#265 Les Mémoires d’un éléphant blanc – Judith Gautier

elef1894

Le résumé…

Après avoir été presque une idole, Iravata devient un guerrier ; il est fait prisonnier avec son maître qu’il délivre et sauve de la mort. Puis il est jugé digne d’être le gardien et l’ami de la merveilleuse petite princesse Parvati pour laquelle il invente d’extraordinaires jeux et qui le réduit en un doux esclavage. On verra comment un vilain sentiment qui se glisse dans le cœur d’un bon éléphant, si sage d’ordinaire, le sépare pour longtemps de sa chère princesse, le jette dans des aventures de toutes sortes et lui cause de cuisants chagrins.

541546311

Mon avis…

J’ai découvert par hasard que Théophile Gautier avait une fille, et que celle-ci était aussi écrivaine. Les Mémoires d’un éléphant blanc est ma première lecture de cette auteure. C’est un roman assez agréable à lire, un peu dans le même esprit que Les Mémoires d’un âne de notre chère Comtesse de Ségur, mais en plus exotique. L’histoire se déroule en Inde et on suit les aventures d’un éléphant blanc, rejeté par ses congénères mais vénéré par les hommes qui voient en lui la réincarnation d’un roi défunt. Il est tantôt maltraité, tantôt sacralisé, vivant une vie animée et sans cesse en mouvement. Il nous raconte, de son point de vue, son lien avec les hommes, avec leurs coutumes et leurs traditions. Judith Gautier décrit par ce biais un univers qui la fascine, celui de l’Inde, en le présentant comme un monde coloré et onirique, rempli de superstitions. L’éléphant Iravata lui permet de créer une véritable légende, de livrer à ses lecteurs un conte réussi et très riche. Un petit roman à (re)découvrir si l’on veut explorer les inconnus de la littérature française.

Résultat de recherche d'images pour "mémoires d'un éléphant blanc"

Publicités