#52 Comme des images – Clémentine Beauvais

Impression

(208 pages)

Le résumé…

Il était une fois des enfants sages comme des images, dans un prestigieux lycée.

L’histoire commence le jour où Léopoldine a cassé avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Tim a envoyé un mail avec des images de Léo à tout le monde. C’est ici, dans notre prestigieux lycée, que tout va se jouer. Léo a une journée pour assumer ces images, vaincre Tim et garder Aurélien. Moi, comme d’habitude, je l’épaule. Il faut vite régler cette histoire pour pouvoir penser à autre chose, aux maths et à la physique, à l’entrée en première S. Parce qu’on ne plaisante pas avec ces choses-là, par ici.

Je savais que ce ne serait pas une partie de plaisir. Mais je ne pensais pas que cette journée allait se terminer comme ça, à regarder, en plein milieu de la cour, un corps cassé, ensanglanté.

Dessin par Clémentine Beauvais

Dessin par Clémentine Beauvais (cliquez sur l’image pour accéder à son portfolio)

Mon avis…

Ce livre m’a été proposé dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Sarbacane. J’avoue que je lorgnais dessus depuis un moment après quelques visites sur des blogs qui l’avaient chroniqué ! Donc imaginez ma joie lorsque l’on m’a dit que ce serait ma prochaine lecture, chouette ! Honnêtement, c’est un livre qui se lit vraiment tout seul, on a du mal à le lâcher une seule seconde. On comprend qu’il y a eu un drame, c’est clair et net, mais on ne connait pas les détails, on ne sait pas ce qu’il s’est réellement passé. On suit l’histoire à travers les yeux d’une fille dont on ne connaitra jamais le nom, et au début on a tendance à penser qu’elle est limite insignifiante dans ce lycée parisien réputé, qu’elle assiste aux évènements sans y prendre part. D’où ma surprise à la fin, mais je ne vous en dit pas plus !

Clémentine Beauvais

Clémentine Beauvais

Cette histoire illustre les désillusions de l’adolescence, la difficulté des jeunes de s’insérer dans une société hostile, la pression pour réussir, au détriment des rêves et des passions. Le ton est parfois léger, parfois dur et empreint d’une certaine touche de philosophie. On se reconnaît facilement dans les personnages, même si c’est un milieu social qu’on n’a pas forcément nous-même fréquenté. On connaît tous les préjugés, les sujets tabous, les comportements stéréotypés et conditionnés parce que l’on a envie de rentrer dans des cases, on a envie d’être populaire, apprécié, de plaire à nos parents… Bref, des préoccupations d’ados, sauf que ce n’est pas si simple et que parfois ça peut aller très loin, vraiment très loin.

Dessin par Clémentine Beauvais (cliquez sur l'image pour accéder à son portfolio)

Dessin par Clémentine Beauvais (cliquez sur l’image pour accéder à son portfolio)

J’ai trouvé cette histoire passionnante, j’avais vraiment envie de connaître la fin, de comprendre. Mais finalement, le dénouement est très dur, peut-être parce qu’on se reconnaît un peu dans ces lycéens à la recherche d’eux-mêmes. J’avoue avoir eu la larme aux yeux à la fin, car finalement on se dit « Tout ça à cause de quoi ? A cause de ça ? », on a envie de se lever et de dire « Merde ! » au monde entier, et de vivre sa vie au jour le jour sans plus jamais se soucier de ce que les autres pensent de nous, sans plus jamais taire ses sentiments et oublier de vivre et d’être nous-même juste pour plaire. Et oui, je suis sortie de cette lecture avec une âme de révolutionnaire ! Mais j’étais un petit peu déçue par la toute toute fin du livre (les quelques dernières pages), je les aurais aimé plus « agressive » pour l’esprit du lecteur, qu’elles marquent vraiment ! Alors que là, j’ai trouvé que le message perdait de son impact à travers les dernières pages qui manquaient de profondeur (pour moi). Mais je conseille quand même ce livre  à tout le monde car il est très très bon !

Bannière du site de Clémentine Beauvais

Bannière du site de Clémentine Beauvais (cliquez sur l’image pour y accéder)

Ma note…

.

Merci aux éditions Sarbacane pour cette lecture.

sarbacane

Capture


Cette lecture a été réalisée dans le cadre du challenge « Un peu d’océan sur mon roman »

un_peu10


Marathon de l'été

Du lundi 7 juillet 2014 au dimanche 13!

Trois paliers sont proposés :

Passage du Gois : 500 pages

Visite des marais salants : 1000 pages

Tour de l’île par la plage : 1500 pages

Mon objectif : visite des marais salants (1000 pages)

300/1000

 

 

 

 

 

 

Publicités

16 réflexions sur “#52 Comme des images – Clémentine Beauvais

  1. Ce livre se trouve sur ma fiche suggestions de lecture & découvertes faites sur la blogo.
    C’est tout à fait le genre de sujets que j’aime lire, des thèmes très humains qui me rendent toujours curieuse.

  2. Pingback: Challenge "Un peu d’océan sur mon roman" | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Concours 1 an #1 – « Comme des images  + lot de MPs | «Bienvenue à vous, petits curieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s