P-to-P #5 – Films : Halt auf freier Strecke (Pour lui)

affiche fr

(Titre original : « Halt auf freier Strecke » – Titre français : « Pour lui »)

Affiche allemande

Affiche allemande

Voici un petit P-to-P hors-série puisqu’à l’origine le principe de la rubrique est de traiter de films adaptés de livres, ce qui n’est pas le cas ici. Ce film est un coup de cœur que j’ai eu lors du 64e festival de Cannes. « Halt auf freier Strecke » est un film allemand, son titre signifiant : « Arrêt en pleine voie » et a été réalisé par Andreas Dresen. Je l’ai donc vu à l’occasion du festival où je me suis rendue avec ma classe de 1ère Littéraire option Cinéma (oui, c’est plutôt chouette) et j’ai donc pu découvrir ce chef d’œuvre. Honnêtement, je ne suis pas sûre qu’un film m’ait déjà autant émue avant celui-ci. Il faut s’attendre à pleurer, bien sûr, car le thème traité est très difficile, il s’agit de celui du cancer, qui s’associe à une perte de toutes les capacités physiques d’un père de famille et également une perte de mémoire.

5

On suit la vie quotidienne d’un homme atteint de cette maladie grave, du moment où il l’apprend jusqu’à la fin, sa fin. Et la simplicité de l’image, du scénario, ne dramatise pas l’action, elle nous la fait ressentir comme si nous y étions, ce qui est encore plus terrible. On ressent le choc en même temps que la famille et on se projette à sa place. On pleure en même temps qu’eux, on rit quand ils rient, on est en totale osmose avec eux, dans un déferlement d’émotions. L’image est débridée de tout effet destiné à nous faire verser une larme, car c’est l’histoire elle-même qui le fait. Je crois que le fait le plus choquant pour moi est l’anecdote des post-it. Pendant une grande partie du film, les personnages sont obligés de mettre des post-it sur toute chose, et même sur eux, pour que le père puisse les reconnaître.

1

On est confronté à la faiblesse de la nature humaine mais aussi à sa force, qui peut combattre n’importe quelle situation même la plus difficile. On voit comment un homme peut s’accrocher à la vie pour s’en défaire aussi vite, de la soif de vivre au soulagement de la mort qui vient après la souffrance. On découvre aussi une critique amère de la société, avec le médecin qui fait son boulot : annoncer à des gens qu’ils vont mourir, et qui finit par considérer ça comme un acte banal, dépourvu de signification, les autres qui prennent le malade pour un fou ou pour un objet fragile, jusqu’à ce qu’il en devienne vraiment un… Bref, la dureté de la situation n’est pas édulcorée, le spectateur est confronté à la réalité et à l’horreur de la maladie et se retrouve face à un des plus beaux films qu’il est possible de voir sur le sujet. On aborde ce thème dans le plus simple des esprits, sans composition farfelue, du point de vue d’une famille qui s’aime et qui cherche à profiter de chaque instant malgré l’échéance morbide qui les guette…

4

En bref, ce film est une vraie leçon de vie, émouvante au plus haut point, qui va vous faire verser de très grosses larmes mais qui vous fera aussi voir la vie d’une autre manière. Vous en sortirez grandis. Si vous avez l’occasion de voir ce film, n’hésitez pas une seule seconde, c’est une véritable merveille.

3

BANDE ANNONCE

VOST

2

 

Publicités

2 réflexions sur “P-to-P #5 – Films : Halt auf freier Strecke (Pour lui)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s