#243 Pourquoi pars-tu, Alice ? – Nathalie Roy

gr_9782764812105

Le résumé…

Alice Dansereau, quarante-trois ans, en fait trop pour tout le monde : épouse attentionnée, mère exemplaire, bénévole impliquée, enseignante dévouée, gestionnaire de la maisonnée, coursière, chauffeuse de taxi, etc. Lorsque son conjoint annule à la dernière minute leur voyage d’amoureux, elle prend une décision qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir assumer : tout laisser derrière pour s’offrir un moment à elle. Avec pour seul bagage sa carte de crédit, ses lunettes de soleil et son cellulaire, elle s’enfuit sur le scooter de sa fille.

Combien de temps sera-t-elle absente? Jusqu’où ira-t-elle? Elle l’ignore pour l’instant, mais en traversant le pont Pierre-Laporte en direction de la route 132 Est, elle sait qu’elle devra faire le point sur sa vie et sur son avenir. Des centaines de kilomètres plus loin, et au fil de rencontres inattendues, Alice réalise qu’elle s’est longtemps oubliée. Elle se découvre passionnée, un peu rebelle, et aura envie d’exploser. Cet été sur la route changera sa vie à jamais.

ff805c1c-ecdf-4008-83e4-e411839e75e5_JDX-2x1_WEB

Mon avis…

Nathalie Roy, que j’ai connue grâce à ses aventures de Charlotte Lavigne (chronique du tome 1 ici), nous propose ici un roman feel good, dans la lignée de ce à quoi elle nous a habitués. Alice, quadragénaire et mère de famille, décide subitement de partir en road trip, laissant derrière elle sa vie bien rangée. Ce qui est d’abord un coup de tête devient l’occasion de s’interroger sur sa relation avec son compagnon, sur le rapport qu’elle entretient avec ses enfants, mais surtout sur elle-même. Après avoir vécu pour les autres avant tout, elle prend la décision de vivre pour elle. Et ce n’est pas si simple… Sur sa route, de nombreuses rencontres lui permettront de prendre progressivement un nouveau départ. Nathalie Roy dresse le portrait d’une femme de caractère qui, comme beaucoup, s’est perdue elle-même dans sa vie de famille, s’est oubliée. Elle lui propose dans cette aventure de renouer avec ses désirs propres, ses envies, son identité, sa vie de femme…

Portée par le charme du Canada, cette histoire drôle et prenante nous entraîne sur les routes, nous amène à nous questionner avec légèreté sur les choix que l’on fait, ou qu’au contraire l’on ne fait pas. C’est un voyage rafraichissant, dépaysant, plein de couleurs et au bon goût de liberté. Au fond, Nathalie Roy nous offre l’occasion de réfléchir sur le bonheur : qu’est-ce que c’est, finalement ? quand est-on satisfait de la vie que l’on a eu ? est-ce si mauvais de faire des folies ? ce qui apparaît comme une mauvaise décision l’est-elle vraiment ? se connait-on soi-même, en vérité ? Mais, dans ce roman, pas de prise de tête pour autant. C’est de la chick-lit comme on les aime, un livre simple et efficace, que l’on bouquine en vacances, avec un bon verre de vin ou un cocktail à la main, en terrasse ou sur la plage… C’est un rendez-vous entre femmes, entre une auteure et ses lectrices, entre des esprits… Et, au final, on se demande si le bonheur, ce n’est pas tout simplement un bon livre ?

Et aussi…

Retrouvez les images et le récit de ma rencontre avec Nathalie Roy, son interview en 5 questions, ainsi que la chronique de son roman Ça peut pas être pire !

