#160 Pandemia – Franck Thilliez

pandemia1

Le résumé…

 » L’homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, étouffe ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans Nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution.  »  Apres Angor, une nouvelle aventure pour Franck Sharko et Lucie Henebelle. Et l’enjeu est de taille : la preservation de l’espèce humaine.

pandemia3

Mon avis…

Franck Thilliez est très connu par chez moi, dans le nord de la France, et il s’est désormais forgé une solide réputation sur le territoire entier pour ses thrillers subtils et addictifs. Et, honte à moi, je n’avais pas encore sauté le pas de la lecture : trop de livres, pas assez de temps, nous connaissons tous cela… Mais j’ai remédié à ce gros manque en dévorant (littéralement) Pandemia ! Quelle merveille ! Je ne vais pas y aller par quatre chemins : une fois que j’avais commencé ce roman, impossible de le lâcher. En mangeant, avant de dormir, en voiture… Il était toujours là avec moi, malgré mon mal des transports et ma fatigue ! Je n’en reviens pas d’avoir été accrochée à ce point par ce thriller sans précédent pour moi. Il réunissait exactement tout ce que je recherchais depuis longtemps, toutes les qualités qui font d’un livre un bon thriller… De la tension à n’en plus voir le bout, des personnages si attachants qu’on souffre avec eux, une envergure sans précédent dans l’intrigue…

Oui, de l’envergure : voilà le mot qui résume ce thriller. D’habitude, les policiers sont confrontés à des hommes, des visages. Ils cherchent des empreintes, des traces, des indices… Mais ici, la menace est immense, incontrôlable, sournoise : un virus n’a ni visage ni empreinte digitale, ne fait pas d’erreur… La complexité de l’enquête rend le roman encore plus haletant. Chaque découverte est comme une décharge électrique, une poussée d’espoir, mais c’est sans compter l’homme en noir, celui qui contrôle tout, et qui a toujours une longueur d’avance… Tout est calculé, méthodiquement mesuré, malgré la dose de hasard qui semble inévitable dans les phénomènes naturels que sont censées être les maladies…

Le lecteur est malmené avec ce thriller, secoué, presque torturé, mais il aime ça. Franck Thilliez nous donne à réfléchir sur les menaces qui pèsent sur notre société aujourd’hui, sur la folie de certains hommes et sur ce qu’ils sont prêts à faire pour leurs idéaux plus que douteux. Une société moderne ne veut pas dire une société sûre, et c’est aussi ce qu’il nous fait comprendre. En effet, c’est le mot, Pandemia est moderne. C’est le thriller qu’on a même peur de lire tellement il trouvé des échos dans notre perception du monde. Tout est possible, et c’est sûrement ce qui rend ce livre aussi puissant. J’ai beaucoup aimé cet électrochoc que nous offre Franck Thilliez. En deux mots : envergure et modernité résument ce thriller sans merci qui explore la nature humaine jusque dans ses confins les plus obscurs et redoutables…

pandemia4

Ma note…

.

Publicités

7 réflexions sur “#160 Pandemia – Franck Thilliez

  1. Cette présentation pique ma curiosité et une grande vague de suspens… alors voilà un nouveau livre a rajouter à ma liste… 🙂 ce n’est pas l’univers dans lequel je me ballade habituellement !
    Merci pour ce partage
    Bon dimanche !

  2. Pingback: #214 Rêver – Franck Thilliez | Je lis et je raconte...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s