Autour de la poésie… « La destruction » – Charles Baudelaire

bannière poésie

Voici un poème choisi de Charles Baudelaire. Cet article vous permettra de vous exprimer en répondant aux questions et en exprimant ce que vous ressentez. Le meilleur commentaire sera partagé sur l’article le week-end prochain.

Je ferais moi-même mon petit commentaire accompagné d’une synthèse de vos commentaires dans une semaine !

baudelair

Biographie de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est né le 9 avril 1821. Ce poète sera admiré par ses successeurs Verlaine, Rimbaud ou encore Mallarmé. Il est considéré comme la figure parfaite du poète maudit (notion inventée par Verlaine). Il est plutôt méconnu dans la France de Napoléon III. Il n’a publié que deux volumes de son vivant : « Les Fleurs du mal » et « Les Paradis artificiels ». Les « Petits poèmes en prose » ont été publiés à titre posthume. Il n’en est pas moins la figure centrale du tournant littéraire des années 1850-1860.

A travers ses critiques d’art, il mettra en avant le peintre Delacroix notamment ou encore le musicien Wagner. Il reconnaît probablement en eux certains traits de son caractère. Il se définira lui-même à travers la notion de Spleen (la mélancolie, que l’on appelle aujourd’hui la dépression). Baudelaire se sent incompris, est sentimentalement malmené, sa santé se dégrade…

Il pratique une poésie assez formelle et classique, tout en étant très influencé par l’esthétique romantique. Il base sa poésie sur l’idée de toute-puissance de la poésie, du poète surpassant le commun des mortels. Il se sent plus près de Dieu ou de Satan que du monde terrestre. La poésie permet de symboliser les Idées, de représenter les objets, les sujets de dégoûts comme les sujets d’admiration, le monde autour du poète et le poète lui-même.

Baudelaire rêve d’élévation autant qu’il se projette dans les méandres les plus sombres de la mélancolie. Il est sans cesse dans une lutte entre cet obscurité, ce désespoir, et un monde utopique, d’où l’opposition « le Spleen et l’Idéal » qui est la trame principale des « Fleurs du mal ».

Baudelaire est un grand précurseur du symbolisme des années 1870, du surréalisme, et va préparer le terrain pour toute la poésie du XXe siècle, dont il reste le principal modèle.

Le radeau de la méduse - Delacroix

Le radeau de la méduse – Delacroix

La destruction

Sans cesse à mes côtés s’agite le Démon ;
Il nage autour de moi comme un air impalpable ;
Je l’avale et le sens qui brûle mon poumon
Et l’emplit d’un désir éternel et coupable.

Parfois il prend, sachant mon grand amour de l’Art,
La forme de la plus séduisante des femmes,
Et, sous de spécieux prétextes de cafard,
Accoutume ma lèvre à des philtres infâmes.

Il me conduit ainsi, loin du regard de Dieu,
Haletant et brisé de fatigue, au milieu
Des plaines de l’Ennui, profondes et désertes,

Et jette dans mes yeux pleins de confusion
Des vêtements souillés, des blessures ouvertes,
Et l’appareil sanglant de la Destruction !

Le buveur d'absinthe - Viktor Oliva

Le buveur d’absinthe – Viktor Oliva

Connaissiez-vous Baudelaire avant de lire ce poème ?

Que vous évoque ce poème ? (Souvenirs, sentiments, impressions désagréables ou non, malaise…)

Pensez-vous qu’il puisse encore toucher l’être humain d’aujourd’hui ? Est-ce un poème qui a vieilli ?

Pensez-vous qu’il soit représentatif de l’œuvre de Baudelaire ?

Aimeriez-vous lire quelque chose de plus positif de sa part, touchant plus à la rêverie ?

Avez-vous une interprétation de ce poème ? Que comprenez-vous ?

etc.

àvousdecommenter

Publicités

2 réflexions sur “Autour de la poésie… « La destruction » – Charles Baudelaire

  1. 1) Evidemment!
    2) puissance des sentiments, culpabilité face à nos penchants.
    3) Oui il peut toucher, non la poésie ça ne vieillit pas. Ceux qui ne sont pas touchés par la poésie ne la comprennent pas, c’est tout 🙂
    4) oui parce qu’il y a une noirceur qui suit le poète partout où il va.
    5) Positif non. Rêveur? oui. Comme pour Brumes et Pluies ❤
    6) Interpréter, c'est réduire alors non ^^

  2. Hello^^

    Ouaou, sérieux thème que celui ci. Alors voici mes réponses à tes petites questions.

    Connaissiez-vous Baudelaire avant de lire ce poème ?
    Difficile de sortir de l’école sans le connaître au moins un minimum, mais oui j’ai lu quelques poèmes de ce monsieur

    Que vous évoque ce poème ? Il m’évoque beaucoup de tristesse, de malheur aussi, de l’autodestruction. D’une certaine incompréhension également, de questionnement,

    Pensez-vous qu’il puisse encore toucher l’être humain d’aujourd’hui ? Est-ce un poème qui a vieilli ?
    Je pense qu’un poème ne peut pas vieillir. Il reflète la pensée ou l’interprétation de celui qui l’écrit sur le moment, mais beaucoup peuvent s’y retrouver, encore aujourd’hui je pense.

    Pensez-vous qu’il soit représentatif de l’œuvre de Baudelaire ?
    Oui, enfin disons qu’il reprend un de ses thème favoris et qu’il est en accord avec l’oeuvre de Baudelaire. C’est un poème qui définit bien ce qu’il écrit

    Aimeriez-vous lire quelque chose de plus positif de sa part, touchant plus à la rêverie ?
    Un peu, disons que au vu de sa plume, je pense qu’un peu de positif aurait été magnifiquement écrit.

    Avez-vous une interprétation de ce poème ? Que comprenez-vous ?
    Comprendre un poème… il y a tellement d’interprétations possibles. Mais je vois la un homme rongé et guidé malgré lui vers cette destruction, perdu et fatigué de lutter tant les éceuils sont nombreux.

    Voilà^^ je ne suis pas tres forte avec les poèmes, mais j’aime ce partage que tu proposes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s