#112 La Cousine Bette – Honoré de Balzac

la cousine bette

Le résumé…

Enfant, Lisbeth tenta d’arracher le nez de sa cousine, Adeline. L’une était belle et l’autre laide. La jalousie redouble quand Adeline épouse le baron Hulot d’Ervy, un libertin, mais le frère d’un maréchal de France. Reléguée au fond d’un salon Empire défraîchi, cette parente pauvre va ourdir une terrible vengeance. Ayant commencé sa vie « en vraie chèvre affamée », elle la finit « en lionne », après avoir ruiné sa cousine, sa nièce Hortense et un jeune et talentueux sculpteur polonais. Jamais Balzac n’a aussi bien campé le vice et la vertu, l’art et la finance. Dernière oeuvre avec Le Cousin Pons, son pendant, La Cousine Bette est le chant du cygne d’un Balzac génial qui lui aussi se ruina pour l’amour de l’art et des femmes.

hulot

Mon avis…

Balzac est un auteur dont les livres m’ont toujours semblé difficiles d’accès bien que j’en ai déjà lu plusieurs. En le voyant à l’étude ce semestre, je me suis sentie partagée : j’adore l’étudier mais je trouve sa lecture très abrupte. Or, je ne pouvais pas me tromper plus ! En effet, La Cousine Bette a été publiée sous forme de roman-feuilleton, ce qui implique une publication très régulière (toutes les deux semaines) d’une partie du récit. Bien sûr, il est aisé d’imaginer les difficultés : dès le début, l’auteur doit parvenir à accrocher le lecteur avec des rebondissements, des péripéties, des retournements de situation… Le roman traite ici d’un sujet très cher au XIXe siècle, à savoir la famille. Balzac y étudie le vice et la vertu, dresse le portrait d’une famille idéale brisée par les ambitions des gens qui leur tournent autour, tous menés à la baguette (sans même s’en rendre compte) par la très maligne Bette !

cousine

Il ne faut pas se fier aux préjugés que l’on a sur Balzac, je vous l’assure,  car ce roman nous attire dans ses filets et une fois dedans, impossible de s’en sortir, il faut finir ! Le début peut nous paraître un peu long à démarrer, bien qu’il corresponde à l’idéal littéraire de l’époque. Mais une fois la première cinquantaine de pages passée, tout va mieux, les personnages et l’intrigue sont déjà bien en place, les premiers gros rebondissements ont eu lieu et on se rend bien compte du schmilblick dans lequel tout le monde se trouve dans cette histoire ! Comment dénouer tout cela, comment ce récit va-t-il finir ? Je ne suis même pas sûre que Balzac lui-même le savait à l’époque… Il était tout aussi intéressant de lire ce roman en tant qu’observateur moderne qu’en se mettant à la place des gens du temps de l’auteur… Deux angles s’offrent au lecteur, il n’y a plus qu’à choisir sa voie.

cousine bette

Les dialogues sont extrêmement nombreux dans cette œuvre, bien plus que dans la plupart des livres de Balzac et cela donne une dimension fortement théâtrale à l’ensemble. Tout est dans l’exagération maîtrisée, dans le grotesque ou dans le dramatique. On rit, on sourit, on écarquille les yeux, on tourne les pages, encore et encore… Le roman est très plaisant et je pense que c’est réellement le livre idéal pour commencer à découvrir Balzac. Il offre une approche assez différente du style de l’auteur, un côté qu’on lui connait moins car on est plutôt habitué à des descriptions détaillées parfois barbantes : on en est loin. La Cousine Bette peut être un bon moyen pour assimiler l’univers balzacien avant de réellement s’y plonger, car il s’agit d’un des échantillons de ce qu’il y a de mieux chez ce grand monsieur de la littérature française.

steinbock

Ma note…

.

Publicités

5 réflexions sur “#112 La Cousine Bette – Honoré de Balzac

  1. Ils se sont enfin rendus compte, dans l’éducation et l’enseignement supérieur, que mettre le Père Goriot au programme est une mauvaise idée xD Je ne connais que cette oeuvre là, et jamais je ne relierai Balzac. Pour rien au monde. Enfin si, mais ça coûterait chère ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s