#157 Kraft – Matthieu Biasotto

kraft1

Le résumé…

Rattrapé par la crise de la quarantaine, Gabriel est au bord du gouffre. Pour son anniversaire, Delphine, sa femme, organise une soirée en amoureux. Une ultime tentative pour sauver leur couple en perdition. Tout bascule, lorsque Delphine est assassinée sous les yeux de son mari. Une exécution froide qui marque le début d’une magistrale descente aux enfers. Gabriel va connaître les heures les plus sombres de sa vie. A la recherche de réponses et d’une mystérieuse enveloppe kraft, il découvre les travers de la femme qu’il vient de perdre. Lorsqu’il commence à comprendre, la partie vient de s’achever. A moins qu’une nouvelle ne débute?

kraft2

Mon avis…

J’ai reçu ce roman grâce à l’auteur lui-même dont l’habitude est de mettre ses nouveaux livres en « libre-service » afin de se sentir plus proche de ses lecteurs, de s’ouvrir à eux sans contraintes. Je le remercie donc vivement pour cela, car sans ça je n’aurais sûrement jamais parcouru Kraft. J’avoue avoir mis beaucoup de temps à le lire, car je l’avais du coup en version numérique sur mon téléphone, donc c’est assez peu pratique et peu tentant ! Mais finalement, on se laisse prendre dans l’histoire. L’intrigue en elle-même est plutôt bonne, plutôt curieuse, et le dénouement est excellent ! Donc dans le fond, le livre vaut largement le coup.

Le principal bémol de ce roman repose plutôt sur l’écriture en elle-même, avec laquelle j’ai eu beaucoup de mal à accrocher. En effet, il y a sans cesse des flash-backs, des allers et venues dans le temps, qui me perdaient souvent. Je peux comprendre car, du début à la fin, le mystère du contenu de l’enveloppe Kraft est maintenu, ce qui rend ces effets de style inévitables… Pour autant, c’est assez désagréable pour le lecteur qui finit par en avoir marre d’être sans cesse coupé dans l’élan créé par certaines parties du récit… Ce qui explique mes nombreux décrochages et parfois mon manque d’envie de reprendre la lecture. C’est dommage car globalement le roman n’est pas très long et l’histoire est intéressante, ce qui devrait donc entraîner une certaine fluidité. J’ai aussi regretté le manque de psychologie des personnages, l’auteur n’allait selon moi pas assez en profondeur, ce qui est vraiment dommage car on ne s’attache pas vraiment…

Je conseille ce roman de Mathieu Biasotto à ceux qui veulent découvrir un thriller au dénouement vraiment très original (et assez contestable dans la morale, je dirais), mais ceux qui ont du mal avec les allers et venues dans le temps devraient l’éviter… Je m’excuse envers l’auteur pour cela, car j’ai été touchée en tant que lectrice par sa grande gentillesse et par l’intérêt qu’il montre pour ses lecteurs, ce qui est très visible dans les remerciements notamment. Cela fait du bien de sentir une telle générosité et une telle recherche de proximité, et cela se ressent même dans la lecture du roman ! En tout cas, même si le style d’écriture ne m’a pas séduit dans Kraft, rien ne m’empêchera de parcourir un de ses autres livres en espérant que les flash-backs seront moins présents et ne me donneront plus le tournis !

kraft3

Ma note…

.

Merci à Matthieu Biasotto pour cette lecture.

Publicités

3 réflexions sur “#157 Kraft – Matthieu Biasotto

  1. Je l’ai lu comme toi offert par l’auteur. J’en ai fait un article qui ne semble pas avoir plu à l’auteur car j’étais comme toi : indécise. J’étais incapable de dire si j’ai aimé ou pas. Le rythme ne m’a pas plu et j’avoue que je n’ai pas du tout été transportée par l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s