P13500652

Nathalie Roy en visite à Amiens, photo de Juliette S. pour jelisetjeraconte.wordpress.com

#209 Ça peut pas être pire – Nathalie Roy

roy1

Le résumé…

Que faire quand on perd son emploi et que, le même jour, en pleine canicule, notre frigo et notre ventilateur nous lâchent ? On quitte notre 3 1/2, on se loue un chalet près du lac Memphrémagog et on vit un été pas comme les autres !

roy2

Mon avis…

Les vacances en Ecosse, on a beau dire, ce n’est pas l’idéal pour avoir du beau temps… Alors j’avais besoin d’un peu de soleil dans mon quotidien ! Je me suis donc tournée vers mon grand amour de la chick-lit… Nathalie Roy évidemment. Vous vous souvenez peut-être qu’elle avait évoqué, lors de notre rencontre à Amiens, un roman unique, ce qui changerait des séries à plusieurs tomes auxquelles elle était habituée. Et bien, en voici un, justement. Le personnage principal est une jeune femme un peu ronde, mais elle est bien loin de rester discrètement dans son coin, honteuse, timide… Non, c’est une femme qui s’affirme, qui en fait même parfois un peu trop. Elle a sa propre boutique, un petit appartement à Montréal, des amies… Mais il lui manque quelque chose. Vous l’avez toutes deviné, il s’agit du grand amour. Pourtant, ce n’est pas pour le chercher qu’elle décide de partir en vacances au bord du lac de son enfance. Elle a besoin d’un break : elle a perdu son job, son appartement est devenu un enfer… Elle espère donc y prendre un bon bol d’air pour repartir d’un bon pied, mais tout ne se passera pas comme prévu !

Lac Memphrémagog

Comme toujours, avec Nathalie Roy, il y a de l’humour, beaucoup d’humour. J’ai retrouvé tout le charme du premier tome des aventures de Charlotte Lavigne, que j’avais adoré ! Il y a d’ailleurs quelques références à ses précédents romans, des petits clins d’œil pour les fans de cette auteure. Ce livre, je l’ai trouvé très généreux. J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à sa lecture, car je me suis très très vite attachée à Valéry, un personnage tout en subtilité (alors qu’il y avait la possibilité de tomber dans le cliché, comme souvent avec des personnages « gros »). Je me suis même identifiée à elle sur certains points, elle est devenue au fil de la lecture comme une bonne copine. Souvent, je regrette que la chick-lit nous présente des personnages un peu irréalistes… Je ne l’ai pas du tout ressenti dans ce roman. On pourrait tout à fait croiser une Valéry dans la rue, ou même en connaître une dans notre entourage, sans problème. J’ai donc été emportée par la plume vive et généreuse de Nathalie Roy, qui m’a emmenée avec elle dans une aventure à laquelle je ne m’attendais pas. Tout en gardant des petits éléments qui ont fait le charme de Charlotte Lavigne et Juliette Gagnon, l’auteure nous propose de suivre un personnage nouveau, de lui faire vivre un été hors du commun, tout en nous chuchotant : « regardez, elle fait les mêmes gaffes que nous toutes », « elle est comme nous, après tout »… C’est vraiment ça que j’ai aimé : le naturel et l’authenticité de Valéry et de son histoire.

roy4

Ça peut pas être pire, c’est un peu l’histoire de toutes les filles un peu paumées… On se dit qu’on va aller prendre l’air quelque part, se ressourcer, que ça va nous donner des idées. En général, on a un peu trop espéré, mais finalement le voyage apporte toujours de bonnes choses. Ce roman m’a fait penser au film The Holiday, qui raconte également l’histoire de deux femmes qui décident de quitter leur vie pendant deux semaines, pour prendre un nouveau départ. La révélation de Valéry sera française. Je ne vous en dis pas plus… J’ai beaucoup apprécié, en tant que lectrice française, de percevoir l’hommage que nous rend Nathalie Roy dans ce roman. Ecrit après les attentats du 13 novembre, le livre est marqué par le désir de raconter une belle histoire, de nous offrir une échappatoire, de montrer sans quitter le Québec que la France est toujours là dans le cœur de l’auteure. J’ai eu la sensation, par quelques petits détails disséminés dans le livre, que Nathalie cherchait à me dire qu’elle était là, présente pour nous même dans les pires moments… On se dit que « ça peut pas être pire », et finalement quelqu’un arrive à nous faire sourire, à nous faire rire, et la vie reprend. Je souhaite donc vraiment remercier cette femme fantastique qui offre aujourd’hui à ses lecteurs un roman des plus divertissants. J’étais en train de le lire au moment où j’ai appris l’attaque du 14 juillet à Nice et les mots de ce roman sont parvenus à m’emmener ailleurs, à me faire rêver. Alors, je conseille à toutes ce nouveau roman plein de gourmandise, de générosité, d’humour, de songe, de facéties…  Encore une fois, Nathalie me ravit.

