#238 The Choice – Valerie Mendes

coeur_115Coup de cœur

thechoice

Le résumé…

« Find Moira for me. Tell her I’m sorry ». These are Walter Drummond’s dying words to his daughter, Eleanor, on his deathbed in Woodstock in January 1936. Eleanor has never heard the name Moira before, and she dare not even say it to her mother. Yet she becomes haunted by the mysterious woman who consumed her darling Daddy’s thoughts in his final hours. Who on earth was Moira? How strong a hold did she have over Walter Drummond? And why? So begins Eleanor’s quest to uncover the truth about her father and his past. What starts as a promise becomes an obsession, and in Eleanor s determination to find Moira, she discovers things about her father she would much rather never have known. It is a journey that takes her to Cornwall, to a tiny artist’s cottage by the sea, to a passionate first love affair and the discovery of a devastating secret. « The Choice », set in 1936 when Edward VIII abandoned throne and empire to marry Wallis Simpson, is a gripping family saga from the author of the best-selling « Larkswood ». Once you have opened it, you will not be able to put it down.

Mon avis…

Attention chers lecteurs et chères lectrices, ce roman n’est pas (encore) traduit en français, mais j’espère qu’il le sera un jour. Ma sœur me l’a offert à l’occasion d’un séjour chez elle près d’Oxford. Ce roman se déroule en effet dans cette région de l’Oxfordshire, dans laquelle vit également l’auteure. Je tiens à dire que le résumé, bien qu’intrigant, n’arrive pas à la hauteur du livre. Honnêtement, il s’agit d’un des meilleurs romans que j’ai lu dernièrement. Cela faisait un moment que je n’avais pas lu un livre qui m’avait rendue complètement accro. Vous savez, ce livre qui donne le sentiment qu’il est vital pour nous de le finir, qu’on ne trouvera pas le sommeil avant de l’avoir lu… Et bien, celui-ci en est un. L’histoire est extrêmement surprenante, jusqu’à la dernière page. L’auteure nous accroche, nous fait pénétrer dans une histoire de famille mystérieuse, peuplée de secrets. Les personnages, attachants, se révèlent tous progressivement, tant au lecteur qu’à eux-mêmes. Cette lecture est un véritable voyage dans la psychologie humaine.

J’ai aussi aimé ce roman pour sa dimension féministe. En effet, en plus d’une histoire tout simplement passionnante et addictive, l’auteure nous montre la force des femmes, leur complexité, nous dessine leur place dans la société anglaise au XXe siècle. Aujourd’hui, il nous paraît de plus en plus difficile d’imaginer un monde où une femme ne se définirait que par son rapport à l’homme, par son statut d’épouse… Pourtant, il ne faut pas remonter très loin dans le temps pour approcher cette facette de la société patriarcale dans laquelle nous évoluons toujours. Valerie Mendes nous offre un petit rappel de ce que nous avons gagné depuis quelques décennies, tout en dessinant la violence quotidienne d’un monde qui n’est pas si éloigné. J’ai aimé la profondeur surprenante de ce roman, son potentiel. Il s’agit à la fois du déroulement d’une enquête pour trouver la fameuse Moira et décrypter le passé d’une famille, d’histoires d’amour loin d’être banales, et d’une fresque sociale riche en réflexions. Je conseille vivement ce roman à tous ceux et toutes celles qui s’intéressent à ces aspects, qui veulent découvrir une auteure anglaise prometteuse, et peut-être réclamer, avec moi, sa traduction en France !

lecture en anglais logo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s