Vadrouille livresque – Emmaüs Lyon

emmaus

A l’occasion de mon séjour à Lyon, j’ai pensé faire un petit tour chez Emmaüs, où je me fournis désormais en très grande majorité pour les livres (en particulier les classiques) ! En effet, les prix sont modiques, représentant presque toujours moins de 10% du prix d’origine. De plus, cela permet de faire de bonnes affaires !

Il y a un magasin Emmaüs à Amiens, dans lequel je me rends très régulièrement, mais il faut vraiment fouiner car il n’y a pas de tri de réalisé : tout est entreposé, que ce soit en bon état ou non, et rien n’est rangé ou classé ! Mais quand on cherche, on trouve de bonnes choses ! J’ai donc été surprise d’arriver à Lyon et de ne voir que des ouvrages en bon état et au final un rayon livre bien plus petit qu’à Amiens. La différence, cependant, réside dans le fait qu’Emmaüs à Lyon réalise un tri préalable et ne revend que des livres en bon état, le reste étant envoyé en recyclage. Du coup, pas de rayons infinis où on ne retrouve plus rien, tout est classé et rangé, on s’y retrouve et tant mieux !

J’ai acheté au total 45 livres pour 56 euros, soit environ 1 euro 20 en moyenne. Les livres grands formats (romans) étaient entre 2 et 3 euros, les livres reliés souvent entre 3 et 4 euros, les livres de poches et Librio étaient entre 0.50 centimes et 1 euro.

Les voici :

P13502162

P13502192

Et le tout en faisant une bonne action !! 🙂

Retrouvez les infos sur Emmaüs Lyon ici :

Emmaüs en ville

Emmaüs Vénissieux

Une partie du rayon livres à Emmaüs Vénissieux

Une partie du rayon livres à Emmaüs Vénissieux

How I met Nathalie Roy…

Une journée avec Nathalie Roy

Cadeaux1

Un jour, au détour d’un rayon de librairie, j’entraperçois une couverture colorée… Comme une abeille par une fleur, me voilà littéralement attirée vers ce mystérieux livre… Une petite lecture de résumé : « Hm ça a l’air très sympathique ça ! ». Envie de rire un peu, de me détendre, de lire une histoire simple et sans prise de tête… Je ne pensais pas tomber aussi bien…

nathalie cathédrale

Pendant des mois, je ne cesse de conseiller ce roman à quiconque me demande une idée de livre, mais aussi aux lecteurs (et surtout lectrices dans ce cas) de mon blog… Mon propre exemplaire se balade de main en main, de foyer en foyer… Je l’offre, je le conseille, je le prête… Bref, une histoire d’amour a commencé avec une héroïne qui semble faite pour me correspondre, elle me ressemble ! Gourmande, énergique, fofolle, vive, une vraie amusette ! Un peu trop gaffeuse, c’est vrai, je suis bien heureuse de ne pas être tout à fait comme elle sur ce point… Ce livre m’a fait rire, m’a donné faim, m’a fait découvrir une autre culture, m’a permis de passer un moment on ne peut plus agréable et de voyager au Québec sans même avoir besoin de prendre l’avion…

polaroid dédicace

Puis le tome 2 est sorti, nouveau coup de cœur, peut-être même encore plus fort que le premier… J’ai pris mon temps, savouré chaque ligne de chaque page. Je prenais plaisir à découvrir les gaffes de miss Charlotte, ou plutôt miss Catastrophe ! Le voyage au Québec se transforme en expédition dans l’esprit même d’une québécoise qui découvre la France, et qui n’est pas forcément très tendre avec les parisiens… Mais honnêtement, qui l’est vraiment ? Une dose de fraîcheur, de rire, de joie, une découverte et une redécouverte, voilà ce qu’est ce roman. Il nous ouvre sur le monde, sur nous-même, déploie notre bonne humeur, ouvre une voie au bonheur, comme les pétales d’une rose qui petit à petit se déploient…

tome 3 coeur

Et voilà que le tome 3 débarque dans l’hexagone durant un beau mois d’avril… Mais l’aventure ne s’arrête pas là ! L’auteure, merveilleuse, se baladant sur Internet pour lire les chroniques de ses lectrices, et leurs échos tant attendus, découvre une des premières critiques en France… Oups, jamais je ne me serai doutée que c’était moi ! Et voilà que de petites discussions s’engagent, un joli concours s’organise, une très belle collaboration. Le blog décolle, et j’apporte mon aide modeste à cette auteure qui a déjà une belle carrière et un avenir tout aussi prometteur.

