#133 The Book of Ivy – Amy Engel

the book of ivy

Le résumé…

Voilà cinquante ans qu’’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’’hui, les fils et les filles des adversaires d’’autrefois sont contraints de s’’épouser, chaque année, lors d’’une cérémonie censée assurer l’’unité du peuple. J’’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m’’appelle Ivy Westfall, et je n’’ai qu’’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

nucléaire

Mon avis…

Sur la blogo, on ne cesse de voir chaque jour une nouvelle chronique d’une des dernières publications Lumen : The Book of Ivy. Cette fois, c’est mon tour ! Avec tant d’agitation, je ne pouvais que manifester une grande curiosité à l’égard de l’œuvre d’Amy Engel… Je l’ai donc commencé, avec l’inquiétude d’être déçue par rapport au sentiment qui m’avait animée à l’égard d’In the After par exemple… A priori, le scénario est assez simple, alors je m’attendais à une bonne dystopie, certes, mais sans surprise. Et finalement, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, je n’ai pas réussi à le lâcher un seul instant. Les deux personnages principaux, Ivy et Bishop, sont extrêmement sympathiques et très attachants. J’ai moi aussi complétement craqué pour ce dernier qui s’avère être un prince vraiment charmant ! L’histoire en elle-même n’est pas lassante car on est sans cesse confronté aux pensées d’Ivy, à sa découverte de celui qui devient son époux après un mariage forcé, aux questions qu’elle se pose sur la liberté, sur la société, sur ce qui est bien ou non…

Non seulement ce roman développe une histoire d’amour formidable, mais il permet aussi de s’interroger sur ce que notre monde risque de devenir à l’avenir, car c’est aussi le but d’une dystopie. Amy Engel parvient donc à nous proposer deux niveaux de lecture, ce qui rend l’expérience très enrichissante. Je ne peux que conseiller The Book of Ivy qui selon moi est un aussi bon choix éditorial qu’In the After et j’attends avec impatience la suite. Car oui, il y en a une ! En même temps, lorsque je suis arrivée à la fin particulièrement surprenante du roman, j’étais dans un état vraiment critique : vous voyez, celui où l’on a envie de laisser couler quelques larmes rien qu’à l’idée de devoir attendre la sortie du prochain tome… J’ai envie de connaître le choix que fera Ivy : sa famille, la révolution, ou son mari et l’amour ? Finalement, on se demande quelle serait notre décision à sa place…

robe de mariée

Ma note…

.

Publicités

6 réflexions sur “#133 The Book of Ivy – Amy Engel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s