#95 Le Prince Heureux – Oscar Wilde

dimensions fantastiques

Le résumé…

Une petite hirondelle en route pour l’Égypte décide de passer la nuit à l’abri d’une statue dominant la ville. Couverte de minces feuilles d’or fin, des yeux faits de saphirs, un gros rubis ornant le pommeau de son épée, c’était la statue du Prince heureux. Soudain, une goutte d’eau glissa sur son aile : la statue pleurait! Le Prince heureux pleurait sur les misères de sa ville…

HappyPrince

Mon avis…

Après 14 jours sans chronique (oups), me revoilà avec un coup de cœur de mon auteur préféré parmi tous : Oscar Wilde… J’ai découvert cette nouvelle dans une anthologie fantastique, Oscar Wilde côtoie Jules Verne, Lovecraft, Gérard de Nerval, Edgar Allan Poe, et j’en passe… J’ai beaucoup aimé ce petit « conte » qui regroupe plusieurs qualités que j’admire chez notre dandy préféré. Tout d’abord,  la légèreté de l’écriture, avec de jolies phrases très poétiques et très bien construites, une forme narrative en « boucle » qui crée chez le lecteur une certaine attente : on se doute de chaque « action » grâce à la technique de l’auteur mais il parvient quand même à nous surprendre dans le fond. L’hirondelle et le Prince Heureux, même si c’est une histoire très courte, sont malgré tout attachants et j’ai aimé la beauté du récit. En effet, l’écriture est extrêmement esthétique et de jolies images se projettent dans notre esprit. On ne peut qu’apprécier un pareil chef d’oeuvre qui se lit très très bien et même à voix haute (j’ai testé). Je me suis donc projetée dans une lecture à un enfant (sauf que je n’avais pas de petit à côté de moi pour guetter les réactions mais mon âme d’enfant appréciait ^^).

p4

Je pense que c’est le genre de petite histoire qui berce dans un jeune âge et qui attire un enfant vers la littérature, et cela tout en douceur. De plus, la nouvelle est particulièrement appréciable pour les adultes également puisqu’elle revêt un habit de couleur, de tendresse et de poésie pour en réalité faire le portrait d’une situation bien plus sombre. Sûrement moins perceptible par les enfants, l’idée de la misère humaine et des injustices (que le Prince Heureux contribue à combattre) est très présente. On retrouve bien le goût d’Oscar Wilde pour la critique déguisée en histoire innocente. La morale est très belle, bien que la fin soit un peu triste, et je trouve que le message passe parfaitement bien et est compréhensible de tous. C’est vraiment un texte formateur sur de nombreux points et une lecture très agréable quand on a un peu de temps et qu’on souhaite se détendre en quelques pages : rien de plus efficace. Il ne faut pas se fier à la taille de ce petit texte qui est d’une qualité aussi grande que le reste de l’oeuvre d’Oscar Wilde (vous pouvez croire l’admiratrice que je suis !).

En bref : sautez sur cette jolie petite histoire, que ce soit pour vous (qui apprécierez forcément si vous aimez les Belles Lettres) ou pour votre enfant (à partir d’une dizaine d’années environ).

47f9381f62ad481139fc4f75adb7dd49

Ma note…

.

Publicités

3 réflexions sur “#95 Le Prince Heureux – Oscar Wilde

  1. Pingback: #176 L’importance d’être constant – Oscar Wilde | Bienvenue à vous, petits curieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s