Polaroid livres

Presque un an après ma première rencontre avec Charlotte Lavigne, j’apprends que Nathalie Roy, qui a sorti cette superbe histoire rayonnante de joie de son esprit, débarque en France pour une petite tournée de promotion… Et propose de passer me voir à Amiens ! Imaginez bien que je n’aurais jamais pu dire non, et pourquoi l’aurais-je fait d’ailleurs ? Et l’attente s’installe, la hâte, l’excitation… J’achète un joli livre de cuisine du nord, des macarons d’Amiens, afin de lui faire découvrir la gastronomie de ma région, en espérant qu’elle soit aussi gourmande que son héroïne… Dommage, je n’ai pas de photographie de ces cadeaux, mais je pense que nous aurons vite des échos de cette québécoise passionnée de cuisine qui ne tardera sûrement pas de faire goûter de bons plats à ses amis ! Nathalie a aussi été très généreuse, et vous pouvez découvrir ses jolis cadeaux au fil de cet article !

porte clé2

mp

Quelques jours avant cette rencontre, je ne tiens plus, je ne fais que parler de ça et je répète : « samedi, samedi, je la vois samedi, j’ai hâte ! ». Celui qui n’a pas compris que j’allais passer la journée avec Nathalie Roy a sûrement du pollen dans les oreilles ! Finalement, le jour J finit par arriver… Rendez-vous à 10h devant le Beffroi, on commence par un petit point historique sur ce monument typique du nord de la France et de la Belgique. Ensuite, on se dirige vers la belle horloge de la Marie-Sans-Chemise, dans le centre d’Amiens, à laquelle les amiénois sont fièrement attachés…

cathédrale black and white

Mais surtout, nous nous rendons à la cathédrale la plus vaste de France sous les voûtes, une merveille d’architecture gothique… Non, je vous assure, je ne cherche pas à vendre ma ville, à faire de la publicité, mais simplement à rétablir une vérité parfois oubliée : oui, il y a du patrimoine en Picardie, bien sûr. Mais avant de visiter ce monument, nous faisons quelques photos sur le parvis où il y a beaucoup de monde : c’est l’Anzac Day le samedi et la réderie le dimanche donc beaucoup de gens sont là pour le week-end et visitent la ville.

nathalie circle

Après ce petit shooting, direction un café sur la place, afin de prendre une petite boisson chaude avec une bonne part de gâteau battu. C’est aussi l’occasion de goûter une deuxième spécialité picarde, le macaron d’Amiens. On se régale, ça cale bien pour aller se balader ! On s’échange les cadeaux, on papote longuement… Je découvre quelques infos très intéressantes (rendez-vous à la fin de l’article pour les avoir à votre tour)… Puis direction la cathédrale, enfin, et bien que je l’ai vu des dizaines et des dizaines de fois, je m’émerveille autant que Nathalie qui pourtant la voit pour la première fois !

polaroid érable

Après cette jolie visite, nous marchons tranquillement à travers les rues du quartier Saint-Leu, endroit très typique à Amiens et le centre de la vie sociale : cafés, bars, boîtes de nuit, presque tout se trouve dans ce coin ! Mais c’est aussi un quartier très ancien et très agréable pour se promener. Heureusement que nous n’avons pas eu de pluie ! D’ailleurs, j’ai relativisé le froid que je ressens en hiver en Picardie… -30°C en hiver, les québécois sont courageux !

saint leu

Tout près, nous enchaînons avec le parc Saint-Pierre, les Hortillonnages, et malgré le manque de soleil, il fait très bon. Alors que nous nous baladons tranquillement sur le bord de l’eau et parlons de choses diverses et variées (deux bavardes ensemble, c’est folklorique), nous nous rendons compte que nous sommes… suivies ! Et oui, une vraie filature s’est organisée derrière nous. En effet, quelques mètres plus tôt, nous avions croisé au détour d’un chemin une petite famille de canards avec une ribambelle de canetons tous aussi adorables les uns que les autres. Bon, j’avoue que nous sommes restées un peu en admiration, ils étaient trop mignons ! Et voilà que nous reprenons notre route et ces petites boules de plumes quittent leur coin de paradis pour nous suivre…

canards BD

canards

filature canards

Mais ne vous inquiétez pas, nous les avons semés ! Nous n’avions aucune envie de nous faire agresser par une maman canard qui aurait voulu pincer nos doigts si nous nous étions approchés trop près de ses petits (ou s’ils s’étaient approchés trop près de ces deux géantes bipèdes qui parlent beaucoup)…

