#114 La Théogonie – Hésiode

couverture hésiode

Le résumé…

Voici la première traduction française, composée sur le rythme du vers grec, de l’ensemble de l’oeuvre conservée d’Hésiode, poète grec des VIIIe et IXe siècles av. J.-C., dont les livres de sagesse surgissent à l’origine de la littérature européenne. La Théogonie définit le panthéon des dieux, ordonné autour de Zeus. Hésiode y détaille l’origine du monde, des Titans, des Dieux et des autres créatures divines, mais également des mythes tels que ceux de Prométhée ou de Pandore. Chaque poème est accompagné d’un commentaire qui en fait apparaître la composition et la signification.

Naissance d'Aphrodite - Botticelli

Naissance d’Aphrodite – Botticelli

Mon avis…

Cette œuvre antique est en réalité assez courte (on va dire à peu près entre trente et quarante pages), donc souvent publiées avec d’autres œuvres d’Hésiode, globalement de la même taille. J’ai découvert à travers cette lecture une histoire mythologique passionnante. En effet, l’auteur nous raconte tout à travers une cosmogonie (la création de l’univers) puis une théogonie (la création des dieux). Tantôt généalogique, tantôt narratif, le texte est très riche en informations et le style d’Hésiode dans l’édition Livre de Poche est parfaitement bien rendue avec son écriture en vers qui facilite la lecture. J’ai beaucoup les passages sur le mythe de Prométhée, ou encore le très long passage narrant la Titanomachie (le combat des Titans).

La chute des titans - Rubens

La chute des titans – Rubens

Je pense que cette œuvre peut convenir aussi bien aux novices en mythologie qu’aux personnes plus expérimentées dans ce domaine (bien que si elles le sont vraiment, elles sont sensées l’avoir déjà lu !). Je trouve ça surprenant qu’il y ait une telle fluidité de lecture dans une œuvre aussi ancienne que celle-ci. Je n’ai pas eu un seul problème de compréhension (la traduction est de qualité), je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et j’ai même pris des notes tant je trouvais cela intéressant ! On a l’impression de se raconter une sorte de petite légende fort sympathique, une histoire comme on aimait en entendre étant petit mais avec un niveau de grands cette fois ! De plus, il ne faut pas oublier qu’Hésiode fait autorité dans la matière depuis des siècles, alors pas d’hésitation…

Saturne dévorant un de ses fils - Goya

Saturne dévorant un de ses fils – Goya

Ma note…

.

Publicités

6 réflexions sur “#114 La Théogonie – Hésiode

  1. Est-ce que tu as préparé ta chronique sur Word ? En tous cas, ce n’est pas la même écriture que d’habitude ^^ C’est moins agréable à la lecture, parce que beaucoup pus petit. Sinon, je ne connaissais pas, mais je crois que je vais jeter un oeil à ces poèmes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s