#132 Cœur de brindille – Yves-Marie Robin

 

coeur de brindille

Le résumé…

Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.

C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure…
… par le chemin où naissent les légendes !
terril

Mon avis…

Cette nouveauté Sarbacane m’a accompagnée lors de mon petit séjour ensoleillé à Lyon. J’étais donc dans de très bonnes dispositions pour l’apprécier ! Ce qui m’a d’abord frappé, c’est la poésie qui émane de l’écriture d’Yves-Marie Robin… On a beau être projeté dans un univers urbain et plutôt triste, à savoir les logements sociaux lillois, dans une région pluvieuse, beaucoup de lumière et de douceur ressortent des mots. Les personnages sont très attachants et cet aspect tient beaucoup à l’écriture. Le roman est court, se lit assez vite, et il peut donc paraître étonnant qu’on ait le temps de s’accrocher ainsi à Diego, Angelo et bien sûr Lolita. Le lecteur est emporté dans un véritable voyage au fin fond de la détresse humaine, guidé par une écriture qui fait ressortir l’espoir là où l’on croyait ne plus le trouver.

J’ai été très émue par ce livre qui m’a beaucoup fait penser à Bloc de Haine, également sorti dans la collection Exprim’ de Sarbacane. Le point de vue sur la vie sociale française est assez différent car ici c’est la quête de liberté qui domine avant tout. Néanmoins, on peut dire que l’auteur parvient à nous faire voir avec des yeux nouveaux la société dans laquelle nous évoluons tous et que malgré tout nous essayons souvent d’ignorer. Ce roman est un petit chef d’œuvre très plaisant, et je peux dire désormais que je fais pleinement confiance aux éditions Sarbacane dans leurs choix ! Pour le moment, aucune déception et ce n’est certainement pas Cœur de brindille qui me fera dire le contraire… Je conseille vivement ce livre car il y a vraiment une très belle écriture par laquelle le lecteur parvient à s’imprégner de l’amour et de l’espoir dont chaque mot regorge.

cirque

Ma note…

.

Merci aux éditions Sarbacane pour cette lecture.

sarbacane

Capture

Publicités

Une réflexion sur “#132 Cœur de brindille – Yves-Marie Robin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s