polaroid zempotés

polaroid sugar

Finalement, une bonne marche et beaucoup de papotages ont fini par nous mettre en appétit.  Nous retournons donc à Saint-Leu, dans le coin des restaurants, pour aller au meilleur établissement du quai, bien qu’il ne soit pas le plus connu (et c’est bien dommage) : le Ad’hoc café ! J’ai mes petites habitudes là-bas, je suis complétement accro à leurs produits frais. Autant vous dire que nous nous sommes régalées ! Deux gourmandes comme ça devant des plats bien garnis, ayant en plus marché pendant un petit moment… On ne nous arrêtait plus ! Ça parlait, ça parlait… Mais voilà, toute bonne chose a une fin…

restaurant

J’ai raccompagné Nathalie à son hôtel et elle a pris la route pour Honfleur, afin de participer au salon du livre de Vitré (en Bretagne) le lendemain. Les bretons sont chanceux, j’aurai vraiment bien aimé la garder avec moi… Mais j’espère vraiment de tout cœur qu’elle reviendra par chez moi et je l’attendrai de pied ferme pour reprendre mon rôle de guide touristique ! Il y a tellement de choses que j’aurai aimé lui montrer ! Mais un jour, ce sera aussi à moi d’aller voir ce qu’il se passe, par-delà l’océan, là-bas, au Québec…

tome 3 nathalie roy

Et les infos dans tout ça ?

étoile duo

La série La vie épicée de Charlotte Lavigne est en quatre tomes, pas de secret à ce niveau-là ! La sortie est prévue pour 2016 si tout se passe bien ! Autant dire que ça va être très dur, je vais avoir une période post-Charlotte, quand j’aurais fini le tome 3, qui sera un peu difficile ! Comment quitter une lecture aussi agréable en se disant qu’il faut attendre l’année prochaine ? Cela me rappelle mon enfance et mon adolescence à attendre la sortie du nouveau tome d’Harry Potter chaque année… Certains auteurs ont ce talent de nous rendre accro en quelques pages et de faire de leurs livres le point de convergence de nos pensées pendant des jours et des jours… Mais quel pouvoir ont les livres !

polaroid cadeaux

A l’occasion de sa tournée en France, Nathalie s’est rendue à Paris et a pu évoquer avec ses collaborateurs un projet fort intéressant… Attention, ce n’est pas pour tout de suite et rien n’est encore réellement mis en route, mais c’est une envie très sérieuse qu’a notre chère auteure québécoise… Mais qu’est-ce ? Une adaptation audiovisuelle, ma parole ! Une histoire autour de Charlotte, avec les mêmes personnages tout aussi attachants, une histoire avec la même essence, le même fond, mais des changements pour rendre cette expérience unique même pour ceux qui ont déjà lu les livres ! Voir Charlotte Lavigne à la télé, que demander de mieux ? Je vote pour ! Mais mon budget courses risque d’en pâtir si je la vois sans cesse cuisiner et manger, ça risque de très vite me donner des idées (et je suis prête à parier que je ne serais pas la seule victime de ces images tentantes).

  polaroid cathédrale duo cathédrale

fondu nathalie cathédrale

Les québécois ont la très grande chance (…que je les envie !!) d’avoir déjà accès au dernier tome de La vie épicée de Charlotte Lavigne (dont vous aurez une chronique en exclusivité en 2015 puisque je l’ai déjà, merci Nathalie !)… Mais ils ont aussi le bonheur de pouvoir lire La vie sucrée de Juliette Gagnon, une autre série tout aussi fofolle et riche en aventure, avec un personnage du même acabit, mais plus jeune et encore plus vive que Charlotte ! Cependant, Nathalie a d’autres projets… Imaginez deux jumelles, placées dans un univers haut en couleurs, gourmand, drôle et parfois cocasse… Deux sœurs qui vivraient une aventure, le temps d’un livre, pour quelques centaines de pages de bonheur offert à une lectrice passionnée… Oui, Nathalie Roy a un autre projet d’écriture, celui d’un livre unique, à sortir courant 2016 au Québec ! Je l’attends déjà avec impatience !

cadeaux2

Merci pour cette journée merveilleuse et pour tous ces cadeaux,

et surtout pour les souvenirs !

Vadrouille #3 – Star Wars Identities, l’exposition

swi1

En vacances à Lyon, je me suis rendue à l’exposition « Star Wars Identities » à la Sucrière. Elle s’y déroule du 09 novembre 2014 au 19 avril 2015. Il s’agit d’un parcours interactif au milieu des costumes, graphismes, croquis et autres maquettes de l’univers Star Wars. A l’aide d’un bracelet électronique, on passe à travers 10 étapes différentes, on répond au fil de l’exposition à des questions affinant petit à petit notre personnage Star Wars, unique et personnalisé.

