#73 Sur les ruines du monde – Collectif

COUV

Le résumé…

Sur les ruines du monde, une anthologie composée de 10 histoires post-apocalyptiques, présente le travail d’auteurs actuels de la scène fantastique française. 10 décors, 10 ambiances, 10 fables terribles qui dépeignent la fin de notre civilisation. Entre poésie, violence et mystère, laissez-vous guider à travers les ruines des grandes cités et les paysages dévastés à la recherche de la réponse à une question : Que resterait-il de l’humanité sans la civilisation ?

1. Schrödinger (V.F.F Pouget) :

Enfermé dans une cellule minuscule pour les prochaines années à attendre que le monde s’auto-détruise, le héros de cette histoire se demande s’il a finalement fait le bon choix en acceptant cette proposition.

2. Le sac koala (Nathalie Haras) :

Quelques jours avant l’arrivée de la météorite, la population fuit vers le sud pour éviter le point d’impact. Mais ce père, lui, fonce vers le nord avec une seule idée en tête : retrouver sa fille.

3. La fête (Lionel Dulout) :

A travers les ruines silencieuses de notre monde, la Fête sans fin suit son cours, éphémère et insouciante. Jusqu’au jour où ils s’installent près de cette tour gigantesque où les secrets du passé sont enfermés.

4. M. le Vétérinaire fait sa tournée (Stéphane Pihen) :

Dans une Haute-Normandie ravagée par la crise économique, M. le Vétérinaire prépare son repas du soir après sa tournée journalière : jus de betterave et chaton mort-né.

5. L’adieu à la reine (Annaiq le Quellec) :

L’humanité fuit la Terre, caillou desséché dont toutes les réserves ont été outrageusement épuisées. Une femme vient assister à un spectacle étrange : on brûle ce qui reste de la grande flotte espagnole dans le port de sa ville. La fin d’un monde et la fin d’une époque.

6. Mars (Renaud Ehrengardt) :

Benjamin et Rafael ont dix ans. Il est temps pour eux de passer leur initiation. Le sage du village les envoie chercher un objet mystérieux par-delà la Montagne Bleue, là où vivent les fantômes.

7. Au nom d’Athée (Mathieu Dugas) :

Après avoir traversé la moitié de la planète à la recherche de sa femme, Paik Young Il devra affronter des pirates toulonnais qui se sont installés sur les côtes ainsi qu’une secte aux mœurs étranges adorant un Dieu mystérieux répondant au nom d’Athée. Dans une Provence sans foi ni loi, il devra se battre pour survivre et retrouver son épouse.

8. Protéger et servir (Thomas Baronheid) :

La vie se déroule paisiblement dans le Foyer. Les robots pourvoient à tous les besoins des humains sans qu’ils aient à se préoccuper du monde extérieur, qu’ils n’ont jamais vu. Mais un jour, ce havre de paix est bouleversé par une étrange attaque…

9. Sur les traces du Dragon-Tangible (Anthony Boulanger) :

Le monde est noyé dans une épaisse fumée noire et toxique. Seul moyen de repousser ces volutes mortelles : les hydrocarbures. S’étant installés sur les aires d’autoroute, les survivants s’interrogent sur les traces étranges retrouvées un matin au bord de la route et qui évoquent une créature mythique issue du nuage obscur : le Dragon-Tangible.

10. Derrière le désert (Svetlana Kirilina) :

Qu’y a-t-il au-delà de ce désert apparemment sans fin qui cerne le petit village de Mara ? Une question qui l’obsède depuis son plus jeune âge. Poussée par les voix mystérieuses qui émanent du désert, elle envisage d’entreprendre cet ultime voyage au bout de l’inconnu.

apocalypse

Mon avis…

J’ai pris un peu de retard dans mes lectures ces derniers temps, mais je tente de me rattraper du mieux possible ! Alors voici mon avis sur le livre d’histoires apocalyptiques « Sur les ruines du monde ». Vous le savez peut-être, j’adore les histoires de catastrophes, de zombies, d’horreur, et j’en passe. Plus c’est sombre et désespéré, plus j’aime ça ! Et ici, les éditions « House made of dawn » offrent aux lecteurs des aventures dignes de ce nom. De longueurs très diverses, de styles très différents, chaque histoire prend place dans un monde apocalyptique, post-apocalyptique ou potentiellement apocalyptique. En gros, les personnages sont livrés à eux-mêmes, souvent perdus, dans un monde qui les dépasse.

On analyse les sentiments des personnes comme leurs actions. J’ai remarqué qu’un des thèmes récurrents était la sélection, c’est-à-dire l’organisation d’un choix selon certains critères parmi les humains afin de déterminer qui doit être préservé afin de perpétuer l’humanité (lorsque l’apocalypse est prévisible) et j’ai trouvé ça très intéressant. J’étais parfois un peu frustrée par la fin de certaines nouvelles, car j’avais envie de connaître l’éventuelle suite, mais y en a-t-il seulement une ? Comment déterminer la fin lorsque l’on ne sait même pas ce qu’est réellement un monde sans repères ?

Entre les paysages décharnés, détruits, rasés, déserts, les gouvernements absents ou au contraire bien trop présents, bien trop organisés, qu’est-ce qui est juste ? Qu’est-ce qui est justifiable ? Tant de questions auxquelles on essaye au fur et à mesure des histoires de répondre… Mais toujours avec beaucoup de plaisir car je suis sûre que ce livre pourra ravir les plus grands amateurs de ce style. Quand on aime les univers sombres et un peu angoissant, surtout qu’ici tout est très bien écrit, on prend son pied avec cette lecture, c’est certain ! Mon seul bémol sera peut-être le fait que certaines histoires étaient peut-être trop courtes et d’autres trop longues, mais sinon j’ai globalement beaucoup apprécié cette lecture.

Je conseille donc à tous les amateurs d’histoires sombres et apocalyptiques, de mondes bouleversés et d’esprits perdus, ce livre très riche. Chaque nouvelle a ses caractéristiques et son scénario propre, on se retrouve face à toutes les fins du monde possible et imaginable. Parfois, on flippe un peu, on se dit : « Et moi, je ferais quoi ? », mais c’est franchement sympa ;).

Ma note…

.

Je remercie le forum Have a Break Have a Book et les éditions House made of dawn pour cette lecture.

250836haveabreakimagesiacomabzr1 housemadeofdown

Publicités

7 réflexions sur “#73 Sur les ruines du monde – Collectif

  1. Sympa ! J’avais raté cette chronique, je me rattrape donc. C’est vachement cool comme principe ! J’espère avoir l’occasion de le lire, parce que les bons écrits sur le sujet se font plus rares depuis que c’est à la mode. Tout comme les vampires d’ailleurs !

  2. J’aime beaucoup le côté obscur de la force livresque LOL! Donc les univers sombres je prends avec grand plaisir, par contre je suis moins friande des apocalypses en tous genres. Ce n’est pas un sujet auquel j’adhère en général, et là j’avoue que le résumé de celle sur le vétérinaire m’a bien refroidie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s