#190 Journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

Afficher l'image d'origine

Le résumé…

« Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d’amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur. »

Afficher l'image d'origine

Mon avis…

Mathias Malzieu a toujours eu un talent fou, celui de rendre poétique chaque élément de la vie, de la plus petite poussière au plus grand soleil. Il est l’exacerbation des sentiments, la communication des plus infimes aux plus vibrants frissons, l’héroïsme poétique au delà de tout… Au fil des pages, tout prend une importance douce et apaisante dans le cœur : les baisers, les sourires, les goûts, les odeurs, les crêpes, la lumière du jour… Le Journal d’un vampire en pyjama marque une montée en puissance de ce talent poétique sur roulettes. Mathias Malzieu nous fait monter avec lui sur son skateboard, nous fait entrer dans son fauteuil en forme d’œuf (qui n’a pas rêvé d’en avoir un ?), et nous emmène jusqu’à la chambre stérile qui est devenue sa chambre le temps de refaire le plein de vie…

Afficher l'image d'origine

En bon Superman de la poésie, en Jedi maîtrisant la force des mots, Mathias Malzieu m’a happée, touchée, émue… L’expérience racontée dans ce livre, ou plutôt dans ce journal magique, aurait dû me faire pleurer. C’est du moins ce que je pensais… Non pas que je voulais pleurer, bien sûr, mais je connais ma sensibilité, je me connais. Pourtant, je ne pouvais pas passer à côté de ce livre, et je savais aussi que Mathias Malzieu était, pour moi, le seul auteur capable de rendre à ce point poétique et pétillant les moindres joies ou malheurs de la vie. Après cette lecture, j’ai le sentiment que, malgré cette idéalisation de son talent, je le sous-estimais. Jamais je ne me serais attendue à une telle expérience. Ce qui est intrigant, c’est que je ne saurais pas mettre de mots sur ce que j’ai ressenti. Je n’ai pas pleuré, non, mais j’étais triste, tout en étant émue, sans pouvoir m’empêcher de sourire de cette folie douce, de cette gentille ironie, de cet espoir sans faille, de la puissance poétique qui persiste malgré la faiblesse du corps…

Afficher l'image d'origine

Je crois que le Journal d’un vampire en pyjama est le livre qui peut changer une vie, ou du moins la vision de la vie. Cela a toujours été une évidence, pour moi, de donner mes organes, mais je n’avais jamais pensé à donner ma moelle, je l’avoue… Maintenant, j’y songe très sérieusement. J’ai eu l’impression de partager avec Mathias Malzieu son expérience, même s’il ne s’agit que d’une infime partie de ce qu’il a vécu, j’ai traversé certains jours de sa maladie avec lui… Il n’a pas senti ma présence, bien sûr, j’arrive trop tard, ce moment est passé, il a souffert et est désormais sauvé. Mais j’ai senti sa présence, j’ai perçu ses frissons, ses sentiments de panique, ses intenses joies… Et cet infime parcelle de vie que nous offre Mathias Malzieu dans ce livre est un cadeau, un véritable don, car désormais je vois tout différemment. Je ne me baladerais pas partout en skateboard, j’avoue que je ne sais pas en faire et je ne suis décidément pas douée pour ce genre de choses, mais je compte vraiment profiter du moindre petit morceau de crêpe sur ma langue, du moindre rire de ceux que j’aime, de la plus petite pensée heureuse qui traverse la rivière de l’esprit…

Afficher l'image d'origine

Ce livre a fait émerger en moi des projets, des désirs, des résolutions… Loin d’être le journal d’un malade, c’est le journal de la vie, d’une vie qui redémarre, d’une renaissance. Comme Mathias Malzieu, j’aimerais sur-vivre, vivre encore plus que d’habitude, vivre réellement, pleinement… Tout cela pourrait sembler extrême pour ceux qui n’ont pas lu ces pages, mais le Journal d’un vampire en pyjama n’est pas un roman, c’est un échantillon de vie pétillante et sucrée, qui se révèle à travers l’atmosphère aseptisée de l’hôpital, de la salle d’attente de la mort… L’humour est omniprésent, tout comme l’espoir, la passion, la dérision, l’envie de vivre à tout prix, de profiter de chaque instant qu’il nous reste à vivre… Après tout ces mots, comment dire clairement que je vous conseille ce livre ? Je ne sais pas, chaque lettre que j’écris ne me donne pas l’impression de rendre justice à ce journal… En fait, il s’agit d’un livre qu’on ne peut même pas décrire tant il est riche… Le Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu est une greffe de bonheur, d’espoir, une greffe de poésie qui prend au fil des pages.

Afficher l'image d'origine

Ma note…

Est-ce vraiment nécessaire d’en donner une ?

mathias-malzieu-ete-un-vampire-en-pyjama_2

Je remercie mon amie et copinaute Sorbet-kiwi de m’avoir offert ce livre dédicacé pour mon anniversaire. 

Publicités

3 réflexions sur “#190 Journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s