  DSCN2050 DSCN2052

DSCN2077

J’ai beaucoup apprécié le contenu de l’exposition qui est très intéressant. Chaque personnage important est détaillé à travers des croquis, on découvre donc la vision qu’avait les concepteurs avant même de faire le film et ce que le personnage est ensuite devenu. J’ai donc appris que Yoda devait à l’origine s’appelait Minch et qu’il ressemblait à une sorte de nain de jardin ! C’est Han Solo qui devait avoir la peau verte, pas le vénérable jedi ! Bref, pas mal de découvertes en perspective pour les fans de la saga.

DSCN2071 DSCN2088

Les vrais costumes des personnages majeurs sont présentés, comme celui de Dark Vador, de Han Solo, de la princesse Leïa ou de Padmé… et j’ai même appris, chose bluffante, que George Lucas s’est inspiré de son chien pour créer Chewbacca… On comprend mieux ! ^^ J’ai pu immortaliser ces moments avec de petites photos en compagnie de la marionnette de Yoda, de Vador, et autres personnages. On a le droit aux photographies, avec ou sans flash, et c’est assez rare pour être souligné ! Il y a également de magnifiques maquettes de vaisseau mais également certains en taille réelle !

DSCN2062

DSCN2055

Seuls petits bémols : des vidéos illustrent la construction de notre personnage, étape par étape, en expliquant comment fonctionne le patrimoine génétique, l’influence de l’environnement sur la construction de la personnalité, etc. C’est assez « scientifique » et éloigné du concept même de Star Wars, même si les illustrations utilisées sont celles des films et même s’ils utilisent comme support les personnages d’Anakin et Luke Skywalker. Petit à petit, on finit par décrocher un peu et simplement répondre aux questions car globalement ce sont des choses que l’on sait déjà. De plus, j’ai regretté ne pas pouvoir choisir les vêtements et l’apparence physique de mon personnage car le résultat manque carrément de classe 😛

DSCN2092 DSCN2069

L’expo se finit en beauté avec une question existentielle : accepter ou refuser l’offre de rejoindre le côté obscur de la force… Allez-vous dire oui ? J’avoue avoir un peu hésité mais mon cœur reste bon 😀 Pour clôturer le tout, on renseigne notre adresse mail afin de recevoir notre personnage et ses informations !

StarWarsIdentities_kilauea_549d72886bd2b StarWarsIdentities_rednawin_549d72889947a StarWarsIdentities_khastas_549d7288c67c5

Descriptif de mon personnage élaboré au fil de l’exposition

J’ai grandi sur la luxuriante planète Naboo, où les membres de ma communauté gagnaient leur vie comme paysagistes des nombreux sites patrimoniaux de la planète. Durant les congés, mes deux meilleurs amis et moi avions l’habitude de pique niquer avec nos familles dans la région des Lacs.

swi3

Mes parents exigeaient de moi beaucoup de discipline tout en m’offrant leur soutien, au besoin, et ils m’ont transmis de remarquables habiletés intellectuelles. Plus tard dans la vie, j’ai rencontré le célèbre contrebandier Han Solo, dont les enseignements m’ont enrichie de connaissances qui me sont utiles au quotidien dans mes fonctions de chasseuse de primes.

DSCN2082

Je me rappelle la fois où j’ai remporté une cité entière à un jeu de hasard. Je n’ai pas laissé cet événement m’atteindre outre mesure; je suis devenue la meilleure administratrice que cette cité ait connue grâce à ma gouvernance juste et intègre.

On dit souvent de moi que je suis une personne généralement aventureuse et curieuse, j’ai aussi tendance à être détendue et imperturbable. Mais la chose la plus importante pour moi est l’universalisme : je réclame des droits égaux pour tous! À bas les privilèges!

swi2

La Force est puissante en moi; je ne suis donc pas surprise que l’Empereur m’ait visée. Lorsqu’il m’a offert un pouvoir illimité en échange de mon allégeance, j’ai résisté à la tentation de me joindre à lui et à ses sbires et j’ai rejeté son offre.

DSCN2094

A faire si l’occasion se présente, surtout pour les vrais fans !

Vadrouille livresque – 5e salon du livre du Val de Nièvre 2014

TOUTES LES PHOTOGRAPHIES SUR CET ARTICLE (sauf indication contraire) SONT MA PROPRIETE.

MERCI DE NE PAS LES UTILISER SANS MON ACCORD PREALABLE ET SANS EN CITER LA SOURCE.

3Aujourd’hui, il m’a pris l’envie d’aller vadrouiller ! Bon, j’avoue que c’était déjà prévu depuis un moment mais je n’ai pas manqué de motivation. Je me suis donc préparée en vitesse et j’ai pris la direction de Vignacourt où se déroulait le 5e salon du livre du Val de Nièvre. Ah, mais c’est où ça ? me direz-vous… Dans la campagne picarde, pas très loin de chez moi.

