L’instant curieux #1 : la bibliopégie anthropodermique

instantcurieux.jpg

J’aime bien vous parler de mes lectures, partager avec vous mes chroniques, c’est vrai… Mais je voudrais aussi profiter de cet espace que m’offre le blog pour vous parler de sujets plus variés, même s’ils restent toujours en lien avec mes passions : la littérature et la langue. J’ai donc créé une nouvelle rubrique : « L’instant curieux ». Le but ? Vous parler d’une pratique originale, vous expliquer l’origine méconnue d’un mot ou d’une expression, faire un petit point historique… Bref : vous apprendre (je l’espère) des choses, et toujours avec le sourire !

0_5b30a_bd423fd2_XL

Pour inaugurer cette rubrique, j’ai envie de vous parler d’une étrange pratique, justement… J’ai nommé : la bibliopégie anthropodermique ! Et là vous vous dites… Mais qu’est-ce que c’est que ce machin ?

Allez, petit point étymologique… Si vous avez quelques bases de grec, vous avez déjà trouvé certaines racines ! Dans « bibliopégie », il y a le grec ancien βιβλίον, biblion, qui veut dire… « livre », évidemment ! Nous avons en effet affaire à une pratique qui a un lien avec le domaine du livre, cela devrait donc vous intéresser… L’autre partie du mot, elle, vient d’une racine moins connue, qui est πήγνυμι, dans notre alphabet pēgnumi, ce qui veut dire « réparer, renforcer »… Hum… Je ne suis pas sûre que ça vous renseigne beaucoup, non ? Heureusement, le deuxième mot est là pour nous aider à comprendre… « Anthropodermique » contient à la fois la notion d’être humain que vous avez sûrement reconnue car on la retrouve dans « anthropologie », « philanthrope », ou encore « anthropomorphisme », (ἄνθρωπος, ánthrôpos) et l’évocation d’une partie plus précise du corps de ce dernier : la peau, tout aussi facilement décelable (δέρμα, derma).

0_5b30a_bd423fd2_XL

Allez, je casse le suspense… En réalité, la bibliopégie désigne l’art de la reliure. La pratique de la reliure naît au moment où l’être humain ressent le besoin de conserver sa mémoire et sa culture dans des livres. Ces ouvrages, fragiles, ont besoin d’être protégés (d’où le pēgnumi). La reliure n’a donc pas uniquement un intérêt esthétique ! Enfin, vous l’aurez deviné… la bibliopégie anthropodermique renvoie à la reliure des livres avec de la peau humaine !! Et non, ce n’est pas une légende… Cette pratique a bien existé.

henry garnet

Livre relié avec la peau d’Henry Garnet (certains y voient son visage…)

Pour l’anecdote, vers 1605, un jésuite anglais, Henry Garnet, a vu sa peau utilisée pour relier un livre contenant tous les actes d’accusation envers les instigateurs de la fameuse conspiration des poudres (si vous voulez en apprendre plus au sujet de cet évènement historique, je vous conseille la série britannique Gunpowder, avec Kit Harington). Ce monsieur était au courant du complot visant le roi Jacques Ier et le Parlement anglais, et a décidé de ne rien faire pour l’empêcher… Et oui, il existe donc des livres en peau de traîtres et de criminels… Charmant… Et ce n’est pas le seul, je vous laisse en découvrir un peu plus avec cet article d’ActuaLitté. Vous vous doutez qu’il s’agit d’un sujet sur lequel il y a énormément de choses à dire… Mon but ici n’est évidemment pas de vous faire un panorama de toute cette pratique, mais simplement de vous la faire découvrir !

0_5b30a_bd423fd2_XL

Il y a quelques années, c’est l’Université d’Harvard qui a fait le buzz ! En effet, trois livres reliés avec de la peau humaine ont été découverts dans la bibliothèque de l’établissement américain, la Houghton Library. Parmi eux, on trouve un livre français, dont l’auteur est Arsène Houssaye, et le titre étrangement ironique étant donnée la situation : Des destinées de l’âme. La peau servant de reliure a été prélevée, semblerait-il, sur une patiente d’un asile psychiatrique ! Mais j’avoue que je trouve encore plus ironique l’exemplaire des Métamorphoses d’Ovide… Quelle métamorphose, en effet, que de passer d’être humain à couverture de livre… Au sujet de cette découverte à Harvard, je vous suggère les articles suivants (Huffpost, Figaro, Parisien). Il y en a, des choses à raconter sur la bibliopégie anthropodermique ! Je trouve cela passionnant !

