#377 Écouter le noir – Collectif

9782714481894ORI.jpg

Le résumé…

Les grands noms du thriller français mettent nos sens en éveil.

Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire tendre l’oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l’audition.

Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute. Éclectique et surprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.

Laissez-vous chuchoter à l’oreille, venez Écouter le noir.

Mon avis…

C’est sur l’initiative d’Yvan Fauth, du blog EmOtionS, qu’est né le recueil de nouvelles Écouter le noir. Il a proposé à quelques auteurs et autrices de thrillers, romans policiers et romans noirs, d’écrire autour du mot « audition ». Cela donne des récits très différents les uns des autres, dans lesquels nous pouvons retrouver la patte de chacun.e, tout en laissant une grande place à la surprise ! Vous trouverez dans ce livre treize écrivain.e.s et onze histoires écrites par :

Barbara Abel et Karine Giebel ♦ Jérôme Camut et Nathalie Hug ♦ Sonja Delzongle ♦ François-Xavier Dillard ♦ R.J. Ellory ♦ Nicolas Lebel ♦ Sophie Loubière ♦ Maud Mayeras ♦ Romain Puértolas ♦ Laurent Scalese ♦ Cédric Sire

Un casting 5 étoiles donc. Vous vous en doutez, il est difficile de donner un avis très détaillé sans gâcher le plaisir de la lecture et sans en révéler trop. Je me contenterais donc de vous dire que ce livre est un recueil de textes éclectiques, qu’il y en a pour tous les goûts et que vous ferez, je le pense, de très belles (re)découvertes.

J’ai trouvé qu’ouvrir l’ouvrage sur la nouvelle de Barbara Abel et Karine Giebel était vraiment une idée formidable car ce texte, « Deaf », met tout de suite dans l’ambiance. On part pour une escapade mortelle, ça secoue, c’est sec, net, précis : en un mot, efficace.

J’ai personnellement beaucoup aimé la deuxième nouvelle, celle de Sonja Delzongle, « Tous les chemins mènent au hum », qui fait expérimenter au personnage le bruit, le silence… Lequel est l’enfer ?

J’ai aussi particulièrement apprécié la nouvelle de Nicolas Lebel, « Sacré chantier », qui s’attaque à sujet profondément d’actualité, et de façon très originale et moderne, avec son humour et son côté décalé caractéristique.

Celle de François-Xavier Dillard, « Ils écouteront jusqu’à la fin », m’a aussi beaucoup marquée, avec une plongée dans les méandres les plus obscurs de la musique classique

La nouvelle de Romain Puértolas, « Fête foraine », m’a bien fait rire. C’est peut-être la moins « noire » de toutes, mais elle est vraiment dans le thème et très originale.

Celle de Cédric Sire, sans surprise, était tout aussi waouh, parfaite. « Le diable m’a dit » était vraiment la nouvelle idéale pour clore le recueil.

Bon, je ne vous ai pas parlé de tous les récits, je vous laisse le soin de les découvrir par vous-même. Une chose est sûre, vous allez passer un bon moment. Je recommande vraiment ce livre pour les fans de thrillers et romans noirs, pour ceux qui veulent découvrir également, et pourquoi pas pour faire un beau cadeau ? Après tout, ce bouquin a été conçu par un amoureux des livres, avec des amoureux des livres, pour des amoureux des livres ! À découvrir.

Carte d’identité du livre

Titre : Écouter le noir
Auteurs et autrices : Collectif
Dirigé par : Yvan Fauth
Éditeur : Belfond
Date de parution : 16 mai 2019

5 étoiles

Merci aux éditions Belfond et à NetGalley pour cette lecture.

Belfond_logo_2010_s

#73 Sur les ruines du monde – Collectif

COUV

Le résumé…

Sur les ruines du monde, une anthologie composée de 10 histoires post-apocalyptiques, présente le travail d’auteurs actuels de la scène fantastique française. 10 décors, 10 ambiances, 10 fables terribles qui dépeignent la fin de notre civilisation. Entre poésie, violence et mystère, laissez-vous guider à travers les ruines des grandes cités et les paysages dévastés à la recherche de la réponse à une question : Que resterait-il de l’humanité sans la civilisation ?

1. Schrödinger (V.F.F Pouget) :

Enfermé dans une cellule minuscule pour les prochaines années à attendre que le monde s’auto-détruise, le héros de cette histoire se demande s’il a finalement fait le bon choix en acceptant cette proposition.

2. Le sac koala (Nathalie Haras) :

Quelques jours avant l’arrivée de la météorite, la population fuit vers le sud pour éviter le point d’impact. Mais ce père, lui, fonce vers le nord avec une seule idée en tête : retrouver sa fille.