DSCN1855

Je ne m’attendais bien sûr pas à quelque chose d’énorme, et cela s’est confirmé, le salon tenait dans une petite salle des fêtes et on avait de la place pour se balader. Néanmoins, ce petit salon a attiré son nombre de curieux et était plutôt bien organisé. Contrairement aux Halliennales (petit clin d’œil à mes détracteurs), il y avait de bonnes choses à grignoter !

DSCN1856

Enel Tismaé

Alors, je vais vous raconter un peu tout ce que j’ai vu, tout ce que j’ai fait ! Un, deux, trois, c’est parti !

Je suis arrivée au moment de l’inauguration, donc tout le monde était réuni devant, sous un soleil et une chaleur surprenants pour la saison (surtout vu le temps qu’on a eu précédemment), autant dire que ça met de bonne humeur. Je me suis faufilée pour entrer et j’ai pu profiter du salon totalement vide à part quelques auteurs qui avaient résisté à l’attrait de l’inauguration (ou qui trouvaient que ça s’éternisait).

DSCN1857

Je me suis immédiatement rendue sur le stand d’Enel Tismaé, que j’attendais avec impatience de rencontrer. Qu’elle est sympathique ! Nous avons beaucoup discuté, de tout et de rien, du monde impitoyable de l’édition et des blogs, des salons, de plein de choses ! Elle est très accessible et c’était donc une belle rencontre. Niveau info, pas grand chose à dire, si ce n’est que le tome 2 devrait théoriquement sortir au début de l’année prochaine, mais quand ? où ? comment ? Advienne que pourra ! Elle m’a donné tout plein de stickers avec des chibis à l’effigie de ses personnages et des MP dédicacés, MERCIIII (je vous ferais gagner tout ça très très vite !

Les chibis que vous pourrez gagner !

Les chibis que vous pourrez gagner !

J’ai discuté avec Carine Foulon, sa voisine de stand, elle aussi auteure chez Nats Editions, mais qui a aussi des livres à son actif chez La Palissade. Elle a pris mes coordonnées et j’ai bien envie de tenter quelques-uns de ses livres jeunesse !

plus tard couv

Cette image ne m’appartient pas. Couverture du livre de Carine Foulon, publié chez Nats Editions.

Ensuite, j’ai enfin quitté le stand d’Enel même si elle est très sympathique, car il commençait à se faire tard, et je me suis baladée un peu partout. Enfin j’ai fait quelques mètres lorsque j’ai flashé sur une longue table recouverte de livres, à savoir celle des « Editions de la Gouttière » ! Alors j’ai discuté avec la très gentille dame qui s’en occupait et elle m’a donné tout plein de jolies choses : deux livres fort sympathiques (chroniques à venir très très rapidement), des jolis marque-pages et des affiches, bref que du bonheur ! Je vais donc écrire de petits articles sur ces livres et qui sait ? Elle m’a fait part de son enthousiasme à l’idée d’un partenariat au long terme avec moi donc je suis très heureuse !

DSCN1858

Stand des éditions de la Gouttière

DSCN1859

Stand des éditions de la Gouttière

anuki tome 1

Cette image ne m’appartient pas. Image de la BD « Anuki, tome 1 », un des livres avec lesquels je suis repartie aujourd’hui !

passe passe

Cette image ne m’appartient pas. Image de la BD « Passe passe », un des livres avec lesquels je suis repartie aujourd’hui !

Voici le recto et le verso d’une des affiches avec lesquelles j’ai pu repartir :

  affiche1 recto affiche1 verso

Ensuite, j’ai fait ma casse-pieds de service du côté de chez Steve Baker qui m’a fait un petit dessin de son héros de « La vie en slip ».

la vie en slip

Cette image ne m’appartient pas. Couverture de la BD de Steve Baker, publiée chez Dupuis.

Et là, j’ai craqué sur l’illustratrice Izou qui fait des choses magnifiques ! Elle a été très gentille et m’a dédicacé une carte avec un très beau dessin spécialement pour une des fidèles curieuses du blog ! Un petit concours sera à venir, réservé aux habituées et j’avoue que je suis un peu jalouse car la dédicace est trop belle :p

DSCN1864

Izou dessine !

Bref, ça a été une visite de salon très sympathique dont je garderais un bon souvenir même si je n’y suis pas restée très très longtemps.

