#362 Mémoires d’éléphant – Chloé Guillot Élouard

54267904_2863285193696749_6826110580026245120_o

Le résumé…

Jimmy et Christopher n’auraient jamais dû se rencontrer. L’un est un ado raisonnable et anxieux, l’autre est un adulte rêveur, différent… et étroitement surveillé. Entre eux, un éléphant en peluche qui pourrait bien bouleverser le cours de leurs vies. Un roman tendre et cruel sur la différence, qui interroge notre rapport aux autres, à leur amour et à leurs exigences, par l’auteure d’Irrégulières.

Mon avis…

Vous souvenez-vous de Chloé Guillot Élouard ? Je vous avais parlé de son roman Irrégulières et… j’avais beaucoup aimé ! Cette année, elle revient avec un nouveau livre, un joli bébé : Mémoires d’éléphant. Déjà, première remarque : j’adore la couverture ! Je trouve qu’elle nous introduit parfaitement dans l’univers du roman : coloré, décalé et surprenant. Ici, nous suivons le jeune Jimmy, qui fait connaissance de façon complètement impromptue, sur le campus où travaille sa mère, avec un homme en pyjama, qui se balade avec une peluche d’éléphant. Il semble étrange, dans les nuages, mais gentil. Au début, ils ont peur tous les deux, puis ils s’apprivoisent. Mais la rencontre est de courte durée… Pourtant, ça ne s’arrête pas là. Jimmy est intrigué, et surtout : l’homme a perdu sa peluche, il faut la lui rendre !

À partir de là commence une aventure étonnante et pleine de rebondissements que l’on ne voit jamais venir. Je dois avouer que je me suis laissée complètement embarquer dans ce récit à la fois profond et farfelu. Beaucoup de thèmes importants sont évoqués, tels que la famille, le handicap, la tolérance, le harcèlement, la mort… Tout en douceur et en tendresse, Chloé Guillot Élouard nous prend par la main et nous raconte une belle histoire, dont on sort un peu grandi… ou rajeuni ? J’ai vraiment trouvé cette lecture rafraîchissante. J’ai apprécié le travail abouti sur la psychologie des personnages, l’intrigue très bien construite elle aussi… C’est touchant, c’est émouvant, et c’est aussi drôle parfois, malgré les sujets sérieux abordés. Je ne dirais pas, comme sur la quatrième de couverture, que c’est un récit « cruel », mais plutôt qu’il révèle, à travers la cruauté de certains personnages, ou à travers celle de la vie tout simplement, la beauté qui réside là où on ne l’attend pas

C’est un roman que je vous conseille vivement, et une autrice que je vous invite à découvrir, car elle le mérite ! Que vous soyez petit.e ou grand.e, ce livre peut vous plaire ! Voici son site internet et sa page Facebook. Vous pouvez trouver son livre ici. Foncez, vous ne le regretterez pas, parole de serial lectrice curieuse.

Carte d’identité du livre

Titre : Mémoires d’éléphant
Autrice : Chloé Guillot Elouard
Éditeur : autoédition
Date de parution : 16 février 2019

5 étoiles

Merci à Chloé Guillot Élouard pour cette lecture.

coeur

#330 Irrégulières – Chloé Guillot Élouard

irregulieres

Le résumé…

De la campagne d’après-guerre à la ville contemporaine, trois destins s’entremêlent.

D’abord, il y a Adélaïde, qui s’applique à effacer ses origines sociales. Puis Madeleine, jeune femme raisonnable étouffée par l’autorité parentale, et enfin Sophie, prête à tout pour faire carrière.

Trois héroïnes ordinaires qui aspirent à devenir maîtresses de leurs vies, face aux pressions collectives.

Mon avis…

Je dois l’avouer, je n’avais encore jamais lu de livre auto-édité. Mais il y a un début à tout, et Irrégulières me semble un parfait point de départ. A première vue, le résumé semblait en effet très prometteur tout en ne révélant que peu d’indices sur l’intrigue. Il est question, dans ce livre, de trois destins de femmes. Ces dernières sont, disons-le, banales, un peu comme nous toutes en réalité. Il s’agit de personnages que l’on pourrait tout à fait croiser, connaître, rencontrer, avoir dans sa famille. Le roman est très réaliste sur le plan de la psychologie. On n’a absolument aucun mal à se projeter dans les vies de ces femmes, à imaginer leur quotidien et les situations souvent difficiles auxquelles elles font face. Chloé Guillot Elouard nous décrit, à travers ces échantillons, les multiples obstacles auxquels sont confrontées les femmes dans tous les milieux sociaux, à toutes les époques. On se rend compte que, malgré leurs différences, elles doivent d’une certaine manière surmonter les mêmes épreuves, chacune à sa façon.

J’ai vraiment accroché aux trois intrigues, j’avais envie de savoir ce qu’il allait advenir de ces trois personnages. J’ai beaucoup aimé le mélange de banalité et de singularité de ces femmes, qui sont à la fois uniques dans leurs personnalités et réunies par les conditions qu’impose leur genre. En fait, ce roman est excellent à tous les niveaux, sur le plan des micro-histoires, celles d’Adélaïde, Madeleine et Sophie, et sur le plan de la macro-histoire, celle des femmes. Dans ce dernier aspect, le texte est féministe dans la mesure où il permet une réflexion sur le genre, sur la vie des femmes en France du XXe siècle à aujourd’hui. J’ai particulièrement aimé le personnage de Sophie, dans lequel j’avoue m’être reconnue sur certains points. Il s’agit d’une étudiante préparant sa thèse, confrontée à ses angoisses, aux attentes de la société, s’interrogeant sur ses propres désirs et volontés… Passionnant ! Je n’étais pas pour autant en reste avec Adélaïde et Madeleine qui ont elle aussi touché ma sensibilité.

J’ai donc eu une très agréable surprise avec Irrégulières. D’ailleurs, je tiens à souligner que le titre est très bien choisi, car il résume parfaitement le propos de ce roman. C’est un livre qui, véritablement, mérite d’être connu. Il est possible que certains points puissent déplaire à quelques lecteurs, comme la grande liberté que nous laisse l’autrice (ceux et celles qui ont déjà lu le roman me comprendront). C’est quelque chose que j’ai au contraire plutôt apprécié, car j’ai eu la sensation de continuer ma lecture encore bien après l’avoir fini ! Toutefois, un petit bémol pour moi : le thème de la maternité, assez présent à certains moments du roman, n’est pas celui qui me touche le plus, si bien que j’ai l’impression d’avoir « manqué » certains aspects. C’est tout de même une bonne expérience livresque que j’ai connue ici, car j’ai dévoré ce livre sans le lâcher, et il m’a laissé une excellente impression globale.

Carte d’identité du livre

Titre : Irrégulières
Autrice : Chloé Guillot Elouard
Éditeur : autoédité
Date de parution : 26 mai 2018

5 étoiles

Merci à Chloé Guillot Elouard pour cette lecture.

Son site internet • Sa page Facebook