roy3

Ma note…

.

#129 La vie épicée de Charlotte Lavigne, tome 3 : Cabernet sauvignon et shortcake aux fraises – Nathalie Roy

vie épicée tome 3

Le résumé…

Charlotte Lavigne revient en force ! Après l’expérience parisienne racontée dans le deuxième tome, elle est de retour au Québec. À l’aube de ses trente-cinq ans, elle coanime l’émission Mangues et prosciutto avec P-O, le célèbre et séduisant chef. Avec une carrière qui prend son envol, elle tente d’effacer les derniers mois difficiles et veut se refaire une nouvelle vie à Montréal. Arrivera-t-elle à oublier son beau Maxou ? Le reverra-t-elle ? Divorceront-ils ? Trouvera-t-elle l’amour, le bon, le vrai, cette fois-ci ? Et avec qui ?

Polaroid livres

Mon avis…

Ça y est, les chroniques sur Charlotte Lavigne sont de retour, un peu après la sortie du tome 3 en France et ma rencontre avec Nathalie Roy ! Comme les deux premiers, il s’agit une nouvelle fois d’un chef d’œuvre d’humour et de gourmandise, un vrai plaisir à lire ! Je l’ai dégusté comme un bon cupcake sans calories (impossible n’est pas québécois !). J’ai encore ri, j’ai eu de petites larmes aux yeux, et j’ai détesté Maxou ! Allez, je lance la team P-O, c’est parti ! Mais Charlotte, réveille-toi ! J’ai passé quelques moments à m’énerver sur mon livre, à crier sur Charlotte alors… qu’elle n’existe pas ! Mais voilà, Nathalie Roy parvient à donner vie à ses personnages et on s’y attache comme s’il s’agissait de nos meilleurs amis.

J’ai retrouvé dans ce tome tous les ingrédients qui avaient fait des deux premiers mes romans de chick-lit préférés, à savoir des situations cocaces et pétillantes, de la gourmandise (beaucoup), l’adorable maladresse de Charlotte, une écriture douce et très évocatrice, une simplicité qui ne peut faire que sourire. Vraiment, beaucoup de plaisir dans cette lecture, encore une fois… Je ne peux que dire que j’ai absolument hâte de commencer le tome 4 que m’a gentiment ramené Nathalie Roy du Québec lors de sa visite en France ! J’espère que toutes mes projections se réaliseront pour finir en beauté la série car c’est le petit bémol de ce tome : Charlotte a beaucoup évolué, elle a pris de nombreuses décisions plus ou moins difficiles mais finalement son blocage sentimental a persisté, dommage ! Mais je suis sûre que ce n’est que temporaire ! RDV dans le tome 4, ma québécoise préférée !

tome 3 nathalie roy

Ma note…

.

Merci à Nathalie Roy pour sa gentillesse et cette merveilleuse lecture !

polaroid dédicace

7 JUIN 2015

OUVERTURE DU CONCOURS

REMPORTEZ UN TOME 3 DEDICACE !

