#220 Les eaux troubles du mojito – Philippe Delerm

mojito1

Le résumé…

Elles sont nombreuses, les belles raisons d’habiter sur terre. On les connaît, on sait qu’elles existent. Mais elles n’apparaissent jamais aussi fortes et claires que lorsque Philippe Delerm nous les donne à lire. Goûter aux plaisirs ambigus du mojito, se faire surprendre par une averse et aimer ça, contempler un enfant qui apprend à lire en bougeant imperceptiblement les lèvres, prolonger un après-midi sur la plage… « Est-ce qu’on est plus heureux ? Oui, sûrement, peut-être. On a le temps de se poser la question. Sisyphe arrête de rouler sa pierre. Et puis on a le temps de la dissiper, comme ce petit nuage qui cachait le soleil et va finir par s’effacer, on aura encore une belle soirée. »

mojito2

Mon avis…

Je ne connaissais Philippe Delerm que de nom… et je ne confondais pas avec Vincent Delerm (enfin je ne crois pas) ! Je ne sais pas s’ils ont un lien de parenté… Bonne question… Alors, Les eaux troubles du mojito n’est pas un roman ! Ce n’est pas vraiment un recueil de nouvelles non plus… Mais ça s’en rapproche ! Je dirais que c’est un recueil de pensées, de contemplations, de petits textes assez poétiques… C’est ce côté poétique que j’ai beaucoup aimé d’ailleurs. Philippe Delerm décrit le mojito et le plaisir de le boire comme personne, de même pour beaucoup d’autres moments de la vie. Le but de ce livre, c’est de montrer « les belles raisons d’habituer sur terre »… J’avoue que j’ai été assez touchée par certains textes, qui sont parfois émouvants, parfois drôles… Mais il y a aussi des anecdotes qui ne nous accrochent pas, ne nous touchent pas au cœur, ce que j’ai trouvé dommage…

mojito4

Après tout, je pense que c’est une question de sensibilité ! Nous n’avons pas tous les mêmes plaisirs dans la vie, ce qui plaît à l’un ne plaît pas toujours à l’autre, si bien que, Philippe Delerm racontant des moments très variés et diversifiés, il me semble difficile que tous les textes plaisent à tous les lecteurs ! Pour ma part, j’ai eu la sensation que certains étaient moins travaillés que d’autres. J’ai remarqué que des textes étaient plus profonds, plus poétiques, et ce sont souvent ceux-là qui m’ont touchée. En tout cas, ce livre laisse une petite sensation de bien-être après la lecture, on regarde le monde un peu différemment, on savoure chaque instant… Ce qui est pas mal aussi, d’un point de vue pratique, c’est qu’on peut lire un ou deux textes par jours, ou simplement à des moments où on veut, quand on ne se sent pas très bien… En bref, c’est un peu le bouquin qui peut nous faire prendre une bonne bouffée de vie quand ça ne va pas trop, ou une piqure de rappel, ou simplement un petit plaisir de la vie supplémentaire : redécouvrir des instants magnifiques par la lecture !

5039ac30-a9f8-49c4-a4d5-55fdc766aa6c

Ma note…

.

.

Publicités

3 réflexions sur “#220 Les eaux troubles du mojito – Philippe Delerm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s