Alerte parution : « Treize jours » de Roxane Gay

71QIqxpXldL.jpg

Parfois, il me semble indispensable de vous signaler la sortie en poche de livres absolument exceptionnels.

Alors j’aimerais attirer votre attention sur Treize jours de Roxane Gay. Je vous l’avais chroniqué à sa sortie en 2017. Et c’était un véritable coup de cœur ! Retour sur la chronique :

Le résumé…

Fille de l’un des hommes les plus riches d’Haïti, Mireille Duval Jameson mène une vie confortable aux États-Unis. Mais alors qu’elle est en vacances à Port-au-Prince avec son mari Michael et leur bébé Christophe, Mireille est kidnappée. Ses ravisseurs réclament un million de dollars à son père. Pourtant, ce dernier refuse de payer la rançon, convaincu que toutes les femmes de sa famille seraient alors enlevées les unes après les autres. Pendant treize jours, Mireille vit un cauchemar. Son ravisseur, dit le commandant, est d’une cruauté sans nom. Comment survivre dans de telles conditions et, une fois libérée, comment surmonter le traumatisme, pardonner à son père et recréer une intimité avec son mari ?

Mon avis…

Préparez-vous à découvrir un livre choquant, violent et bouleversant… pour la bonne cause ! L’histoire de Mireille ne peut laisser personne indemne. Ce roman est un véritable chef d’œuvre d’émotions. Roxane Gay dépeint parfaitement la détresse humaine, l’égarement et la colère qu’une femme peut ressentir après avoir vécu les pires épreuves. Et, surtout, ce qui m’a le plus touchée, le vide qui habite un être brisé. C’est une sensation des plus difficiles à rendre, des plus complexes à décrire, et l’autrice a réussi cet exploit… Ce roman, bien qu’il s’agisse d’une fiction, est profondément réaliste dans la souffrance qu’il décrit, comme dans la richesse – et la bassesse – de l’être humain qu’il explore.

C’est un texte passionnant, que l’on dévore, que l’on ne lâche pas. Il prend aux tripes et absorbe totalement l’esprit jusqu’à l’ultime page. Chaque mot est un pas en avant dans la compréhension d’une violence sans nom. Clairement, ce livre secoue, ébranle, perturbe. Il laisse une profonde trace, peut réveiller quelques troubles – selon le vécu de chacun. Mais c’est un roman qui dit des choses essentielles, des choses brutales mais dont chacun devrait prendre conscience un jour. Malgré ce qu’il a bousculé en moi, ce livre m’a plu, pour la force qu’il dégage, l’émotion qu’il communique, l’espoir qu’il redonne, parfois. Roxane Gay donne une voix à des victimes, tout en explorant un territoire, Haïti, en mettant en évidence les problèmes qui secouent le monde, chaque jour. Elle montre jusqu’où la sensation d’être né au mauvais endroit, du mauvais côté de la route, peut mener. Jusqu’à quelles extrémités, quelle violence. En bref, Treize jours est un beau roman, dans tous les sens du terme, et une expérience vibrante, qui laisse une sensation étrange…

Découvrez aussi Hunger, le dernier livre de Roxane Gay.

féminismeblog

#328 Le tueur intime – Claire Favan

Le-tueur-intime

Le résumé…

Will Edwards, quinze ans, est quotidiennement battu, violé, humilié. Quand Samantha arrive dans sa classe, belle et protectrice, il renaît. Mais l’amourette se mue en déception. Décidé à se venger, Will apprend minutieusement les règles de la perversité et de la cruauté. Un véritable enragé ! Devenu un prédateur redoutable, il s’engage sur les routes des États-Unis à la rencontre de ses futures victimes.

P1360254

Claire Favan au salon Saint-Maur en Poche 2018.

Mon avis…

J’avoue que je ne connaissais Claire Favan que de nom avant de me rendre à Saint-Maur en Poche cette année. C’est sur ses conseils que j’ai opté pour le roman Le tueur intime, avec la promesse d’entrer dans l’esprit d’un tueur en série, rien que ça ! C’était en fait exactement ce que je cherchais, ce que j’avais envie de lire. J’espérais donc, évidemment, ne pas être déçue. Et autant dire que c’est une réussite. Ce roman est conséquent dans son nombre de pages, j’avais donc peur d’y trouver quelques longueurs. Mais pas du tout ! Claire Favan sait garder le rythme. Ce thriller est tout simplement addictif. J’ai eu l’impression de me retrouver dans un épisode d’Esprits Criminels, mais en 100 fois plus complexe, plus palpitant, plus réaliste, plus recherché. J’en ressors d’ailleurs assez impressionnée par le talent et le travail de l’autrice. Bien qu’elle soit française, elle situe son intrigue aux Etats-Unis. Cela n’est aucunement problématique car c’est très bien fait.

P1360265

S’il y a un « bémol » à relever concernant ce roman, il serait peut-être à intégrer dans un avertissement… Cet excellent thriller se caractérise en effet par une extrême violence, une brutalité constante. Nous pourrions nous en douter, évidemment, puisqu’il s’agit de l’histoire d’un tueur en série. Or, le malaise est généralisé à tout le roman, et avec une puissance notable, car nous entrons vraiment dans la tête de Will Edwards. L’ensemble est vraiment glaçant, ce qui est particulièrement délectable pour les amateurs de thrillers et d’histoires de tueurs en série. Mais il est de mon devoir de vous dire qu’il faut cependant, parfois, avoir le coeur bien accroché ! Nos émotions sont mises à rude épreuve page après page… Les personnages sont tous parfaitement bien construits et développés, tout comme l’intrigue, la psychologie d’ensemble. Le cocktail est détonnant. C’est un livre qui vous fera passer quelques nuits blanches, car il est impossible de le lâcher ! Bref, vous l’avez compris, si vous cherchez un roman horrifique, qui vous donnera de véritables frissons, vous l’avez trouvé. Âmes sensibles s’abstenir.

