#312 Le club des philosophes amateurs – Alexander McCall Smith

clubphilosophesamateurs

Le résumé…

Isabel Dalhousie, quadragénaire célibataire et financièrement indépendante, vit à Édimbourg où elle est rédactrice en chef de la très respectée Revue d’éthique appliquée. Elle préside aussi le club des philosophes amateurs qui se rassemble chez elle. Isabel s’intéresse à des problèmes qui, à parler franc, ne la regardent en aucune façon – à commencer par ceux qui sont du ressort de la police. Elle est convaincue que la mort d’un jeune homme pendant un concert dans l’Usher Hall est bien plus suspicieuse qu’une chute innocente. Isabel mène l’enquête où brouillard, meurtre et devoir moral fusionnent en un seul et même sujet.

Mon avis…

Après l’avoir tant croisé en librairie, j’ai enfin lu Le club des philosophes amateurs d’Alexander McCall Smith. Il s’agit ici d’une édition avec une traduction révisée de François Rosso, en poche, avec une couverture plutôt sympa (ce qui ne gâche rien). C’était une grande découverte pour moi. L’ensemble se passe en Ecosse, donc dans un pays que je connais plutôt bien, et que j’ai pris plaisir à retrouver. Isabel Dalhousie est un personnage assez attachant, qui assiste malgré elle à une mort suspecte, et décide donc de mener sa petite enquête. J’ai personnellement trouvé que cette démarche était un peu déplacée et assez mal justifiée dans le roman. J’ai même l’impression que l’auteur lui-même en avait conscience car il évoque régulièrement l’illégitimité d’Isabel à mener cette enquête (ce qui tourne presque à la curiosité malsaine parfois). Pour un premier tome, j’ai trouvé beaucoup de lacunes, avec justement cette enquête parfois injustifiée, son dénouement sans originalité et en fait très prévisible, ses personnages globalement assez superficiels… Il y a aussi beaucoup de longueurs, avec des développements de théories philosophiques dans lesquels on se perd parfois… Mais, c’est tout de même un début de série de qualité, qui nous accroche quand même, malgré la petite déception finale. On a quand même envie d’avoir la résolution de tout ça. D’autres petites intrigues sont insérées, ce qui est aussi appréciable. Donc, pour conclure, c’est un roman pour moi assez moyen, qui ne laissera pas une trace impérissable dans mon esprit. Je ne pense pas lire le tome suivant, car j’ai trouvé l’enquête trop basique, peu surprenante, et la narration finalement assez plate. Malgré tout, ça se lit et peut plaire aux lecteurs en soif d’enquêtes terre à terre et d’érudition.

Résultat de recherche d'images pour

En quelques mots…

une enquête
ambiance écossaise
quelques longueurs
philosophique et érudit

Carte d’identité du livre

Titre : Le club des philosophes amateurs
Auteur : Alexander McCall Smith
Traducteur : François Rosso
Éditeur : Le Masque (poche)
Date de parution : 30 mai 2018

masque-Logo

 Merci aux éditions du Masque pour cette lecture.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s