#364 Vindicta – Cédric Sire

91WhjVGLPmL.jpg

Le résumé…

UN BRAQUAGE SOUS HAUTE TENSION

 » On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. « 

Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes. Mais une petite fille était au mauvais endroit, au mauvais moment. Ils ont commis l’irréparable et maintenant, un monstre vengeur est lâché à leurs trousses.

UN FLIC EN CHUTE LIBRE

Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.

UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES

Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci pour lui : c’est personnel.

export_dz5lax5zi5fh-8f9c47-0@1x.jpeg

Mon avis…

Quelle joie, le 21 mars 2019, de pouvoir enfin découvrir le nouveau Sire Cédric… oups, Cédric Sire ! Et oui, l’un de mes auteurs préférés a changé de nom. Passé le choc initial, on finit par s’habituer. Et ce n’est pas le seul changement. Vindicta paraît chez un tout nouvel éditeur, Métropolis, dont il est la première parution. Mais les bouleversements ne sont pas limités à la forme. Le fond aussi change beaucoup.

On peut dire que ce roman était très attendu. Vous n’avez pas pu manquer l’engouement sur les réseaux sociaux ! Vindicta était probablement l’un des livres les plus attendus de ce début d’année. Et, évidemment, je trépignais d’impatience également. Quelle joie de l’avoir enfin entre les mains ! J’avais un grand sourire aux lèvres, certaine que j’allais penser un beau moment de lecture.

« Vient l’heure des spectres.

Le cœur de la nuit assassine. »

Et je n’ai pas été déçue. Vindicta est un bon, ou plutôt un excellent thriller. Hop, connectez-vous sur votre appli de streaming préférée et lancez un peu de musique métal. Personnellement, j’ai opté pour Rammstein, histoire de me mettre dans une ambiante chaleureuse et pétillante (hum hum). Vindicta, qu’est-ce que c’est ? Une intrigue bien ficelée, déjà. Un suspense de fou, et un twist final réussi. Vindicta, c’est la vengeance. Meurtres, tortures, mutilations… Pas de doute, ce roman est sanglant. Mais il est surtout complètement addictif, et Sire Cédric démontre encore une fois son talent.

Nous suivons quatre jeunes gens – Audrey, Damien, Driss et Élie – qui décident de faire un braquage pour sortir de la galère. Ils ne se doutent pas une seconde qu’ils plongent en fait en plein dedans… On suit aussi, en parallèle, l’histoire d’un flic mis au placard, qui en voit trop et en sait trop. Nous suivons également un mystérieux personnage, dont on découvre des bribes de vie au Moyen-Orient… Malaise, violence, dévastation… Vindicta est une vraie tempête qui emporte tout sur son passage, lecteurs compris.

Le roman a un rythme haletant. Chaque chapitre donne envie de lire le suivant. Il y a de quoi dévorer le bouquin en une nuit ! Ici, point de fantastique. Cela peut être assez perturbant quand c’est l’un des aspects que l’on aimait le plus chez Sire Cédric. C’est pour cette raison que Vindicta, malgré toutes ses qualités, ne sera pas mon livre préféré de l’auteur… Les premières places dans mon cœur sont occupée par L’Enfant des cimetières et Du feu de l’enfer. Ici, l’auteur choisit plutôt de s’insérer dans un réalisme sombre. L’atmosphère est toujours malsaine et inquiétante… Néanmoins, je vous rassure, les amoureux des livres de Sire Cédric ne seront pas déçus par le premier roman de Cédric Sire. La métamorphose est évidente et palpable, mais le talent est toujours là. En bref : un thriller à lire absolument, un auteur incontournable à (re)découvrir.

Mes autres chroniques de Sire Cédric :

L’Enfant des cimetièresDe fièvre et de sangLe Jeu de l’ombre Le Premier SangLa Mort en têteAvec tes yeux Du feu de l’enfer

Carte d’identité du livre

Titre : Vindicta
Auteur : Cédric Sire
Éditeur : Métropolis
Date de parution : 21 mars 2019

5 étoiles

Publicité

11 réflexions sur “#364 Vindicta – Cédric Sire

  1. Malheureusement, je n’ai jamais tenté cet auteur, parce qu’en matière de littérature, j’avoue être plutôt sensible, le gore, ce n’est vraiment pas mon truc…Et pourtant, je suis une grande fan de films d’horreur, mais les mots me touchent plus profondément et j’ai beaucoup de mal à supporter !

    • Ah si tu n’aimes pas le gore, en effet, je ne ne te le conseille pas trop ! Sauf peut-être « Avec tes yeux », un autre de ses livres. Mais peut-être qu’un auteur comme Olivier Norek te plairait plus 🙂

  2. c’est un auteur que je n’ai jamais lu car je ne pense pas qu’il ait un genre qui me convient et ce nouveau roman ne semble pas déroger à la règle. Mais contente de voir que tes attentes n’ont pas été déçues

  3. Pingback: Cédric Sire – Vindicta | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s