#78 Hideout – Masasumi Kakizaki

hideout-ki-oon

Le résumé…

Les ténèbres d’une forêt plongée dans la nuit. Sous une pluie battante, un homme déterminé traque une victime terrifiée. La décision de Seiichi Kirishima est prise : ce soir, il va tuer sa femme. Pourtant, un an plus tôt, c’était un homme heureux. Écrivain à succès, mari comblé et papa d’un jeune garçon… à l’époque, tout semble lui réussir. Mais ce bonheur sans faille n’est pas éternel. Le jour où son éditeur met fin à leur collaboration, les ténèbres s’immiscent dans la vie du jeune écrivain, vite criblé de dettes. Une terrifiante descente aux enfers commence, au fil des pages de ce qui pourrait bien être son dernier roman…

Capture2 Capture3

Mon avis…

Non, non, vous ne rêvez pas,  c’est bien un manga que je vous chronique aujourd’hui ! Kézako ? Moi, fan incontestable de lecture de tout, sauf de mangas, je m’y mets ? Bon, pour être honnête, je ne me lance pas vraiment dans l’aventure, c’est Steph de Sorbet-Kiwi qui m’a lancé ce défi… Heureusement, elle a sélectionné pour moi un manga susceptible de me plaire, un truc assez sombre, trash et gore ! J’avais déjà lu des mangas avant et c’est vrai que je ne me souvenais pas que c’était aussi rapide à lire ! Alors déjà, première chose qui m’a plu (et oui, il y en a) : j’ai adoré les images, le côté limite malsain qui s’en dégageait ! Ça peut paraitre déplaisant pour la plupart des gens mais plus c’est déplaisant pour le commun des mortels, plus j’aime, et ça Steph le sait ! L’histoire en elle-même n’a rien de très original, mais elle a le mérité d’être intéressante.

Capture4

Par contre, j’avoue avoir oublié de lire « dans le bon sens » au départ… Oui le droite à gauche, j’avais zappé, alors du coup ça me paraissait un peu décousu mais pas dénué de signification non plus ! Par contre, j’étais captivée ! Le dessin n’est pas désagréable au sens esthétique, il est plutôt bon, et à un moment dans l’histoire, j’avais l’impression d’être dans « The Grudge » (oui carrément, et dieu sait que ce film m’a traumatisée !). Et on peut dire que l’auteur sait arrêter le récit quand il faut pour vous laisser perplexe et avide de connaître la suite ! J’étais à fond dedans, en tout cas, il n’y a pas photo ! Et vers le milieu, j’ai vraiment commencé à adorer les images qui étaient d’une force inouïe, le style devient juste magnifique ! Ce manga est une histoire d’horreur et de malheur, mais a un impact très fort sur le lecteur, il est entrainant et parfois il touche au cœur et aux tripes !

Capture6

Capture5

En fait, ce défi, à l’inverse de Steph qui a détesté sa lecture, m’a permis d’avoir un coup de cœur et pas des moindres ! Pour un manga tout de même, mais que m’arrive-t-il ? Ca m’a même donné envie d’en lire d’autres (dans le même style, please !) et oui et oui ! Comme quoi, rien n’est impossible ! Bref, je le conseille vivement aux amateurs d’horreur et de « thriller » très gore, qu’ils apprécient les mangas ou non car ça passe tout seul !

Capture7 Capture8

Ma note…

.

lecture en anglais logo

Lecture dans le cadre des « Défis des fruits frais » !

logo4

Publicités

15 réflexions sur “#78 Hideout – Masasumi Kakizaki

  1. Ah bah voilà un manga que tu as apprécié 😉 Ce manga doit être vraiment gore de chez gore, en même temps il est plus tourné pour les adultes haha !

  2. Yeeeeeees ! Victoire pour le peuple 😀 trop contente que tu ai aimé ! J’espère en trouver d’autres dans ce genre en fait, je cherche ! ^^

  3. Pingback: Strawberry Shortcakes de Kiriko Nananan | Sorbet-Kiwi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s