#377 Écouter le noir – Collectif

9782714481894ORI.jpg

Le résumé…

Les grands noms du thriller français mettent nos sens en éveil.

Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire tendre l’oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l’audition.

Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute. Éclectique et surprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.

Laissez-vous chuchoter à l’oreille, venez Écouter le noir.

Mon avis…

C’est sur l’initiative d’Yvan Fauth, du blog EmOtionS, qu’est né le recueil de nouvelles Écouter le noir. Il a proposé à quelques auteurs et autrices de thrillers, romans policiers et romans noirs, d’écrire autour du mot « audition ». Cela donne des récits très différents les uns des autres, dans lesquels nous pouvons retrouver la patte de chacun.e, tout en laissant une grande place à la surprise ! Vous trouverez dans ce livre treize écrivain.e.s et onze histoires écrites par :

Barbara Abel et Karine Giebel ♦ Jérôme Camut et Nathalie Hug ♦ Sonja Delzongle ♦ François-Xavier Dillard ♦ R.J. Ellory ♦ Nicolas Lebel ♦ Sophie Loubière ♦ Maud Mayeras ♦ Romain Puértolas ♦ Laurent Scalese ♦ Cédric Sire

Un casting 5 étoiles donc. Vous vous en doutez, il est difficile de donner un avis très détaillé sans gâcher le plaisir de la lecture et sans en révéler trop. Je me contenterais donc de vous dire que ce livre est un recueil de textes éclectiques, qu’il y en a pour tous les goûts et que vous ferez, je le pense, de très belles (re)découvertes.

J’ai trouvé qu’ouvrir l’ouvrage sur la nouvelle de Barbara Abel et Karine Giebel était vraiment une idée formidable car ce texte, « Deaf », met tout de suite dans l’ambiance. On part pour une escapade mortelle, ça secoue, c’est sec, net, précis : en un mot, efficace.

J’ai personnellement beaucoup aimé la deuxième nouvelle, celle de Sonja Delzongle, « Tous les chemins mènent au hum », qui fait expérimenter au personnage le bruit, le silence… Lequel est l’enfer ?

J’ai aussi particulièrement apprécié la nouvelle de Nicolas Lebel, « Sacré chantier », qui s’attaque à sujet profondément d’actualité, et de façon très originale et moderne, avec son humour et son côté décalé caractéristique.

Celle de François-Xavier Dillard, « Ils écouteront jusqu’à la fin », m’a aussi beaucoup marquée, avec une plongée dans les méandres les plus obscurs de la musique classique

La nouvelle de Romain Puértolas, « Fête foraine », m’a bien fait rire. C’est peut-être la moins « noire » de toutes, mais elle est vraiment dans le thème et très originale.

Celle de Cédric Sire, sans surprise, était tout aussi waouh, parfaite. « Le diable m’a dit » était vraiment la nouvelle idéale pour clore le recueil.

Bon, je ne vous ai pas parlé de tous les récits, je vous laisse le soin de les découvrir par vous-même. Une chose est sûre, vous allez passer un bon moment. Je recommande vraiment ce livre pour les fans de thrillers et romans noirs, pour ceux qui veulent découvrir également, et pourquoi pas pour faire un beau cadeau ? Après tout, ce bouquin a été conçu par un amoureux des livres, avec des amoureux des livres, pour des amoureux des livres ! À découvrir.

Carte d’identité du livre

Titre : Écouter le noir
Auteurs et autrices : Collectif
Dirigé par : Yvan Fauth
Éditeur : Belfond
Date de parution : 16 mai 2019

5 étoiles

Merci aux éditions Belfond et à NetGalley pour cette lecture.

Belfond_logo_2010_s

#200 L’Encre et le Sang – Franck Thilliez et Laurent Scalese

ENCRE

Le résumé…

Au fond d’un vieux garage hongkongais, elle est là. Elle l’attend. La machine. Il suffit de taper. Et tout s’écrira, dans la réalité. Très vite, l’écrivain William Sagnier comprend qu’il tient là l’instrument de sa vengeance. La femme qui l’a trompé. L’homme qui lui a volé son livre. Tous ceux qui l’ont humilié, utilisé, détruit, le seront à leur tour. La vie, la mort, la toute-puissance au bout des doigts, là où se mélangent l’encre et le sang…

ENCRE2

Mon avis…

Comment appeler ce livre ? Un petit roman ou une nouvelle ? Peu importe, c’est un récit court mais terriblement efficace. Ou je devrais dire « horriblement »… En effet, la collaboration de Franck Thilliez et Laurent Scalese est un véritable succès horrifique. Je ne reprocherais en aucun cas la longueur du livre car la lecture est d’une intensité bluffante. C’est un thriller particulièrement riche et puissant, le tout en crescendo, jusqu’à une véritable apogée machiavélique. L’encre et le sang, en effet, est un livre qui ne peut que plaire aux amateurs de thrillers. Si vous n’avez jamais lu Franck Thilliez ou Laurent Scalese, c’est une occasion de découvrir. Et si vous voulez vous lancer dans le genre du thriller, sans trop savoir par quoi commencer, pourquoi ne pas essayer celui-ci ? J’avais déjà eu un énorme coup de coeur pour Pandemia de Franck Thilliez donc imaginez pas joie en voyant que ma soeur m’avait envoyé un autre de ses récits. J’ai été on ne peut plus heureuse. Ce que j’ai apprécié dans celui-ci, c’est le côté un peu « fantastique » avec la machine à écrire qui réalise tout ce que l’on imagine. Ainsi, on ne peut jamais prévoir ce qui va suivre, on est surpris tout au fil du récit. Les auteurs distillent de discrets indices dans le texte pour nous laisser deviner le dénouement, et pourtant il est tellement surprenant. C’est un des meilleurs « thrillers » que j’ai jamais lu, bien qu’il soit court. C’était un moment d’une intensité magique.

ENCRE3

Imaginez que tout ce que vous écrivez devienne réalité, grâce à une machine à écrire « magique »… ou plutôt « maudite ». Tout dépend de ce que l’on en fait. Feriez-vous le bien ? le mal ? William, personnage principale de ce livre, a vite fait son choix : ce sera le mal, le mal le plus terrible. Auteur de thrillers lui aussi, il a l’imagination fertile et les victimes parfaites : son ex et celui qui lui a volé son manuscrit pour en tirer le succès à sa place. Les catastrophes, les tortures, les massacres et les manipulations s’enchaînent à une vitesse monstrueuse. On dépasse, en quelques pages, les limites que n’osent même pas dépasser d’autres auteurs sur tout un roman. Je vous conseille donc vivement cette nouvelle, fruit d’une collaboration particulièrement intelligente et machiavélique. Vous ne le regretterez pas 😉

ENCRE4

Ma note…

.

Ma dédicace…

Merci à ma sœur pour cette excellente lecture et pour la dédicace qui l’accompagne.