0_5b30a_bd423fd2_XL

Certes, c’est un peu dérangeant, tout ça, et en même temps on se dit… n’aimerait-on pas se réincarner en livre, parfois ? Est-ce vraiment si « dégueulasse », après tout ? La question est ouverte et n’attend pas de réponse définitive bien sûr… Mais si vous voulez donner votre avis, n’hésitez pas. De toute façon, à ma connaissance, cette pratique a disparu aujourd’hui ! Enfin je crois… Mystère mystère.

0_5b30a_bd423fd2_XL

Voilà, c’était le premier article de « L’instant curieux »… J’espère vraiment que ça vous a plu, et j’attends avec impatience vos réactions ! À très bientôt pour de nouvelles aventures et découvertes livresques…

livres-png-4.png

Perles de librairie… #original

Il y a les drôles, les désespérantes, les touchantes…

Des moments uniques entre libraire et client… 

Et pour cette fois, une demande originale !

Image associée

On évite toujours d’avoir des fous rires devant les clients…

Mais parfois, on ne peut pas se retenir !

« Bonjour je voudrais un livre pour lire aux toilettes. »

J’emmène la dame au rayon humour où se trouvent les livres que vous connaissez

sans doute, avec des petites histoires à lire sur le trône…

Mais…

« Ah non mais ce n’est pas ça que je veux ! »

Alors j’essaie de préciser la demande… 

« Je veux juste un livre en fait… pour lire aux toilettes ! » 

Et donc… cette dame voulait « juste » un livre…

mais a cru bon de préciser que c’était pour lire aux toilettes…

et j’ai eu la délicatesse de demander (pardonnez-moi) :

« Alors vous préférez plutôt un livre court ou un livre long ? » 

Et finalement, elle est repartie avec Aurélien d’Aragon !

Comme quoi, les goûts de chiotte ne sont pas toujours ce qu’on croit.

Image associée

Perles de librairie… #Noël

Il y a les drôles, les désespérantes, les touchantes…

Des moments uniques entre libraire et client… 

Voici, pour commencer, une spéciale Noël :

Résultat de recherche d'images pour "guirlande noel png"

« Bonjour, je cherche un livre pour offrir à quelqu’un qui n’aime que les toitures… »

Résultat de recherche d'images pour "cadeau"

« Est-ce que vous avez Zadig de Voltaire et Le dernier jour d’un

condamné de Victor Hugo ? C’est pour un enfant de 10 ans qui n’aime pas lire…

Il faut qu’il se lance un jour ou l’autre ! »

Résultat de recherche d'images pour "cadeau"

« Bonjour est-ce que vous pourriez me conseiller des livres ?

C’est pour une amie grosse qui ne s’accepte pas ! »

Résultat de recherche d'images pour "cadeau"
« Donnez-moi n’importe quoi tant que ça se vend !

Genre du Musso ou un truc comme ça… »

Résultat de recherche d'images pour "cadeau"

« Est-ce que vous avez un guide pour les démarches funéraires ?

C’est pour ma grand-mère, elle est plus toute jeune… »

Résultat de recherche d'images pour "cadeau"

Le 28 décembre, un vieux monsieur au téléphone…

« Oh mademoiselle vous n’imaginez même pas ce que m’ont offert mes petits-fils…

je crois qu’ils me prennent pour un vieux chiant… »

Il avait l’air vraiment très peiné et tout perturbé de ses cadeaux…

alors je lui demande ce qu’ils lui ont offert…

« Servir du général de Villiers et des livres sur Macron… de la politique…

moi je veux rêver, pas déprimer ! »