Carte d’identité du livre

Titre : Le tueur intime
Autrice : Claire Favan
Éditeur : Points
Date de parution : 10 mars 2011

5 étoiles

coeur_115

Coup de coeur

Les sorties poche à ne pas rater en août 2018 !

sortiespoche

Parler des nouveautés, c’est souvent parler de livres en grand format ! Par chance, elles finissent presque toujours par sortir en poche ! Alors voici une petite sélection d’ouvrages à paraître bientôt dans un format et un prix plus intéressant.

Alors…

À VOS AGENDAS !

9782264070951FS

Parution le 16 août 2018 aux éditions 10/18.

Pour qui ? Pour celles et ceux qui ont envie d’une dystopie très originale par la talentueuse autrice de La Servante écarlate. C’est le coeur qui lâche en dernier est dans la même lignée que ce texte plus connu, mais se distingue par un humour beaucoup plus prononcé, tendant parfois vers un cynisme grinçant et plaisant. Une lecture atypique qu’on n’oublie pas de sitôt !

Le résumé et la chronique coup de coeur ici.

Une-histoire-des-abeilles

Parution le 16 août 2018 aux éditions Pocket.

Pour qui ? Pour tout le monde, vraiment ! C’est un roman terriblement actuel qu’a écrit Maja Lunde. A travers trois histoires passionnantes, elle nous parle d’un des plus gros enjeux de notre monde moderne : la disparition des abeilles. Sans tomber dans le pessimisme ou la culpabilisation, l’autrice nous offre un texte inspirant, à la fois poétique et réaliste. A découvrir !

Le résumé et la chronique coup de coeur ici.

9782253906636FS

Parution le 22 août 2018 chez Le Livre de Poche.

Pour qui ? Pour les curieux.ses et les amateurs.trices d’art et du XXe siècle en général. Plongez dans la vie de Gabriële Buffet-Picabia, une femme trop longtemps oubliée et redécouverte par ses petites-filles. Essentielle dans le milieu artistique de l’époque, elle côtoie les plus grands génies : Picabia, bien sûr, mais aussi Apollinaire, Marcel Duchamp… Il s’agit d’un roman biographique absolument passionnant et instructif !

Le résumé et la chronique coup de coeur ici.

9782253073802FS

Parution le 22 août 2018 chez Le Livre de Poche.

Pour qui ? Pour les passionnés d’Histoire, qui ont envie d’explorer la vie sombre et destructrice de Josef Mengele, le « médecin d’Auschwitz« , qui a réussi à échapper à la justice en se réfugiant en Amérique du Sud. C’est un roman déstabilisant qui nous apprend beaucoup sur l’après-guerre et ses secrets les plus inquiétants.

Le résumé et la chronique ici.

9782757871560

Parution le 23 août 2018 aux éditions Points.

Pour qui ? Pour les amateurs de bonne littérature, de phrases bien construites, de recherche sur le langage… Voici un énorme coup de coeur de la rentrée littéraire de l’année dernière, enfin en poche ! Ce texte est tout simplement un chef d’oeuvre. A la fois drôle, original, addictif, ce roman nous montre l’étendue du talent de Joy Sorman qui manie les mots à merveille.

Le résumé et la chronique coup de coeur ici.

BONNE LECTURE !

bookstore-1973672_1280

Mon avis sur l’application Epoints

epoints2

Un abonnement au temps de lecture en numérique…

Les promesses…

epoints

Mon avis…

Des livres lus en moins d’une heure… Ah oui c’est le cas de le dire…

10 heures de lecture par mois pour 4.99 €… De l’arnaque… Je vous détaille cela d’ici quelques secondes 😉

Une multitude de livres à emporter partout… A emporter partout oui, par contre il faudra qu’ils me donnent leur définition de « multitude »…

Une lecture sans limite et sans verrou… Les seules limites sont celles de l’application elle-même.

J’ai découvert cette application sur la page Facebook des éditions Points. Cela m’a paru très intéressant et j’ai souhaité profiter du mois gratuit offert pour tester le concept.  Lors d’un petit temps d’attente, je me suis dit : « Tiens, pourquoi ne pas profiter d’une lecture de dix minutes afin de ne pas m’ennuyer ? ». Je suis donc allée sur le site, j’ai téléchargé le livre de mon choix d’une durée de 10 minutes. Résultat : un document d’à peine 6 pages, écrites en très gros, que j’ai lu en environ deux minutes… Aucune histoire, aucun intérêt, grande déception. J’ai alors pensé que c’était peut-être l’œuvre en elle-même qui ne me convenait pas et j’en ai cette fois pris une de 30 minutes, et 5 minutes plus tard j’avais fini, j’avais l’impression de n’avoir rien lu, c’était inintéressant et insipide…

Quel dommage tout de même car le concept est quand même fortement intéressant ! J’ai téléchargé pas mal d’œuvres afin de continuer à tester et mes premières impressions se sont confirmées : on a vite fait le tour, certains livres ne fonctionnent même pas et le « temps de lecture » est totalement aléatoire et mensonger (ou alors ils ont mesuré sur des escargots). La collection a visiblement augmenté très récemment avec quelques nouveautés que je n’ai pas encore testées… J’espère qu’elles me feront changer d’avis sur l’application mais c’est mal parti… Alors, sur la page Facebook et sur le site, on nous propose de prendre un abonnement ou d’en offrir un à un ami… Honnêtement, je le déconseille tant qu’Epoints ne se sera pas considérablement amélioré…

epoints1

Un concept qui aurait pu être prometteur, mais qui pour l’instant est à éviter…