Programme de lecture #3

nouvelle bannière

Voici les livres que je compte lire dans les jours / semaines à venir…

Bien sûr, le programme peut varier, certains livres peuvent être retirés et d’autres ajoutés.

collage

Sombre mardi – Nicci French

(Challenge « Quand la nuit tombe », Concours de chroniques Elle et Pocket, Challenge « A…Z » 2014 : lettre F)

Un homme nu, assis dans un fauteuil, une pâtisserie à la main… et pourtant bien mort. Voilà la découverte que fait l’assistante sociale chez une de ses patientes, Michelle Doyce. Celle-ci, pourtant, ne peut dire aux policiers d’où vient cet homme, ni qui il est.
Face à ce mystère, l’inspecteur Karlsson fait appel à la psychothérapeute Frieda Klein et à son incomparable capacité à sonder l’âme humaine. Car pour découvrir le meurtrier, il faut d’abord connaître la victime…
Un criminel pris à son propre jeu, un témoin clé qui a perdu la tête et une psy qui enquête tout en ayant le sentiment d’être épiée : non, rien dans cette affaire n’est à sa place. La pièce maîtresse manque encore au puzzle…

Le cadavre dans la Rolls – Michael Connelly

(Partenariat éditions Points, Challenge « Quand la nuit tombe… »)

Un producteur de cinéma véreux est découvert abattu dans le coffre d’une Rolls. L’inspecteur Harry Bosch est chargé de l’enquête. S’agit-il de la vengeance d’une épouse bafouée ? De la mafia, coupable un peu trop évident ? Ou encore d’un règlement de comptes impliquant de gros bonnets de la police ? La question se pose d’autant plus fort que personne ne semble pressé d’aider l’inspecteur Bosch…

Doll’s House – Tania Carver

(Lecture en VO, Challenge « Quand la nuit tombe… »)

De l’extérieur, la maison n’avait rien de spéciale. Juste une parmi d’autres dans une résidence de banlieue ordinaire. Mais à l’intérieur, c’était autre chose. Avec des rubans roses, des murs roses, des peluches d’animaux partout et une table à manger préparée pour le thé… Une maison de poupée.

La poupée était assise à la table. Taille humaine, avec des cheveux blonds nattés et des joues rosies, habillée de sa plus belle robe de soirée rose. Sa main entourait une tasse de thé de porcelaine fine chinoise.

Une femme adulte. Couverte de sang. Eviscérée. Morte.

Durant toutes ses années de travail, Phil Brennan n’a jamais vu une scène telle que celle là. En enquêtant, il déterre des révélations toutes plus étranges les unes que les autres et réalise qu’il doit agir vite : le prochain meurtre est déjà planifié et la victime et proche de la maison…

L’Odyssée – Homère

(Lecture pour la fac)

Dans la petite île d’Ithaque, Pénélope et son fils Télémaque attendent Ulysse, leur époux et père. Voilà vingt ans qu’il est parti pour Troie et qu’ils sont sans nouvelles de lui. De l’autre côté des mers, Ulysse a pris le chemin du retour depuis longtemps déjà. Mais les tempêtes, les monstres, les géants, les dieux parfois, l’arrêtent ou le détournent de sa route. Premier grand voyageur, Ulysse découvre l’Inconnu où naissent les rêves et les peurs des hommes depuis la nuit des temps; L’Odyssée nous dit cette aventure au terme de laquelle le héros retrouve enfin, aux côtés de Pénélope, « la joie du lit ancien ».

La cousine Bette – Balzac

(Lecture pour la fac)

On ne marie pas aujourd’hui, sans dot, une fille aussi belle que l’est mademoiselle Hortense, reprit Crevel. C’est comme un cheval de luxe qui exige trop de soins coûteux pour avoir beaucoup d’acquéreurs. Vous ne pouvez, dans la situation où vous êtes, marier votre fille que de trois manières : par mon secours, vous n’en voulez pas ! et d’un ; en trouvant un vieillard de soixante ans, très riche, sans enfants, et qui voudrait en avoir, c’est difficile, mais cela se rencontre. Et de deux ! La dernière manière est la plus facile…

Outlander, T.1 : La porte de pierre – Diana Gabaldon

(Lecture personnelle)

1945 : Claire retrouve son mari pour leur lune de miel dans un village écossais. Au cours d’une balade, elle découvre un menhir auquel la population locale voue un culte particulier. En s’approchant pour le toucher, Claire va comprendre pourquoi : elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Écossais et Anglais. L’un des combattants est le sosie de son époux, mais Claire aura tôt fait de comprendre que présent et passé ne se ressemblent pas… et qu’il lui faudra faire un choix !