DSCN1866

Cyril Hahn signant « Un crocodile à Hollywood »

Si on habite dans le coin, c’est un petit quelque chose à faire. d’autant qu’il y a en général plusieurs salons dans la région sur le même week-end, donc on peut les parcourir les uns après les autres sans problème ! Concernant celui-ci, il se déroulera tous les deux ans à Vignacourt (le prochain est donc en 2016) et le reste du temps (une année sur deux donc) à Montididier (en Picardie également).

ChibiMaker2

Vadrouille livresque – Les Halliennales 2014

TOUTES LES PHOTOGRAPHIES SUR CET ARTICLE SONT MA PROPRIETE.

MERCI DE NE PAS LES UTILISER SANS MON ACCORD PREALABLE ET SANS EN CITER LA SOURCE.

affiche

C’est l’heure du débrief’ pour « Les Halliennales » 2014, à Hallennes-lez-Haubourdin près de Lille !

php4th1Sc

Départ 8h15 pour les Halliennales avec un super GPS de la mort-qui-tue (vous savez le genre qui vous dit « Faites demi-tour dans 800 mètres », « Faites demi-tour dès que possible » et blablabli et blablabla) mais on a finit par arriver… Par contre, je ne vous raconte pas la galère pour trouver la salle où se déroulait le salon, paumée dans un lotissement, sans indications… et pas de places sur le parking ! Mais nous avons réussi à pousser les portes des Halliennales, ouf, soulagement !

DSCN1829

Sophie Jomain

Après un premier tour de repérage, j’ai acheté le tome 1 des « Etoiles de Noss Head » de Sophie Jomain, que je suis ensuite allée faire dédicacer (après 45 minutes d’attentes les pieds en compote). Il était déjà passé midi, heure de manger, donc je n’ai pas trop eu le temps de papoter avec l’auteure, c’est bien dommage, mais je peux vous dire que je compte bien organiser une petite interview après ma lecture !

DSCN1830

Oxanna Hope

Avec un ami du site Pixel Waves, nous nous sommes ensuite rendus sur le stand de Naheulbeuk où l’on pouvait discuter avec Sébastien Vovau, le designer et storyboarder (entre autre) de la toute récente série TV animée, que vous pourrez bientôt visionner sur Canal+ ! Bonne nouvelle pour les fans, la série correspondra bien à l’esprit de la BD, pas de censure comme on pourrait le craindre avec une adaptation télévisuelle, ouf ! J’ai eu droit à plein de jolis dessins que vous pouvez voir ci-dessous ! J’en ai prévu un à vous faire gagner les amis 🙂 Et surtout un des plus beaux moments de la journée : quand j’ai eu entre les mains mon dessin du nain et de l’elfe et ma citation favorite !! Mon ami a réalisé une petite interview que vous pourrez retrouver sur le site Pixel Waves d’ici quelques temps (je vous tiens au jus sur la page Facebook).

DSCN1837

Sébastien Vovau

Ensuite, petite pause repas… Enfin, petite, on peut dire ça… Plus d’une heure d’attente les pieds en compote (encore), pour des frites et un américain, et on peut pas dire qu’on s’est régalé… J’ai l’impression de n’avoir mangé que du gras.

Georgia Caldera

Georgia Caldera

En faisant la queue, on a eu le temps d’observer les démonstrations de Quidditch moldu (pas mal du tout), dont voici une petite photo.

Le Quidditch pour moldus, ça donne ça !

Le Quidditch pour moldus, ça donne ça !

J’ai mis une bonne demie-heure à digérer mon repas puis nous sommes retourner harceler Sébastien Vovau pour de jolis dessins, nous étions accros ! C’était très sympathique. Il y avait aussi d’autres très bons illustrateurs comme You, malheureusement je n’ai pas pu acheter une de ses œuvres et donc pas de dédicaces snif mais j’ai beaucoup aimé ce qu’elle faisait, en voici une image…

Dédicace de l'illustratrice You, merci aux visiteurs qui m'ont laissé la photographier ;)

Dédicace de l’illustratrice You, merci aux visiteurs qui m’ont laissé la photographier 😉

L’auteur des « Arcanes du temps », Lionel Behra, qui a reçu le prix Lycéen des Imaginales, m’a proposé de lire son livre en numérique (je l’ai payé bien sûr). J’ai été un peu déçue par le côté très « commercial » et « vendeur » des éditions Rebelles. J’ai demandé un petit bracelet (à 1 euro à la base et il y en avait des dizaines, on m’a donné le vert en me disant : « Par contre je vous l’offre mais vous ne choisissez pas la couleur, ce sera un vert, c’est celui qui plaît le moins. » Ah d’accord merci c’est gentil ! ^^

DSCN1827

On a ensuite été interviewés pour Grand Lille TV youhou ! Je vais passer à la télé… C’était plutôt sympathique. Par contre, autant vous dire qu’il y a plein de choses que j’ai trouvé dommage, voici une petite liste :

DSCN1833

Sophie Jomain

La nourriture : une attente de fou, en sachant que le bénévole s’occupait de deux bons par quart d’heure limite… Les frites pas cuites faites avec des patates à peine lavées, les saucisses méga grasses (comme les frites qui baignaient dans l’huile à foooond) et le bénévole qui se mouche avec ses gants et qui ensuite se frotte le nez avant de toucher les baguettes ! Miam miam… et voilà, en plus on était tellement écœurés de manger ça, c’était assez trash, trop gras… autant aller au McDo, c’est limite diététique à côté !