3. La fête (Lionel Dulout) :

A travers les ruines silencieuses de notre monde, la Fête sans fin suit son cours, éphémère et insouciante. Jusqu’au jour où ils s’installent près de cette tour gigantesque où les secrets du passé sont enfermés.

4. M. le Vétérinaire fait sa tournée (Stéphane Pihen) :

Dans une Haute-Normandie ravagée par la crise économique, M. le Vétérinaire prépare son repas du soir après sa tournée journalière : jus de betterave et chaton mort-né.

5. L’adieu à la reine (Annaiq le Quellec) :

L’humanité fuit la Terre, caillou desséché dont toutes les réserves ont été outrageusement épuisées. Une femme vient assister à un spectacle étrange : on brûle ce qui reste de la grande flotte espagnole dans le port de sa ville. La fin d’un monde et la fin d’une époque.

6. Mars (Renaud Ehrengardt) :

Benjamin et Rafael ont dix ans. Il est temps pour eux de passer leur initiation. Le sage du village les envoie chercher un objet mystérieux par-delà la Montagne Bleue, là où vivent les fantômes.

7. Au nom d’Athée (Mathieu Dugas) :

Après avoir traversé la moitié de la planète à la recherche de sa femme, Paik Young Il devra affronter des pirates toulonnais qui se sont installés sur les côtes ainsi qu’une secte aux mœurs étranges adorant un Dieu mystérieux répondant au nom d’Athée. Dans une Provence sans foi ni loi, il devra se battre pour survivre et retrouver son épouse.

8. Protéger et servir (Thomas Baronheid) :

La vie se déroule paisiblement dans le Foyer. Les robots pourvoient à tous les besoins des humains sans qu’ils aient à se préoccuper du monde extérieur, qu’ils n’ont jamais vu. Mais un jour, ce havre de paix est bouleversé par une étrange attaque…

9. Sur les traces du Dragon-Tangible (Anthony Boulanger) :

Le monde est noyé dans une épaisse fumée noire et toxique. Seul moyen de repousser ces volutes mortelles : les hydrocarbures. S’étant installés sur les aires d’autoroute, les survivants s’interrogent sur les traces étranges retrouvées un matin au bord de la route et qui évoquent une créature mythique issue du nuage obscur : le Dragon-Tangible.

10. Derrière le désert (Svetlana Kirilina) :

Qu’y a-t-il au-delà de ce désert apparemment sans fin qui cerne le petit village de Mara ? Une question qui l’obsède depuis son plus jeune âge. Poussée par les voix mystérieuses qui émanent du désert, elle envisage d’entreprendre cet ultime voyage au bout de l’inconnu.

apocalypse

Mon avis…

J’ai pris un peu de retard dans mes lectures ces derniers temps, mais je tente de me rattraper du mieux possible ! Alors voici mon avis sur le livre d’histoires apocalyptiques « Sur les ruines du monde ». Vous le savez peut-être, j’adore les histoires de catastrophes, de zombies, d’horreur, et j’en passe. Plus c’est sombre et désespéré, plus j’aime ça ! Et ici, les éditions « House made of dawn » offrent aux lecteurs des aventures dignes de ce nom. De longueurs très diverses, de styles très différents, chaque histoire prend place dans un monde apocalyptique, post-apocalyptique ou potentiellement apocalyptique. En gros, les personnages sont livrés à eux-mêmes, souvent perdus, dans un monde qui les dépasse.

On analyse les sentiments des personnes comme leurs actions. J’ai remarqué qu’un des thèmes récurrents était la sélection, c’est-à-dire l’organisation d’un choix selon certains critères parmi les humains afin de déterminer qui doit être préservé afin de perpétuer l’humanité (lorsque l’apocalypse est prévisible) et j’ai trouvé ça très intéressant. J’étais parfois un peu frustrée par la fin de certaines nouvelles, car j’avais envie de connaître l’éventuelle suite, mais y en a-t-il seulement une ? Comment déterminer la fin lorsque l’on ne sait même pas ce qu’est réellement un monde sans repères ?

Entre les paysages décharnés, détruits, rasés, déserts, les gouvernements absents ou au contraire bien trop présents, bien trop organisés, qu’est-ce qui est juste ? Qu’est-ce qui est justifiable ? Tant de questions auxquelles on essaye au fur et à mesure des histoires de répondre… Mais toujours avec beaucoup de plaisir car je suis sûre que ce livre pourra ravir les plus grands amateurs de ce style. Quand on aime les univers sombres et un peu angoissant, surtout qu’ici tout est très bien écrit, on prend son pied avec cette lecture, c’est certain ! Mon seul bémol sera peut-être le fait que certaines histoires étaient peut-être trop courtes et d’autres trop longues, mais sinon j’ai globalement beaucoup apprécié cette lecture.

