#163 La femme sans tête – Viviane Moore

femmesanstête1

Le résumé…

Paris, 1581. La misère envahit les rues. Orgies et fêtes enfièvrent les salons. Jean de Moncel, jeune commissaire au Châtelet, est sur les traces d’un tueur de prostituées. Le corps décapité de l’une d’elles le mène jusqu’à Théophraste Le Noir, médecin qui, replié dans son laboratoire avec sa fille Sybille, cherche sans relâche le secret alchimique de l’Elixir de Vie. Sorcellerie ? Rites occultes ? Machination ?… L’alchimiste est-il le monstre que poursuit Jean, ou bien l’humaniste en avance sur son temps que défend passionnément sa fille ? Après le succès de la saga Tancrède le Normand, Viviane Moore signe un thriller historique captivant dans l’univers de l’alchimie médicinale au XVIe siècle.

femmesanstête3

Mon avis…

Tentée par la couverture, par le résumé et par mes précédentes expériences de lecture (souvent réussies) avec 10/18, j’ai choisi en librairie La femme sans tête pour partir en voyage ! Et je n’ai pas regretté, je vous l’assure. Bizarrement, au début, j’ai lu quelques pages et j’ai un peu décroché… Du coup, j’ai laissé le livre traîner quelques jours puis je l’ai repris, et là c’est passé comme une lettre à la poste ! En fait, je n’arrivais même plus à lâcher ce roman ! Les personnages sont très attachants, ce qui facilite beaucoup la lecture… On suit l’histoire du point de vue d’une jeune fille qui vit dans un univers très particulier, puisqu’elle ne sort plus de chez elle depuis la Saint-Barthélemy plusieurs années avant et son père est un alchimiste cherchant sans cesse l’élixir de vie éternelle. Parallèlement, on suit un jeune commissaire chargé d’enquêter sur des meurtres de prostituées, affaire impliquant visiblement de très hauts personnages de la société français de l’époque…

Viviane Moore

Viviane Moore

Le cadre est donc très riche historiquement parlant et très intéressant car on sent dès le résumé les possibles confrontations de mœurs, d’opinions, les conflits d’intérêt… Bref, une intrigue très touffue en perspective. Cependant, le contexte historique ne prend jamais le dessus sur l’aspect policier. Au final, on a un récit très léger et fluide qui fait de ce roman un véritable page-turner. En effet, les chapitres sont découpés de telle manière que le suspense nous fait passer au suivant, puis au suivant, et au final il devient impossible de le lâcher ! Les différents évènements du roman sont assez fidèles à l’Histoire et on apprend des choses intéressantes sur le Paris de l’époque (qui ne donnent clairement pas envie d’y vivre, d’ailleurs). Le dénouement est plutôt surprenant, on ne s’y attend pas. J’aurais aimé que la dimension romantique (car oui, il y en a une) soit plus poussée et le livre aurait été parfait !

femmesanstête2

Ma note…

.

 

Publicités

Une réflexion sur “#163 La femme sans tête – Viviane Moore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s