Sexe, mensonges et banlieues chaudes – Marie Minelli

(Partenariat avec La Musardine)

Descendante d’Helena Rubinstein, Sara vit à Neuilly entre son père, industriel blindé, sa mère éditorialiste chez Elle, et son petit ami Amaury de Saint Sauveur. Elle travaille à la « fondation pour les femmes-du-monde » que dirige sa bourgeoise fin-de-race de belle-mère, et brunche souvent avec ses deux meilleures copines aussi vénales que futiles. Mais Sara ne se sent pas à sa place et décide de gagner son indépendance. Pas de pot, c’est ce moment que choisit Amaury pour la demander en mariage en public. Elle est piégée… Par une suite de malentendus, Sara postule à un programme diversité chez France Télévisions et se fait passer pour une Marocaine de Seine-Saint-Denis afin de décrocher le job qui la mènera à l’indépendance professionnelle. C’est là que son chemin croise celui du mystérieux Djalil. Et si son salut se trouvait de l’autre côté de périph’ ? Peut-elle décemment quitter sa vie confortable à Neuilly pour aller vivre avec ce banlieusard qui ne lui promet rien ? Sara pourra-t-elle tout avoir, la fortune et le plaisir, la sexualité et le mariage ?

Mr. Mercedes – Stephen King

(Lecture en VO, Challenge « A…Z » 2014 : lettre K, Challenge « Quand la nuit tombe… »)

Un tueur ayant lancé une mercedes dans une foule, envoie une lettre au détective qui s’était chargé de l’affaire, maintenant à la retraite, pour le narguer.

La 5e vague – Rick Yancey

(Challenge « A…Z » : lettre Y)

Après la 1ère vague, seules restaient les ténèbres.
Après la 2ème vague, les chanceux ont pu s’enfuir.
Après la 3ème vague, les malchanceux ont survécu.
Après la 4ème vague, une seule règle s’applique : ne faire confiance à personne.
Désormais, à l’aube de la 5ème vague, et sur une portion dévastée et esseulée d’autoroute, Cassie tente de Leur échapper.
D’échapper à ces êtres qui ressemblent aux humains et qui parcourent le pays, tuant chaque personne qui se met en travers de Leur route. Eux, qui ont dispersé les derniers survivants sur la planète Terre.
Rester seule est synonyme de rester en vie pour Cassie. Enfin, c’est ce qu’elle croit jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Séduisant et mystérieux, Evan pourrait s’avérer être le seul espoir de Cassie pour sauver son frère – ou pour qu’elle puisse rester en vie.
Mais Cassie va devoir choisir.
Entre la confiance et le désespoir.
Entre la résistance et la capitulation.
Entre la vie et la mort.
Entre abandonner et se relever.

L’amertume du pamplemousse – Jean-Pierre Chiron

(Partenariat Mon Petit Editeur)

Les giboulées de mars sont propices aux enterrements. Elles apportent suffisamment de clarté pour illuminer les tristes visages, assez d’ombre pour donner à la cérémonie des airs de tragédie.
J’ai toujours aimé ces moments de tristes extases durant lesquels les âmes se révèlent et se laissent aller à un peu de vérité crue. Comme un insecte pris dans l’ambre, les hommes et les femmes affectés laissent entrevoir leur être sans fard. Tels des murs d’immeubles abattus on peut enfin voir leurs cloisons secrètes, leurs couleurs passées, leurs assises dénudées.
Aujourd’hui ne fait pas exception. La famille Deflandre ne me déçoit pas. Elle donne sa pleine mesure dans le désespoir et le désarroi. Si j’avais à noter ces figures imposées, je donnerais un bon huit sur dix. Reste maintenant le programme libre auquel j’espère participer ce qui n’est jamais gagné d’avance. Le nombre de personnes présentes laisse espérer une invitation passive au repas qui suivra.
La qualité des tissus, des étoffes et des cuirs, l’affluence ainsi que les quelques parures que j’ai pu apercevoir promettent un menu fin et coûteux.
La journée devrait être belle…