How I met Nathalie Roy…

Une journée avec Nathalie Roy

Cadeaux1

Un jour, au détour d’un rayon de librairie, j’entraperçois une couverture colorée… Comme une abeille par une fleur, me voilà littéralement attirée vers ce mystérieux livre… Une petite lecture de résumé : « Hm ça a l’air très sympathique ça ! ». Envie de rire un peu, de me détendre, de lire une histoire simple et sans prise de tête… Je ne pensais pas tomber aussi bien…

nathalie cathédrale

Pendant des mois, je ne cesse de conseiller ce roman à quiconque me demande une idée de livre, mais aussi aux lecteurs (et surtout lectrices dans ce cas) de mon blog… Mon propre exemplaire se balade de main en main, de foyer en foyer… Je l’offre, je le conseille, je le prête… Bref, une histoire d’amour a commencé avec une héroïne qui semble faite pour me correspondre, elle me ressemble ! Gourmande, énergique, fofolle, vive, une vraie amusette ! Un peu trop gaffeuse, c’est vrai, je suis bien heureuse de ne pas être tout à fait comme elle sur ce point… Ce livre m’a fait rire, m’a donné faim, m’a fait découvrir une autre culture, m’a permis de passer un moment on ne peut plus agréable et de voyager au Québec sans même avoir besoin de prendre l’avion…

polaroid dédicace

Puis le tome 2 est sorti, nouveau coup de cœur, peut-être même encore plus fort que le premier… J’ai pris mon temps, savouré chaque ligne de chaque page. Je prenais plaisir à découvrir les gaffes de miss Charlotte, ou plutôt miss Catastrophe ! Le voyage au Québec se transforme en expédition dans l’esprit même d’une québécoise qui découvre la France, et qui n’est pas forcément très tendre avec les parisiens… Mais honnêtement, qui l’est vraiment ? Une dose de fraîcheur, de rire, de joie, une découverte et une redécouverte, voilà ce qu’est ce roman. Il nous ouvre sur le monde, sur nous-même, déploie notre bonne humeur, ouvre une voie au bonheur, comme les pétales d’une rose qui petit à petit se déploient…

tome 3 coeur

Et voilà que le tome 3 débarque dans l’hexagone durant un beau mois d’avril… Mais l’aventure ne s’arrête pas là ! L’auteure, merveilleuse, se baladant sur Internet pour lire les chroniques de ses lectrices, et leurs échos tant attendus, découvre une des premières critiques en France… Oups, jamais je ne me serai doutée que c’était moi ! Et voilà que de petites discussions s’engagent, un joli concours s’organise, une très belle collaboration. Le blog décolle, et j’apporte mon aide modeste à cette auteure qui a déjà une belle carrière et un avenir tout aussi prometteur.

Polaroid livres

Presque un an après ma première rencontre avec Charlotte Lavigne, j’apprends que Nathalie Roy, qui a sorti cette superbe histoire rayonnante de joie de son esprit, débarque en France pour une petite tournée de promotion… Et propose de passer me voir à Amiens ! Imaginez bien que je n’aurais jamais pu dire non, et pourquoi l’aurais-je fait d’ailleurs ? Et l’attente s’installe, la hâte, l’excitation… J’achète un joli livre de cuisine du nord, des macarons d’Amiens, afin de lui faire découvrir la gastronomie de ma région, en espérant qu’elle soit aussi gourmande que son héroïne… Dommage, je n’ai pas de photographie de ces cadeaux, mais je pense que nous aurons vite des échos de cette québécoise passionnée de cuisine qui ne tardera sûrement pas de faire goûter de bons plats à ses amis ! Nathalie a aussi été très généreuse, et vous pouvez découvrir ses jolis cadeaux au fil de cet article !

