#149 Cabale – Clive Barker

CABALE1

Le résumé…

Indices monstrueux d’une vie secrète… Douze personnes massacrées, mutilées ! Images d’une folie à l’oeuvre. La sienne? Terrifié, Boone contemple la liasse de photos que Decker, son psychiatre, lui a lancée. Oui, tout laisse à penser qu’il est bien ce tueur sanguinaire qui terrorise la région. Accablé de tourments, car il ne se souvient d’aucune de ses actions meurtrières, Boone tente de mettre fin à ses jours, mais échoue. C’est à l’hôpital où il est soigné qu’il entend parler de Midian, ville fantôme, refuge des Enfants de la Nuit, nécropole souterraine cachée du monde qui rassemble les exclus de la société humaine. Un havre d’exil dont Lori, Eurydice passionnée, va devoir affronter les ténèbres. Et l’enfer ne fait que commencer…

CABALE2

Mon avis…

Je ne connaissais pas le livre, mais j’avais déjà entendu parler de l’auteur… Je voulais tenter une lecture assimilée au genre « horreur », alors je me suis laissée séduire par le résumé, qui représentait globalement ce que je recherchais. J’ai même récemment appris qu’un film avait été tourné, en 1990, par Clive Barker lui-même (apparemment rien d’exceptionnel d’après les critiques, mais si quelqu’un se sent d’humeur curieuse, voici le lien Allociné). Les ingrédients du roman sont vraiment idéaux, on ne pourrait trouver mieux : psychopathes, « morts-vivants » ou « démons », ville souterraine, traque… Il y a tout ce qu’il faut, encore faut-il voir ce que Clive Barker va en faire.

L’auteur a vraiment un style qui lui est propre, très particulier, et sûrement très apprécié de ses admirateurs ! En effet, on sent l’expérience de l’écrivain de romans fantastiques, on reconnaît le potentiel que l’on ne retrouve que dans un petit cercle d’auteurs initiés. Et pourtant, j’ai eu beaucoup de mal à me sentir happée par l’histoire de Cabale. Au début, j’étais pourtant animée d’un certain enthousiasme, mais je crois que la déception vient d’une sorte de faim insatisfaite… Il manquait quelque chose, dans la description de Midian, dans les relations entre les personnages, c’était incomplet… Ou au contraire parfois trop ! Un roman trop ciblé sur le rapport entre Boone et Lori, et pas assez sur les Enfants de la Nuit… Dommage !

Clive Barker

Clive Barker

Ma note…

13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s