#81 In the After – Demitria Lunetta

in-the-after

Le résumé…

Ils entendent le plus léger des bruits de pas…

Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…

Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

post_apocalyptic

Mon avis…

Ce livre me faisait de l’œil depuis looongtemps, j’attendais sa sortie avec impatience, tout comme la plupart d’entre vous, et Lumen Editions m’a fait le grand bonheur de me le faire parvenir en Service Presse… Merciiiii ! Vous le savez peut-être si vous me connaissez bien, j’adore les histoires post-apocalyptiques, les trucs un peu sombres et trash… Bref, In the After me tentait énormément. Et voilà, quand je l’ai reçu, j’ai fait une sorte de danse de la joie en mode hystérique et je l’ai commencé fissa ! Alors, première impression : c’est exactement ce à quoi je m’attendais, une histoire de survie après l’apocalypse, tout à fait réaliste. Les créatures sont considérées comme des aliens, mais il faut savoir qu’aucune information n’a filtré concernant leur véritable identité, et on comprend petit à petit au fil de la lecture. L’écriture est très simple, sans prétention, et c’est plaisant car c’est la qualité du scénario qui prend le dessus sur les fioritures qu’ont tendance à mettre parfois certains auteurs dans la narration.

Les rebondissements surgissent très vite et on n’a pas le temps de s’ennuyer, on en apprend plus sur la situation lorsqu’Amy retrouve d’autres survivants (mais je ne vous en dis pas plus sur ce point pour ne pas vous gâcher la lecture^^). Pendant cette deuxième période du récit, on a beaucoup de détails sur les créatures en question, sur ce que le monde est devenu après « l’apocalypse ». On a quelques sauts dans le futur qui nous montrent une Amy dans une situation très particulière, que je ne peux pas vraiment vous expliquer sous peine de révéler des éléments du récit trop importants, et on attend de comprendre le pourquoi du comment… Ce roman est extrêmement addictif, on n’arrive pas à le lâcher. A 23 heures, je voulais aller me coucher. Je me suis dit : allez, quelques chapitres avant de dormir… Et finalement, à 1h30, j’y étais encore ! Cela faisait un long moment que je n’avais pas eu une lecture aussi agréable et qui m’a rendue à ce point accro.

Je plaçais beaucoup d’espoir dans ce livre car il correspond exactement au genre que j’apprécie et finalement je n’ai vraiment pas été déçue, vous l’aurez compris. J’avais envie de voir comment l’auteure allait nous laisser à la fin, ce qu’elle allait trouver pour nous secouer un bon coup avant de nous laisser attendre la sortie du tome 2. Et autant vous dire qu’elle a fait fort ! Honnêtement, je pense que j’attendrais la suite avec autant de hâte que les livres Harry Potter vers la fin de la saga ! La troisième partie du livre envoie vraiment du pâté, si je peux me permettre cette expression pas vraiment distinguée ! Il y a de l’action, et les dernières pages… Ohlala… On a envie de dire : « Mais non, non, ça ne peut pas se finir comme ça ! ». Et si 😥 Difficile de passer à une nouvelle lecture après celle-ci ! Mais je suis bien contente d’avoir pu profiter de ce très bon livre qui va se faire sa place bien au chaud dans mes coups de cœur !

Ce que j’ai beaucoup apprécié également, c’est que rien n’est laissé au hasard et qu’aucun personnage n’est inutile. Baby, l’enfant que recueille Amy, vient contrebalancer le caractère de la jeune fille. Elles sont totalement complémentaires et toutes les deux très attachantes. Elles vont croiser la route de plusieurs personnes qui vont eux aussi avoir une grande importance, et qu’on retrouvera surement dans le tome 2. L’intrigue, quant à elle, est très bien ficelée. Tout ce que l’on croit savoir au début va être finalement remis en cause petit à petit puis basculer d’un seul coup. Et quand on apprend la réalité sur les créatures, on est… sur le derrière ! Boum ! Mais qu’est-ce que j’ai aimé cette lecture, je ne le dirais jamais assez ! Vous étiez nombreuses à attendre mon avis, et je pense que vous aurez compris que c’est « THE book to have » en cette rentrée…

En bref : Une lecture terriblement addictive qui va vous donner des frissons et vous tenir en haleine jusqu’à une fin… qu’on aimerait ne pas atteindre ! Autant vous dire que vous voudrez lire la suite avant même sa sortie… « Patience, patience » : c’est facile à dire quand on lit un trésor pareil ! Ce livre va faire de l’ombre à Hunger Games, la référence actuelle en terme de dystopie.

Ma note…

.

Merci aux éditions Lumen pour cette lecture.

lumen

Publicités

3 réflexions sur “#81 In the After – Demitria Lunetta

  1. Alors attends toi à encore mieux avec In The End 🙂
    Je l’ai lu en Vo pour ne pas attendre et pourtant mes dernières fois en anglais datent de Très très loin lol
    Mais même si ça a été un peu sport le récit en vaut largement la peine.
    La suite est géniale.
    Merci pour ta chro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s