#139 Le serpent et la perle – Kate Quinn

SERPENTPERLE1

Le résumé…

Rome, 1492. La belle Giulia Farnese épouse le jeune et séduisant Orsino et croit que la fortune lui sourit. Mais elle découvre avec stupeur que son mariage n’est qu’un leurre, orchestré par l’influent cardinal Borgia, bien décidé à en faire sa concubine. Enfermée dans une prison dorée, espionnée par les serviteurs, Giulia peut compter sur le soutien de Leonello, un cynique garde du corps qui poursuit de sa vengeance un mystérieux tueur, et de Carmelina, cuisinière irascible au passé secret. Tandis que la corruption grandit au Vatican et que le nombre de leurs ennemis ne cesse de croître, Giulia et ses acolytes doivent faire preuve de ruse pour survivre dans le monde des Borgia. N’est pas intrigant qui veut…

SERPENTPERLE4

Rodrigo Borgia

Mon avis…

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir l’univers de Kate Quinn grâce aux Presses de la Cité qui m’avaient fait parvenir Les Héritières de Rome. J’avais plutôt apprécié le roman, mais il m’avait paru malgré tout assez long et je n’avais pas particulièrement accroché. C’est tout le contraire que j’ai vécu avec Le serpent et la perle. Je n’ai pas réussi à lâcher ce livre tout simplement passionnant ! Cette immersion dans la ville de Rome en pleine montée des Borgia est vraiment fantastique. Nous découvrons l’ascension de cette mythique famille à travers trois voix, celles d’une cuisinière aux secrets douteux, d’un nain plutôt cynique et d’une magnifique femme dont le mariage se révèle être une vaste mascarade. En effet, Giulia Farnese a été mariée à un jeune homme de bonne famille, mais elle ignorait qu’en réalité elle avait été offerte par sa belle-mère au futur pape Rodrigo Borgia, en échange de bienfaits pour son nouveau mari.

SERPENTPERLE2

Kate Quinn

Les personnages se retrouvent tous entrainés, plus ou moins malgré eux, dans les intrigues qui animent le Vatican à cette époque obscure. En arrière-plan se profile la guerre avec les Français, préoccupation lointaine par rapport aux courtisaneries auxquelles doit se rabaisser Giulia Farnese, « la perle », pour plaire à son pape. Carmelina, la cuisinière, est un personnage auquel on s’attache très facilement car elle a vraiment un caractère atypique, tout comme Giulia. On prend vraiment plaisir à les suivre. Leonello, personnage dont on ignore au début l’importance dans l’histoire, va se retrouver plus tardivement étroitement lié à ces deux femmes. Il est lui aussi très touchant malgré son cynisme et son désir exacerbé de vengeance. Au niveau du caractère, il m’a vraiment fait penser à Tyrion Lannister (j’avoue que le physique a un peu joué aussi, bien sûr), personnage que j’apprécie énormément par sa dérision et son apparente assurance qui cache une sensibilité profonde.

Je ne peux que conseiller ce roman à tous les lecteurs qui aiment les bonnes intrigues. En romançant une époque déjà pleine de rebondissements, Kate Quinn nous offre le début d’une saga qui promet d’être vraiment fantastique. J’ai terriblement hâte de découvrir la suite des aventures de mes trois héros, tous aussi attachants les uns que les autres ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, j’ai appris beaucoup de choses car bien que l’ensemble ait été romancé, le fond est très fidèle à l’Histoire. Ce livre présente un réel intérêt que ce soit celui de nous procurer un plaisir de lecteur comme chacun en rêve, mais aussi celui de nous plonger dans une époque qui passionne depuis des siècles déjà. L’auteure est passionnée, on le sent au fil des pages, le plaisir d’écrire est omniprésent et transparaît à travers chaque phrase. Elle nous transmet cette passion qui devient vite jouissive et nous pousse à tourner page après page. Le lecteur se sent finalement comme une petite souris, observant dans un coin les intrigues et les complots bien célèbres de la famille Borgia… Un plaisir pur et simple !

Giulia Farnese par Raphaël

Giulia Farnese par Raphaël

Ma note…

.

Merci aux éditions Presses de la Cité pour cette lecture.

presse cité

Publicités

Une réflexion sur “#139 Le serpent et la perle – Kate Quinn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s