#63 Le donjon de Naheulbeuk, T.1 – Lang et Poinsot

couverture

Le résumé…

Bon, alors, vous en avez marre des trucs sérieux ? Des héros héroïques ? Des compagnies propres sur elles ? Alors voici l’histoire d’un groupe d’aventuriers pas comme les autres… Entrez avec eux dans le Donjon de Naheulbeuk à la recherche de la dernière statuette de Gladeulfeurha qui permettra l’accomplissement de la Prophétie !

Mon avis…

« Il est écrit dans les tablettes de Skélos que seul un gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes de Gladeulfeurha enroulées dans du jambon, ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie… »

La première fois que j’ai lu cette bande-dessinée, c’était à sortie… autant dire que ça fait un sacré bail ! Et je la voyais trainer dans mon appartement depuis près d’un an, j’avais envie de la rouvrir mais je n’en avais encore jamais pris le temps… Et j’avoue qu’aujourd’hui, je me suis dit : « Allez, pourquoi pas ? ». J’ai pris beaucoup de plaisir à me replonger dans les aventures farfelues de cette compagnie. Dans cette BD, il y a assez de vulgarité pour assommer un ogre, et assez d’humour pour faire taire un elfe ! On s’éclate, on rigole, on sourit !

Naheulbeuk, c’est une référence. Une fois qu’on connaît, on ne peut que chercher plus loin : bientôt une série, l’histoire existe déjà en piste audio. On l’écoute, on le lit, et BAM on connaît tout par cœur ! C’est mon problème, ça. Je connais les trois-quarts des répliques, je connais les voix des personnages alors en lisant la BD, je les entendais parler et crier autour de moi. Naheulbeuk, c’est culte, et si vous ne connaissez pas, mais mince alors, il faut que vous vous y mettiez !

Etat d’urgence enclenché : ne connaît pas Naheulbeuk ! Cette BD, en quelque mot, c’est farfelu, c’est perché, c’est vulgaire, mais c’est drôle ! On ne s’en lasse pas. De la fantasy parodiée comme peu de monde sait en faire. Si vous adorez les jeux en ligne où vous interprétez des orques, des elfes, des sorcières, des barbares ou des voleurs, si vous avez lu ou vu le seigneur des anneaux, et j’en passe, vous devez lire ça ! C’est un univers auquel on est habitué, pour lequel on a des références, et on aime se moquer des elfes complètement bêbêtes, des nains râleurs, des ogres qui puent…

Assez discuté, je n’arrive pas à décrire cette BD tant elle est exceptionnelle, allez la lire, ce sera plus simple. Seul point négatif : je trouve que l’histoire se lit trop vite et n’avance pas assez dans ce premier tome, même si c’est aussi ce qui fait son charme… Du coup, à moins que vous ayez les moyens et que vous collectionniez les BD, je ne vous conseille pas de l’acheter. C’est cher pour ce que c’est (mais c’est mon avis général pour tout ce qui fait partie de ce genre littéraire^^).

Ma note…

.

Publicités

9 réflexions sur “#63 Le donjon de Naheulbeuk, T.1 – Lang et Poinsot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s