DSCN1831

L’organisation plutôt désastreuse : pas d’indications quand on arrive, peu de places de parking, aménagement bof bof… Au niveau des annonces, il y avait une scène mais un micro sans aucun intérêt puisque l’on n’entendait rien, dommage… Une salle des Lucioles (avec des animations) limite introuvable…

Sébastien  Vovau en dédicace

Sébastien Vovau en dédicace

Niveau Naheulbeuk, sensé être à l’honneur sur ce salon (enfin c’est ce que disait le titre de l’article consacré sur le site des Halliennales), voici ce qui était promis : « Tout au long de la journée, vous pourrez vous promener dans une exposition consacrée à la série, acheter des goodies à la Boutique de Fangh (sous réserve) et se faire dédicacer des BD par Sébastien Vovau, le designer de la série. » (source : site des Halliennales). Heureusement que la boutique de Fangh était « sous réserve » car nous n’en avons pas vu une trace. L’exposition devait comporter à tout casser 15 cadres (peut-être moins, sûrement pas plus) se battant en duel sur quatre petits panneaux, alors se « promener dans une exposition consacrée à la série » est un grand mot… Se faire dédicacer des BD ? Et noooon ! Sébastien Vovau, et c’est tout à son honneur, a catégoriquement refusé de signer et de dédicacer des bande-dessinées dont il n’était pas l’illustrateur… Je ne dirais pas « publicité mensongère » mais presque.

DSCN1835

L’exposition ne contenait que ce genre d’images… Pas très instructif !

Mais j’ai adoré d’autres choses, car j’ai pu rencontrer des artisans de cet univers fantastique que j’affectionne depuis toute petite, j’ai apprécié l’ambiance très chaleureuse, et Sébatien Vovau a juste été admirable et a complètement compensé le désastre du stand Naheulbeuk, ouf !Je pense que je retournerais aux Halliennales, mais peut-être avec moins d’enthousiasme que cette année, car j’en attendais beaucoup et il y avait trop de place consacrée au marché de bijoux, etc. alors que les gens se marchaient dessus côté auteurs, et j’ai trouvé ça vraiment dommage. Les invités à l’honneur n’étaient pas à l’honneur…

DSCN1838

J’ai été plutôt déçue même si j’en ramène de très jolis souvenirs, je suis repartie heureuse avec mes dessins Naheulbeuk et un joli livre dédicacé et quelques marque-pages pour vous ! 😀 Et puis, en y allant avec moins d’enthousiasme, je serais peut-être très agréablement surprise, qui sait ? Mais en attendant, je me mets en régime pendant quelques jours pour récupérer et j’attends avec impatience mon prochain rendez-vous littéraire qui, je l’espère, se passera différemment.

DSCN1834

Bon, ne croyez pas que j’ai tout détesté mais j’avoue que j’ai craint l’intoxication alimentaire limite (ou en tout cas je risque du mettre longtemps à digérer le repas bien gras que j’ai « dégusté », j’ai été déçue par le stand de Naheulbeuk soi-disant mis à l’honneur mais qui se trouvait dans un coin du salon, l’organisation générale du salon fait quand même très amateur, c’est dommage !

Dédicace de Sébastien Vovau

Dédicace de Sébastien Vovau

Voici ma dédicace préférée, la mienne, rien qu’à moi 😀

Le donjon de Naheulbeuk : l'elfe et le nain, par Sébastien Vovau

Le donjon de Naheulbeuk : l’elfe et le nain, par Sébastien Vovau

coeur_115

J’ai donc ramené pour vous :

Un dessin Naheulbeuk signé Sébastien Vovau, designer et storyboarder de la série animée bientôt diffusée sur Canal +

3 MP dédicacés des « Etoiles de Noss Head » dédicacés par Sophie Jomain

Un bracelet « 100% Rebelle » de Rebelle éditions

RDV sur la page Facebook d’ici quelques temps pour gagner chacun de ces lots !

