#197 Le Guépard – Giuseppe Tomasi di Lampedusa

GUEPARD1

Le résumé…

En 1860, une aristocratie décadente et appauvrie, sourde aux bouleversements du monde, règne encore sur la Sicile. Mais le débarquement des troupes de Garibaldi amorce le renversement d’un ordre social séculaire. Conscient de la menace qui pèse sur les siens, le prince de Salina se résigne à accepter l’union de son neveu Tancredi avec la belle Angelica, fille d’un parvenu. Ultime concession qui signe la défaite du Guépard, le blason des Salina…

GUEPARD2

Mon avis…

Lampedusa a écrit ce roman dans les dernières années de sa vie, il a été publié à titre posthume. On peut dire qu’on retrouve un véritable fond autobiographique dans Le Guépard. L’auteur l’admet : « le prince Salina est le prince de Lampedusa, Giulio Fabrizio, mon arrière-grand-père ». Ce roman rend compte de la chute de l’aristocratie, en se focalisant sur une famille sicilienne. Les personnages que l’on suit représentent l’espèce humaine toute entière à travers l’ironie de l’auteur. On ne peut qu’être impressionné par le personnage du prince Salina, don Fabrizio, un géant charismatique, aussi noble d’esprit que de corps. Le roman est entièrement traversé de raffinement, autant pour en montrer la beauté que pour en souligner le déclin progressif. Beaucoup de gens, je pense, connaissent Le Guépard grâce à l’adaptation cinématographique qui en a été faite par Luchino Visconti. Or, le roman est un peu différent, ou même très différent en particulier à la fin. Plusieurs chapitres ne se retrouvent pas dans le film, car ils sont presque impossibles à rendre sur un écran. Donc, que vous ayez vu le film ou non, rien ne peut vous empêcher de vous attaquer à la lecture du Guépard. Je ne vais pas vous mentir, la lecture n’est pas des plus passionnantes quand on ne connaît pas trop le contexte historique du Risorgimento (l’unification des états italiens). Il n’y a pas de réelle action car finalement c’est un quotidien qui se détruit au fil du roman, dans un murmure…

GUEPARD4

A l’arrivée de Garibaldi en Sicile, les Salina doivent faire face à des changements. Avec le nouveau régime qu’annonce la révolte garibaldienne, les aristocrates vont perdre leur pouvoir, leurs avantages, etc. Le lecteur observe donc, comme le prince Salina regarde les étoiles avec son télescope, l’effondrement d’un monde et la naissance d’un autre.  Le nouveau monde, dans le roman, est représenté par Angelica et Tancredi, tandis que l’ancien est monde est celui auquel appartient le Guépard, surnom du prince Salina. Ce dernier est donc obligé d’accepter le mariage des deux jeunes gens pour espérer sauver sa famille, mais c’est en fait tout le contraire… Le lecteur sent tout à fait cet aspect destructeur dans le roman. Avec la complicité de Lampedusa, on se rend compte du caractère destructeur de cet événement prétendument heureux qu’est un mariage. J’avoue, avant ce livre, ne m’être jamais trop intéressée à l’Histoire italienne. Cependant, je n’ai pas eu trop le choix tout de même, il faut quelques bases pour lire Le Guépard. Et finalement, c’est très intéressant, et ce roman est une très belle illustration de cette époque. C’est un livre plutôt mélancolique, parfois drôle avec l’ironie de l’auteur et de certains personnages…  Mais attention, on ne peut pas vraiment parler d’un roman « historique » malgré le contexte, car justement tout est dans le déni de l’Histoire, de l’événement historique. C’est un roman anti-historique passionnant à lire, mais surtout à étudier. Je précise qu’il a été au programme de l’agrégation de Lettres avec La Marche de Radetzky de Joseph Roth en tant que « romans de la fin d’un monde ». Je souligne tout de même, une dernière fois, pour résumer, les différentes caractéristiques de la lecture de ce livre : assez difficile au départ, passionnant à étudier, peu d’actions mais plein de sous-entendus… Vous savez tout !

GUEPARD3

Ma note…

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s