#261 Les corps brisés – Elsa Marpeau

corpsbrisés

Le résumé…

Sarah est une coureuse de rallye reconnue dans un milieu hautement macho. Un jour, lors d’une «spéciale», elle sort de route. Son coéquipier meurt sur le coup et elle se retrouve plongée dans le coma, avant de se réveiller paralysée des deux jambes. Elle intègre un centre hospitalier perdu en haute montagne, où rayonne un médecin que tout le monde surnomme le «docteur Lune».
Brisée physiquement et psychologiquement, Sarah développe une dépression paranoïaque, qui atteint son paroxysme quand la patiente qui partage sa chambre disparaît. Pour le personnel, il ne s’agit que d’une fugue, mais Sarah est convaincue qu’il n’en est rien…
Inspiré d’un fait divers réel, Les corps brisés est un thriller glaçant avec son lot d’angoisses et de rebondissements, qui se termine sur un huis clos étouffant. L’auteure y dresse un sombre constat sur la place des handicapés dans notre société moderne qui donne la priorité à l’efficacité et à la performance.

Résultat de recherche d'images pour "elsa marpeau"

Mon avis…

Les corps brisés est un thriller d’Elsa Marpeau, qui a pris pour base le handicap. Cette situation, si fréquente et pourtant toujours taboue, est ce qui effraie chacun de nous, au fond. Elle crée un personnage, Sarah, une femme courageuse, qui ne vit que pour la vitesse, les sensations fortes, pour se dépasser sans cesse, et qui soudainement est brisée par un accident. Brisée, dans tous les sens du terme. Elle ne se reconnait plus, ne parvient plus à envisager la vie sans sa passion du rallye. Arrivée dans un centre de soins en montagne, isolée de tout sauf d’autres patients tout aussi brisés qu’elle et de quelques médecins parfois étranges, elle cherche à se reconstruire, comme elle le peut. Progressivement, elle devient paranoïaque, c’est en tout cas ce que croient les médecins : elle refuserait d’accepter sa nouvelle vie, son nouveau corps, et chercherait d’autres responsables, pourquoi pas le fameux « docteur Lune ».

L’auteure joue sur l’ambiguïté d’un esprit malade, égaré entre deux états. Sarah se sent comme une poupée de chiffon, baladée dans les couloirs, par les médecins, sans aucune autonomie, indépendance ni droit à vouloir et à pouvoir. Elle se découvre une force intérieure inattendue, pourtant, quand elle décide de prouver qu’elle n’est pas folle, que ce qu’elle soupçonne est vrai. Enfermée dans un univers aseptisé, peuplé de gens cassés comme elle, Sarah va découvrir que l’être humain réserve encore des surprises, du bon comme du mauvais côté. Alors, finalement, le lecteur se laisse prendre dans l’intrigue : est-elle en pleine psychose ? le syndrome de stress post-traumatique est-il plus fort que sa propre conscience ? y a-t-il un monstre dans cet hôpital, et qui est-il ? N’oublions pas que ce roman est inspiré d’un fait réel… et c’est probablement ça le pire…

Résultat de recherche d'images pour "les torturées d'appoigny"

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s