Sébastien Vovau en dédicace

Sébastien Vovau en dédicace

Les vadrouilles livresques

logo vadrouilles

Sur cet article, je vais vous présenter (et actualiser régulièrement) les différents évènements littéraires auxquels je compte assister, en espérant que je puisse bien sûr ! 🙂

1

Je commence le dimanche 21 septembre 2014 avec la Braderie aux livres de Liévin (Nord-Pas de Calais)

2

Le samedi 11 octobre 2014, j’espère pouvoir assister aux Halliennales qui se déroulent à Hallennes-Lez-Haubourdin, près de Lille.

3

J’irais le samedi 18 octobre 2014 au Salon du Livre du Val de Nièvre (Vignacourt dans la Somme, Picardie) afin d’y rencontrer Enel Tismaé.

4

Le 25 et 26 octobre 2014 se déroulent le Valjoly’maginaire (Nord), où j’espère pouvoir me rendre ! Je serais en vacances donc ça devrait aller 🙂

5

Le dimanche 16 novembre 2014, j’irais à Esquelbecq, le seul village du livre au nord de Paris, au Marché de Noël et du Livre et j’y retournerais le 21 décembre pour un nouveau Marché aux Livres.

6

Le samedi 28 janvier 2014, j’irais au salon du Polar près d’Arras (retour aux origines de mes études supérieures) où je pourrais rencontrer, entre autre, Frank Thilliez.

5

J’irais encooore le 15 février 2015 à Esquelbecq pour un autre Marché aux Livres !

8

Du 26 février au 2 mars, il y la foire du livre de Bruxelles, alors si je trouve du covoiturage, why not ?

7

Du 21 au 24 mars 2015, bien sûr, se déroule le salon du livre de Paris. Manque de bol, je ne serais pas en vacances (enfin comme 90% des gens à cette période de l’année, donc j’irais (ou j’essaierais d’y aller et j’y compte bien !) le week-end, soit le samedi 21 soit le dimanche 22, soit les deux si je peux vous y retrouver 🙂

5

Le 19 avril, un autre Marché aux Livres est organisé à Esquelbecq, et si je peux y trouver de bonnes affaires, j’irais sans hésiter.

cyrano

Si vous allez aussi à certains de ces salons/évènements, tenez-moi au courant ! 🙂

Vadrouille #2 – Ecosse 2013

P13008652

Voici quelques images de mon voyage de deux semaines en Ecosse l’an dernier. C’était donc en août 2013, et j’ai pu aller dans des endroits comme Mull of Galloway, Edimbourg, l’île de Skye, Glasgow, ou encore Eilean Donan Castle qu’on peut voir dans quelques films (« Highlander », « Elizabeth : l’âge d’or », « Le monde ne suffit pas », « Le témoin amoureux », etc.)… Bref, je vous laisse découvrir par vous-même.

Et la littérature dans tout ça ?

Pour découvrir l’Ecosse, « Outlander » est en ce moment très à la mode (je devrais m’y mettre d’ailleurs) ! Mais on connaît aussi beaucoup d’auteurs écossais : John Burnside, Ian Rankin, Robert Louis Stevenson, Irvine Welsh, Dominic Cooper, Walter Scott, Alasdair Gray, Arthur Conan Doyle, Ron Butlin, James Matthew Barrie, Val McDermid, etc.

Conan_doyle OUTLANDER

Vadrouille #1 – Giverny et Gerberoy

DSCN13401

Giverny

Il était une fois, un charmant village dans l’Eure, non loin de la Picardie…

claude-monet-giverny-salon-atelier

Claude Monet, dans son salon-atelier de Giverny

Claude Monet a longuement vécu à Giverny et y est mort. C’est là-bas qu’il a peint un grand nombre de ses toiles, dont les célèbres Nymphéas exposés à l’Orangerie à Paris. Il prenait énormément soin de son immense jardin, qui est aujourd’hui entretenu comme il le faisait lui-même à l’époque. Il est ouvert au public une grande partie de l’année, et j’ai pu en profiter hier ! J’ai visité les jardins et la maison de Claude Monet, ainsi que le Musée des Impressionnistes qui se trouve à quelques pas.

nymphéas claude monet nymphéas

Une allée du jardin

♥ Cliquez sur les petites images ci-dessous pour les voir en taille réelle ! ♥

Gerberoy

Après ma balade chez ce grand peintre, j’ai pu (re)découvrir un endroit classé comme un des plus beaux villages de France : Gerberoy, cette fois en Picardie…

Et la littérature dans tout ça ?

Voici deux exemples de livres dont l’action prend place à Giverny…

nymphéas noirs

Nymphéas Noirs – Michel Bussi

intrigue

Intrigue à Giverny – Adrien Goetz