#222 Le blé en herbe – Colette

blé1

Le résumé…

« Toute leur enfance les a unis, l’adolescence les sépare. » Phil, 16 ans, et Vinca, 15 ans, amis de toujours, passent tous leurs étés en Bretagne. Tout naturellement, l’amour s’installe entre ces deux complices inséparables, un amour qui grandit plus vite qu’eux. Et cet été-là, Vinca et Phil découvrent leurs différences et leurs incompréhensions. L’insouciance et la confiance font alors place à la souffrance et à la trahison. Ces amours adolescentes révèlent à Vinca et à Phil ce qu’ils sont désormais et ne seront jamais plus. Et ces vacances s’achèvent sur un adieu à l’enfance, amer et nostalgique.

blé4

Mon avis…

La liste de lectures pour ma nouvelle année de licence a été publiée à la fin du mois de juillet, et sur ce document se trouvait notamment Le blé en herbe de Colette que j’avais, comme par hasard, emmené dans ma valise en Ecosse. Je comptais le lire depuis un moment après l’avoir trouvé dans le grenier chez mes parents… Une édition plutôt ancienne, en somme ! Je n’avais jamais lu d’œuvre de Colette jusqu’ici, mais j’en avais entendu parler lors d’une conférence à Amiens, avec des intervenants de plusieurs pays. La personne ayant abordé l’œuvre de Colette le faisait dans le cadre d’une présentation sur les romans de jeunesse. Le blé en herbe, c’est exactement ça, une œuvre qui raconte l’enfance d’une jeune fille et d’un jeune homme, grandissant tous deux au fil des étés, avec l’évidence qu’ils sont faits pour être ensemble. Pourtant, l’adolescence est le temps des doutes, de la construction de soi-même, des découvertes, des premières fois… Phil n’est plus l’enfant qu’il était, il devient un homme, et veut explorer le monde qui s’ouvre à lui, sans attendre Vinca qui, elle, s’accroche à la Bretagne, au monde de son enfance, à son insouciance…

blé3

Le blé en herbe va nous montrer la destruction de cette insouciance. L’adolescence prend le pas sur l’enfance, remplaçant l’innocence par le désir, la culpabilité, et tellement d’autres sentiments nouveaux. L’amour qui alors leur semblait évident semble tout à coup basculer et se transformer… Car il y a une autre femme, une vraie femme. Pour Phil, elle est si différente de Vinca, celle qui restera toujours l’enfant qu’il a connu. Alors je me suis retrouvée plongée, comme tellement de lecteurs avant moi, dans une seconde adolescence. J’ai redécouvert ces sentiments que j’ai moi aussi ressenti, avec beaucoup de plaisir et d’émotions. Si le roman est plutôt court, cependant, il est pourtant assez ennuyant, parfois. Il y a certaines longueurs, et parfois on peut se sentir un peu agacée de l’obstination de Vinca à rester dans l’enfance, tout comme celle de Phil à rentrer dans l’âge adulte. Dans l’ensemble, malgré cela, j’ai passé une bonne lecture, qui m’a assez marquée, avec une écriture toute en simplicité, ce qui est très appréciable. On retrouve dans Le blé en herbe le talent indéniable de Colette pour exprimer simplement les sentiments les plus complexes… Je vous le conseille vraiment car c’est un roman qui peut se lire à n’importe quel âge, se savourer, nous rappeler de belles choses, nous émouvoir… Allez, lancez-vous dans ce classique qui, contrairement à d’autres, ne vous prendra pas la tête !

blé2

Ma note…

.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s