#122 Le jeu de l’ombre – Sire Cédric

le jeu de l'ombre

Le résumé…

Le monde d’une rock star bascule dans le cauchemar après un accident de voiture… Mais que pouvait bien chercher Malko Swann cette nuit-là ? Une overdose d’adrénaline, la sensation ultime, le sentiment d’être libre… libre de toutes entraves. Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu’à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ? Atteint d’amusie (il n’entend plus la musique) à la suite de son accident, suspect dans une sombre histoire de meurtres de jeunes femmes en série, Swann bascule dans un cauchemar que rien ne semble pouvoir dissiper ; il a perdu le contrôle de son existence et s’engage alors dans un combat désespéré contre les forces du mal.

jeu de l'ombre

Mon avis…

Comme je ne suis jamais déçue par Sire Cédric, tout comme mon amie Steph de Sorbet-kiwi, nous avons décidé de nous lancer dans une lecture commune du livre Le jeu de l’ombre, qui était bien entendu dans nos PAL respectives… Ce tome n’a pas dérogé à la règle, je l’ai adoré, je l’ai dévoré ! Comme toujours, l’auteur construit progressivement une intrigue ficelée avec beaucoup de talent et d’audace. Deux histoires parallèles, une enquête et un personnage faisant face à des rebondissements énigmatiques : deux lignes qui s’allongent en parallèle jusqu’au moment tant attendu où elles se croisent enfin, révélant au lecteur le mystère qu’il cherche à résoudre depuis la première page. Ce roman est vraiment passionnant, il n’y a que du bon. Malko Swann est d’abord un personnage particulièrement antipathique, auquel on finit par s’attacher… Sire Cédric nous manipule, joue avec nos sentiments comme une mystérieuse ombre hante la rock star, nous soupçonnons tout autour de Swann et de Vauvert, nous cherchons ce qui cloche… Quand on connaît Sire Cédric, on sait que tout a un lien et ce livre est une vrai quête de ce lien…

Je suis passée de surprise en surprise, baignée dans cet univers complètement marqué par le fantastique, peut-être encore plus que ses autres romans, car il est instillé de manière progressive dans une vie d’une quotidienneté un peu perturbée… On sent le diable derrière nous, et en lisant les descriptions, on pourrait presque entendre sa voix métallique, sombre et inquiétante chuchoter dans notre oreille. Le seigneur des mouches est omniprésent dans ce roman, Sire Cédric s’attaque au mythe de ce maître incontesté du royaume des ténèbres et de l’au-delà. Ma seule déception dans ce roman, et elle est infime puisque je peux me rattraper avec ses autres livres, c’est l’absence d’Eva Svartä, un personnage que j’aime beaucoup dans l’univers cédriquien 🙂 Je n’ai qu’une hâte, la retrouver dans une nouvelle aventure ! Mais bien sûr, cela a été compensé par la présence d’Alexandre Vauvert que j’apprécie également beaucoup, mais dont on reste un peu trop à distance dans ce roman (d’où mon petit point en moins). Autrement, ce livre mérite vraiment d’être lu car il est d’une qualité tout à fait bluffante, comme toujours, et il a l’avantage de se lire totalement en dehors de la série des enquêteurs Eva et Alexandre qui ont une histoire en commun dans les autres tomes.

Sire cédric

Ma note…

.

Publicités

Une réflexion sur “#122 Le jeu de l’ombre – Sire Cédric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s