La main du diable et autres contes macabres – Gaëlle Dupille

(Partenariat avec Have a Break Have a Book et L’Ivre Book)

Dans La Main du diable, un médecin britannique se voit proposer un étrange pacte avec Satan après le décès de son épouse.
Avec La Poupée, une paisible famille québécoise va voir sa vie basculer dans la terreur après la découverte d’une mystérieuse poupée.
Dans L’Homme en noir, Anne et Daniel font connaissance dans un hôpital de Montréal après avoir été tous deux attaqués chez eux par un étrange homme vêtu de noir.

Le crépuscule des anges – Cyrille Amiel

(Partenariat avec les éditions Amalthée)

Olga est une tueuse. Elle abat tous les hommes qui tentent de la séduire, sauf un: Jean. Celui avec qui elle partage son goût du sang et de la mort. Leur soif de mort attire le couple à la Réunion où la première invasion extraterrestre de l?humanité a lieu. L?armée française mène une lutte acharnée contre les Anges de la Mort, qui, tous les soirs à 19heures, viennent semer le chaos. Aux quatre coins de l?île, les morts se lèvent pour affronter les vivants. Pour combattre ce qui s?avère la fin du monde, Olga et Jean vont croiser le destin d?un musicien et de sa groupie, de trois policiers et des commandos des opérations spéciales, qui, comme eux, se trouvent confrontés à une loge maçonnique millénariste.

Il est de retour – Timur Vermes

(Lecture pour le Weltmeister Challenge)

Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content : quoi, plus personne ne fait le salut nazi ? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe ? Tous ces Turcs qui ont pignon sur rue sont venus de leur plein gré ? Et, surtout, c’est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d’agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour ça, il lui faut une tribune. Ca tombe bien, une équipe de télé, par l’odeur du bon filon alléchée, est toute prête à la lui fournir. La machine médiatique s’emballe et bientôt, le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise… Hitler est ravi qui n’en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste pour lui à porter l’estocade qui lui permettra d’accomplir enfin ce qu’il n’avait pu achever…

Fifty Fifty – Kathy Dorl

(Lecture en partenariat avec les éditions Hélène Jacob)

Prenez cinq amies : Lola, l’explosive Zoé en couple avec Jenifer, Anaïs la rebelle et Chloé la prudente.  Ajoutez, si possible avec modération, Thomas et Lylou, deux adolescents en pleine crise, et une pincée de Fabien, toujours chez ses parents à 25 ans. Saupoudrez généreusement de maris : Frank, Bruno – beaucoup trop sérieux – et Jean-Robert – trop volage. Pimentez largement des joies des familles recomposées, de belle-mère trop présente, de démon de midi, de mise au placard professionnelle. Ajoutez délicatement l’ingrédient principal : « moi, vieillir, jamais ! » Remuez délicatement en prenant soin des grands-parents malades, mais surtout sans aggraver les malentendus. Placez le tout dans un club de vacances, dans un pays au bord de la guerre civile. Vous obtiendrez « Fifty-Fifty… et toujours un grain de folie », le second roman antimorosité de Kathy Dorl, qui donne la joie de lire.

Pirates – Michael Crichton

(Lecture dans le cadre du challenge « A l’assaut des mers »)

Il fait bon être corsaire à la Jamaïque en 1665. Il n’y a qu’à tendre la main pour devenir riche. À croire que les proies sont aimantées par Port Royal, la capitale. Comme ce vaisseau espagnol gorgé d’or du nouveau monde, qui mouille dans une île toute proche. Edward Hunter rassemble alors un équipage d’hommes sûrs pour s’en emparer. Mais la tâche semble impossible. Les canons de la forteresse, les 200 soldats et les montagnes en son centre font de Matanceros – «massacre» en espagnol – une île inexpugnable. Pas pour un vrai pirate…

DSCN168732

Publicités

10 réflexions sur “Programme de lecture #3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s