Dorian Gray et le prisonnier de la geôle de Reading, Oscar Wilde est aussi un père qui a souhaité écrire des contes pour ses enfants. « Le fantôme de Canterville » en fait partie.

Un château hanté

Un château hanté

On retrouve beaucoup d’humour dans ce livre. Une famille américaine débarque dans un château anglais et se retrouvent confrontés au fantôme de Canterville, qui hante les lieux depuis des siècles. Mais rien à faire, ils n’en ont pas peur, et le pauvre fantôme commence à désespérer, d’autant plus que c’est lui-même qui se fait tyranniser par la famille Otis ! Les jumeaux lui lancent des oreillers, placent des pièges dans le couloir, leur frère aîné s’acharne à vouloir effacer la trace de sang dans le salon… Ils lui font la vie dure ! Et voilà comment on fait tomber un fantôme en dépression ! Dans ce conte très court, on découvre une histoire très rigolote où la situation est inversée : c’est le fantôme qui a peur des habitants du château et non l’inverse. C’est donc un livre vraiment adapté pour les enfants, d’autant que l’écriture est magnifique (c’est Oscar Wilde en même temps) ! Mais c’est aussi un ouvrage pour les adultes, car il nous offre au travers de quelques scènes et de quelques expressions, une jolie critique de la société moderne et en particulier des américains, à l’époque totalement opposés aux anglais.

Le fantôme de l'opéra (film)

Le fantôme de l’opéra (film)

Vous ne pouvez pas imaginer comme cette lecture m’a mise de bonne humeur. Non seulement je suis retombée en enfance et je me suis rappelée ces moments où je courais vers la bibliothèque de l’école, je me vautrais dans un des petits fauteuils et je dévorais ce livre, encore et encore, mais j’ai aussi découvert d’autres facettes de cette œuvre, plus complexe et perceptible seulement des adultes. C’est un conte à deux facettes, adressé à deux publics à la fois, qui permet de la découvrir la belle et la grande littérature de manière légère et rigolote. Si vous n’avez jamais lu de livre d’Oscar Wilde, celui-ci est un bon moyen de découvrir sa patte et de se familiariser avec son style hors du commun. En plus, il coute des clopinettes ! En tout cas, vous l’aurez compris, c’est un conte qui amène l’amour de la littérature et le plaisir de la lecture aux petits comme aux plus grands. Je recommande à 10 000 % cet ouvrage, qui est le fondement même de ma propre histoire d’amour avec le monde merveilleux des livres. Je vous souhaite une merveilleuse lecture, et j’espère que ce livre fera partie de vos incontournables et que vous le ferez découvrir à vos enfants !

fantome

Ma note…

.

Publicités

5 réflexions sur “#38 Le fantôme de Canterville – Oscar Wilde

  1. Pingback: #176 L’importance d’être constant – Oscar Wilde | Bienvenue à vous, petits curieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s