#131 Docteur Sleep – Stephen King

docteursleep

Le résumé…

Danny Torrance, le petit garçon, qui, dans Shining, sortait indemne de l’incendie de l’Overlook Palace, est devenu un adulte. Alcoolique et paumé comme l’était son père, il est maintenant aide-soignant dans un hospice où, grâce aux pouvoirs surnaturels qu’il n’a pas perdus, il apaise la souffrance des mourants. On le surnomme Docteur Sleep. Lorsqu’il rencontre Abra, une fillette de 12 ans pourchassée par un étrange groupe de voyageurs, Danny va retomber dans l’horreur. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal…

shining

Mon avis…

En grande amatrice de Stephen King, j’avais Docteur Sleep depuis déjà un moment dans ma pile à lire, et enfin je me suis lancée ! J’avoue avoir été un peu déçue par certains romans récents de l’auteur, ce qui m’a amenée à être assez inquiète de cette suite de Shining. Cependant, j’ai finalement savouré chaque page de cet excellent roman. Je peux d’ailleurs préciser qu’il peut se lire indépendamment de Shining, bien que ce soit préférable d’avoir déjà connaissance de l’histoire (au moins de l’excellent film de Stanley Kubrick avec Jack Nicholson, remarquable). On retrouve le personnage de Danny, enfant dans Shining, démarrant sa vie de manière assez catastrophique, et encore : c’est un euphémisme… Devenu alcoolique comme son père, ayant perdu tout espoir en la vie, ne cherchant plus réellement à s’en sortir, il passe de ville en ville et de boulot en boulot jusqu’à se retrouver une nuit auprès d’une inconnue. Il vole son argent et laisse cette femme et son enfant dans la détresse, enfermés dans leur univers de violence. Danny ressentira alors un éternel regret qui le hantera très longtemps.

C’est peu après cet épisode assez dur mais très bien écrit par Stephen King qui parvient presque à nous dégouter du Danny qui nous avait touchés dans Shining que le personnage parvient enfin à se poser dans une ville. Hasard ? Rien n’est moins sûr, car il s’installe en réalité très près d’une petite qui, bébé, parvient à prévoir les attentats du 11 septembre : Abra, qui s’avérera être essentielle à Danny. On s’attache extrêmement vite aux personnages qui sont d’une complexité intéressante, on a l’impression qu’il existe une entité supérieure aux desseins mystérieux, nous cachant avec talent les dessous de l’intrigue. Avec Stephen King, on apprend vite que tout est possible, et Docteur Sleep confirme encore une fois que l’auteur est capable de composer de vrais chefs d’œuvre. On retrouve avec plaisir l’ambiance angoissante qui se dégageait de Shining, mais avec beaucoup de nouveautés intrigantes et passionnantes. J’étais très déçue lorsque je suis arrivée à la fin. Non pas car je trouvais le dénouement mauvais, bien au contraire, mais simplement parce que le roman était achevé…

shining2

Ma note…

.

Publicités

5 réflexions sur “#131 Docteur Sleep – Stephen King

  1. Pingback: #155 The Shining – Stephen King | Bienvenue à vous, petits curieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s