Et le pauvre culpabilisait à l’idée de les échanger…

Je l’ai rassuré et il était tout content de savoir qu’on pourrait

lui conseiller des livres à ses goûts…

Résultat de recherche d'images pour "père noel png"

Tip-top #1 – 10 anecdotes sur moi

logo

Voici le premier Tip-top de la raconteuse (c’est moi, oui) ! Le premier thème est : 10 anecdotes sur moi… Aaaah je vais devoir me dévoiler, moi qui voulait rester secrète et énigmatique… Bon… Voyons ce que je peux vous raconter.

anecdotes

Anecdote 1

J’ai écrit un livre pour enfants lorsque j’avais 8 ou 9 ans… C’était l’histoire d’un jeune garçon qui rencontrait un éléphant doué de paroles. Ensemble, ils vivaient des aventures géniales. J’avais tout écrit sur l’ordinateur de la maison, et quelques mois après, il a eu un cheval de Troie, j’ai tout perdu… Pas grave, ça n’était pas très abouti mais depuis mon rêve est de devenir auteure jeunesse.

éléphant

Anecdote 2

Dans la continuité de cette première anecdote, j’ai commencé un petit livre il y a peu. J’ai fini l’écriture, je vais tenter de faire les illustrations moi-même. Bien sûr, vous serez les premiers prévenus de l’évolution !

écriture

Anecdote 3

Je suis folle, mais ça je crois que vous le saviez déjà. J’invente des expressions bizarres, je pars dans des délires farfelus, j’ai une imagination débordante et j’aime me lancer des objectifs impossibles… En même temps, c’est ça qui motive non ?

fou

Anecdote 4

Je suis très gourmande, mais il y a quelque chose que je n’aime pas du tout : les pâtes… Depuis mon voyage en Italie avec l’école en 5e, je ne supporte plus, j’ai du faire une overdose. Le pire plat qu’on puisse me servir : pâtes – jambon – gruyère… Beurk ! Mais je me réconcilie tout doucement avec, j’adore quand elles sont au saumon et aux poireaux par exemple, avec plus de garniture que de pâtes… Miam^^

pâtes

Anecdote 5

Je suis une grande fan des dessins animés, j’adore ça ! C’est la hantise de mon chéri d’ailleurs car il n’est pas spécialement fan. Mes préférés sont Pocahontas et Anastasia… Ca me fait retourner en enfance, ça me fait du bien…

pocahontas anastasia

Anecdote 6

Je suis partie 6 mois en Allemagne lorsque j’étais en classe de seconde. Envie de fuir ma vie, le lycée, de découvrir une autre culture, de m’évader… et bien ça fait du bien, je peux vous le dire ! Depuis, je suis une grande fanatique de ce pays, d’où ma folie furieuse pendant la dernière coupe du monde. Explications : c’était en 2010, donc pendant une autre coupe du monde, qui a confirmé mon admiration pour la Mannschaft.

victoire

Anecdote 7

J’ai appris les bases du russe et du roumain, ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas moi-même… Bon, bah la première est dure, la deuxième est plutôt facile à apprendre ! En tout cas, je me suis amusée !

alphabet cyrillique

Anecdote 8

J’ai failli faire Sciences Po… Quelle drôle d’idée, hein ? Enfin, j’avais quand même des raisons. Je suis très engagée politiquement et fière de mes opinions. Mais vu que je suis un peu miss Bisounours et que je n’aime pas la malhonnêteté, le mensonge et la dissimulation… baaah, vous vous en doutez, j’ai laissé tomber !

sciences po

Anecdote 9

J’ai beaucoup de phobies : les araignées (je déteste ça, beurk beurk beurk), et en moins palpable : la mort, l’accouchement, la solitude, la violence…

araignée

Anecdote 10

J’ai toujours été bonne à l’école, je n’ai jamais eu moins de 19 en dictée, j’ai eu mon bac littéraire avec mention très bien, j’ai géré toute ma scolarité… Par contre, niveau études supérieures je me suis un peu foirée : pas la bonne orientation, pas de motivation et mémoire de poisson rouge… ça craint pour une fac d’histoire ! Impossible de retenir les noms et les dates, et dieu sait qu’il y en a !

20sur20