#313 Souvenirs effacés – Arno Strobel

souvenirseffacés

Le résumé…

Et si vous aviez été rayée de la mémoire de vos proches ?

L’enlèvement de son fils… Sa fuite nocturne a travers le parc… Le coup sur la tête… A son réveil d’un coma de deux mois, Sibylle a l’impression de se souvenir de tout. Elle a 34 ans, vit avec son mari dans une ville voisine.
Étrangement, le médecin a son chevet lui assure qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de fuir l’hôpital en pleine nuit pour rentrer chez elle.
Une automobiliste stoppe et la raccompagne jusqu’a son domicile. Mais, lorsque son mari ouvre la porte, il ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre.
A qui Sibylle peut-elle faire encore confiance ? Et qui est-elle vraiment ?

Mon avis…

Un soir, comme tous les soirs, j’ai eu besoin de lire quelques pages d’un livre. Sans ça, impossible de m’endormir paisiblement. Oui mais voilà, ce soir-là, je n’ai pas choisi le bon livre. J’ai choisi un de ces romans qui, une fois commencé, est en fait impossible à lâcher. Moi qui ne suis pas très fan des histoires d’amnésie, j’ai pourtant bien accroché à ce roman où l’effet est inversé : ce n’est pas le personnage principal qui a tout oublié mais tous ceux qui partagent sa vie. Le suspense est total jusqu’aux dernières pages quant à la résolution de l’intrigue. C’est un roman très prenant, qui nous accroche tout de suite grâce aux questionnements qu’il implique : comment est-ce possible qu’une personne soit oubliée de tous du jour au lendemain ? est-ce une vaste machination dirigée contre elle ? ou devient-elle folle ? est-ce elle qui a un problème ? peut-on imaginer totalement sa vie ? peut-on oublier jusqu’à l’existence d’un de ses proches ? Bref, le lecteur est dans l’indécision et l’ignorance la plus totale. Arno Strobel joue avec les ambiguïtés de ses personnages : fiables ou non ? On ne sait plus, comme Sibylle, à qui se fier. On entre alors dans un jeu d’échecs machiavélique dans lequel, malheureusement, nous sommes les pions ! Je dis « malheureusement », mais c’est en fait pour notre plus grand plaisir, car l’auteur nous balade, et il n’y a rien de plus agréable pour un lecteur. Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce roman dont on peut en fait dire assez peu de choses quant à l’intrigue. En tout cas, tout est parfaitement construit et bien ficelé pour nous faire passer un excellent moment. L’ensemble est suffisamment imprévisible pour que la surprise soit au rendez-vous. Je vous conseille vivement ce thriller qui saura, à mon avis, satisfaire le plus grand nombre !

En quelques mots…

amnésie généralisée
quête de soi
suspense total
à qui peut-on se fier ?
un excellent thriller

5 étoiles

Carte d’identité du livre

Titre : Souvenirs effacés
Auteur : Arno Strobel
Traductrice : Céline Maurice
Éditeur : l’Archipel
Date de parution : 06 juin 2018

logo archipel

Merci aux éditions de l’Archipel pour cette lecture !

Une réflexion sur “#313 Souvenirs effacés – Arno Strobel

  1. Pingback: #394 Engloutie – Arno Strobel | Je lis et je raconte...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s