Je conseille donc à tous les amateurs d’histoires sombres et apocalyptiques, de mondes bouleversés et d’esprits perdus, ce livre très riche. Chaque nouvelle a ses caractéristiques et son scénario propre, on se retrouve face à toutes les fins du monde possible et imaginable. Parfois, on flippe un peu, on se dit : « Et moi, je ferais quoi ? », mais c’est franchement sympa ;).

Ma note…

.

Je remercie le forum Have a Break Have a Book et les éditions House made of dawn pour cette lecture.

250836haveabreakimagesiacomabzr1 housemadeofdown

#62 Osez… 20 histoires de sexe torride – Collectif

Osez... 20 histoires de sexe torride

Le résumé…

Dans une ambiance digne des Mille et une nuits au cœur du désert, dans les rues de Paris à l’abri des regards réprobateurs, au milieu de toilettes publiques suffocantes au bord du Rhône, avec sa patronne en plein cagnard au bord de la piscine d’un mas provençal… Voici quelques exemples parmi d’autres des nouvelles érotiques qui vous attendent dans ce livre placé sous le signe de l’été, du soleil… et du sexe torride ! Découvrez dans ce recueil le fruit d’un concours orchestré par le site Dorcelle.com, le 1er site X par et pour les femmes, et La Musardine.

Mon avis…

Ce livre m’a été proposé dans le cadre de mon partenariat avec La Musardine. J’avais eu un réel coup de cœur pour leur publication « Sex in the Kitchen » d’Octavie Delvaux. En commençant ce recueil d’histoires courtes, je m’attendais à quelque chose de bien, peut-être pas aussi plaisant que ma première lecture, mais pas loin… Les textes de ce livre ont été réunis à l’occasion d’un concours, il s’agit donc d’auteurs amateurs (ce qui ne veut pas forcément dire que c’est de mauvaise qualité !). Mais voilà, j’ai noté histoire par histoire ce que j’en avais pensé pour bien me repérer. Après calcul et tout et tout, j’ai réalisé qu’en fait j’avais aimé la moitié du livre. Ce qui ne me semble pas suffisant malheureusement ! J’ai trouvé que la plupart des textes étaient vraiment trop « amateur » justement, je n’ai pas pris de plaisir à les lire car c’était mal construit, mal dit…

Certains textes avaient le mérite d’arriver un instaurer une histoire et même une petite morale à la fin (à laquelle on est libre d’adhérer ou non), et on percevait parfois un réel talent dans l’écriture. Mais la plupart du temps, c’était plat. Il s’agissait de textes érotico-pornographiques, du cul pour du cul (j’espère ne choquer personne !). Et très vite, les histoires paraissent répétitives, tout se ressemble… C’est plat… Pourtant, je n’ai pas lu le bouquin d’une traite donc je n’aurais pas dû ressentir cela, mais si… Il y avait un certain manque d’originalité qui m’a vraiment déçue. Je préfère donc de loin les romans érotiques, les vrais, ceux qui prennent le temps de placer l’histoire dans un contexte et de construire des personnages attachants auxquels on peut mêler notre sensibilité. Ici, ce n’est pas le cas. Je pense que ce recueil convient aux personnes qui souhaitent à s’exciter un peu en couple ou en solitaire, mais dans un temps record, pas à ceux qui apprécient les qualités littéraires d’un texte, qu’il soit érotique ou non.

Je vais donc mettre un 12 à ce titre, note qui peut paraître élevée lorsque l’on considère ma chronique. En fait, je note bien sûr mon ressenti, ce qui fait que j’aurais probablement mis tout pile 10 puisque j’ai aimé la moitié du livre. MAIS ce livre s’adresse à un public qui semble ne pas être celui dont je fais partie… Donc j’essaye de juger de manière objective, et c’est de là que vienne mes deux points : je n’ai pas aimé ces textes, mais rien ne me dit que d’autres ne peuvent pas les apprécier. C’est un recueil qui peut tout à fait convenir à des personnes recherchant des sensations érotiques rapides et efficaces, qui aiment les mises en situations parfois tordues, les relations uniquement tournées vers le sexe sans considération pour la personnalité. Je peux comprendre que ce soit excitant. Mais vu que ça touche à la sensibilité personnelle, et qu’on est tous différents, je ne veux pas rendre un avis trop négatif concernant ce livre. Voilà le pourquoi du comment de ce 12 ! Pour les filles qui pensent avoir des goûts semblables aux miens, je vous conseille de vous tourner vers un livre comme « Sex in the kitchen », on ne peut plus agréable et passionnant !

Ma note…

12

Merci aux éditions La Musardine pour cette lecture.

Musardine