#110 L’épouvanteur, T.1 – Joseph Delaney

l'apprenti épouvanteur couv

Le résumé…

« L’Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. »

Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

sorcière

Mon avis…

Comme beaucoup de monde, j’ai entendu parler de la sortie cinématographique adaptée de la saga L’épouvanteur… Sauf qu’au regard de la bande-annonce, je ne pouvais pas croire que ce succès littéraire soit aussi mauvais… J’ai donc pris les choses en main, j’ai évité de dépenser mes sous au ciné pour me dégouter à vie (et à la vue des critiques, j’ai bien fait) et je me suis lancée dans la lecture : une meilleure solution tout de même ! Et bien, je ne le regrette pas ! Ce bouquin m’a accompagné pendant de nombreux petits déjeuners (oui, je lis en déjeunant :D) et j’y ai pris tellement de plaisir que j’ai enchainé avec les suivants ! C’est vraiment loin d’être une lecture prise de tête, et ça fait du bien…

delaney

Les personnages sont plutôt attachants même si j’ai trouvé que le premier tome avait quelques longueurs et surtout quelques difficultés à créer de véritables caractères, on est loin de l’attachement que l’on peut avoir avec Harry, Ron et Hermione dans la célèbre saga de sorciers ! Mais petit à petit, tout se décoince et on sent que la plume de l’auteur gagne en maitrise et en fluidité. Le style reste toujours très simple, sans fioriture et sans prétention. Il ne faut pas attendre de ce livre que ce soit la meilleure lecture du siècle, mais il se pourrait bien qu’il fasse partie de vos chouchous. Je continuerais jusqu’aux derniers tomes à le lire au petit déjeuner, que cela n’en déplaise à mon porte-monnaie, et je vous conseille de faire de même car cela égaye la tartine !

épouv

Ma note…

.

 

Publicités

4 réflexions sur “#110 L’épouvanteur, T.1 – Joseph Delaney

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s