#99 La maison de soie – Anthony Horowitz

maison de soie

Le résumé…

Un an après la mort de Holmes, le docteur Watson prit la plume pour relater la dernière aventure du plus célèbre des détectives privés mais il exigea que ce récit restât inédit pendant un siècle. Pourquoi attendre si longtemps? La réponse est élémentaire: parce que cette affaire était si monstrueuse, si terrible que, selon Holmes lui-même, « il n’est pas exagéré de dire qu’elle pourrait bien ébranler la société toute entière ».

Cent six ans après la dernière aventure de Sherlock Holmes par son créateur Sir Arthur Conan Doyle nous est révélé le dernier secret du locataire du 221b Baker Street. La partie reprend!

holmes

Mon avis…

J’avais acheté ce livre par curiosité, pour voir ce que pouvait donner cette reprise de Sherlock Holmes… J’avoue avoir eu beaucoup de mal à me lancer dedans, le début a été laborieux… J’ai trouvé le style un petit peu lourd, ce qui m’a légèrement bloqué, j’ai donc mis un moment à réussir à démarrer ma lecture. Pour tout avouer, je l’ai commencé il y a un long moment et je l’ai un peu abandonné de côté au bout de quelques pages qui ne m’ont pas fait accrocher, puis je me suis décidée à retenter le coup. J’ai encore eu du mal, mais j’ai insisté, j’ai forcé, j’ai laissé sa chance à Horowitz de me prouver que j’avais tort d’y aller à reculons… Finalement, j’ai fini par accrocher après m’être acharnée ! On finit par s’habituer à l’écriture, aux détails très fournis… Et puis l’histoire, les rebondissements, les raisonnements du détective, finissent par convaincre et j’ai retrouvé l’esprit à la Conan Doyle. On est intrigué, on ne comprend pas forcément bien le lien entre les différentes histoires qui s’entrecroisent mais se révèle petit à petit.

J’ai donc apprécié cette lecture, même si j’ai eu beaucoup de mal à la démarrer. J’ai surtout aimé le roman à partir de la seconde moitié, qui m’a paru plus passionnante et convaincante. Le dénouement est très fort et tout à fait surprenant, à la hauteur de mes attentes. J’aurais aimé cependant terminer le livre sur quelque chose de plus fort, de plus excitant ! Malgré tout, c’est un moment sympathique de lecture quand on a le goût du détail car ici Horowitz fait preuve d’un « sherlockisme » sans faille. Tout est subtil et étudié, c’est pertinent et on se doute bien que n’importe qui ne pourrait pas réaliser un tel travail d’écriture. Je recommande donc cette œuvre aux amateurs de Holmes et de Watson, malgré quelques nuances que je tiens à placer sur mon compte personnel puisqu’elles ne concernent que moi et peut-être ma sensibilité quant à cette écriture très dense. J’aurais aimé m’attacher aux personnages, ce qui n’a pas été le cas alors que j’adore pourtant Sherlock Holmes, j’aurais voulu voir un humour plus décapant, des raisonnements incisifs et surprenants (encore plus que ce que j’ai trouvé), bref : j’aurais voulu plus ! Cependant, la suite des aventures de Holmes et Watson par Horowitz me tente tout à fait et je pense que je tenterais le coup, étant une grande fan de Moriarty je devrais être satisfaite (enfin j’espère…) !

221b

Ma note…

.

Publicités

Une réflexion sur “#99 La maison de soie – Anthony Horowitz

  1. Je n’avais pas lu de Sherlock Holmes avant de me lancer dans ce roman. Bien entendu je connais le personnage et ma foi de l’impression que j’en avais je l’ai trouvé fidèle à mon idée ici.
    J’avais trouvé l’auteur habile & le côté sombre de l’histoire plaisant à souhait avec un rythme qui correspond aux policiers à l’ancienne comme j’aime à les appeler. 🙂
    Bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s