porte clé2

mp

Quelques jours avant cette rencontre, je ne tiens plus, je ne fais que parler de ça et je répète : « samedi, samedi, je la vois samedi, j’ai hâte ! ». Celui qui n’a pas compris que j’allais passer la journée avec Nathalie Roy a sûrement du pollen dans les oreilles ! Finalement, le jour J finit par arriver… Rendez-vous à 10h devant le Beffroi, on commence par un petit point historique sur ce monument typique du nord de la France et de la Belgique. Ensuite, on se dirige vers la belle horloge de la Marie-Sans-Chemise, dans le centre d’Amiens, à laquelle les amiénois sont fièrement attachés…

cathédrale black and white

Mais surtout, nous nous rendons à la cathédrale la plus vaste de France sous les voûtes, une merveille d’architecture gothique… Non, je vous assure, je ne cherche pas à vendre ma ville, à faire de la publicité, mais simplement à rétablir une vérité parfois oubliée : oui, il y a du patrimoine en Picardie, bien sûr. Mais avant de visiter ce monument, nous faisons quelques photos sur le parvis où il y a beaucoup de monde : c’est l’Anzac Day le samedi et la réderie le dimanche donc beaucoup de gens sont là pour le week-end et visitent la ville.

nathalie circle

Après ce petit shooting, direction un café sur la place, afin de prendre une petite boisson chaude avec une bonne part de gâteau battu. C’est aussi l’occasion de goûter une deuxième spécialité picarde, le macaron d’Amiens. On se régale, ça cale bien pour aller se balader ! On s’échange les cadeaux, on papote longuement… Je découvre quelques infos très intéressantes (rendez-vous à la fin de l’article pour les avoir à votre tour)… Puis direction la cathédrale, enfin, et bien que je l’ai vu des dizaines et des dizaines de fois, je m’émerveille autant que Nathalie qui pourtant la voit pour la première fois !

polaroid érable

Après cette jolie visite, nous marchons tranquillement à travers les rues du quartier Saint-Leu, endroit très typique à Amiens et le centre de la vie sociale : cafés, bars, boîtes de nuit, presque tout se trouve dans ce coin ! Mais c’est aussi un quartier très ancien et très agréable pour se promener. Heureusement que nous n’avons pas eu de pluie ! D’ailleurs, j’ai relativisé le froid que je ressens en hiver en Picardie… -30°C en hiver, les québécois sont courageux !

saint leu

Tout près, nous enchaînons avec le parc Saint-Pierre, les Hortillonnages, et malgré le manque de soleil, il fait très bon. Alors que nous nous baladons tranquillement sur le bord de l’eau et parlons de choses diverses et variées (deux bavardes ensemble, c’est folklorique), nous nous rendons compte que nous sommes… suivies ! Et oui, une vraie filature s’est organisée derrière nous. En effet, quelques mètres plus tôt, nous avions croisé au détour d’un chemin une petite famille de canards avec une ribambelle de canetons tous aussi adorables les uns que les autres. Bon, j’avoue que nous sommes restées un peu en admiration, ils étaient trop mignons ! Et voilà que nous reprenons notre route et ces petites boules de plumes quittent leur coin de paradis pour nous suivre…

canards BD

canards

filature canards

Mais ne vous inquiétez pas, nous les avons semés ! Nous n’avions aucune envie de nous faire agresser par une maman canard qui aurait voulu pincer nos doigts si nous nous étions approchés trop près de ses petits (ou s’ils s’étaient approchés trop près de ces deux géantes bipèdes qui parlent beaucoup)…

polaroid zempotés

polaroid sugar

Finalement, une bonne marche et beaucoup de papotages ont fini par nous mettre en appétit.  Nous retournons donc à Saint-Leu, dans le coin des restaurants, pour aller au meilleur établissement du quai, bien qu’il ne soit pas le plus connu (et c’est bien dommage) : le Ad’hoc café ! J’ai mes petites habitudes là-bas, je suis complétement accro à leurs produits frais. Autant vous dire que nous nous sommes régalées ! Deux gourmandes comme ça devant des plats bien garnis, ayant en plus marché pendant un petit moment… On ne nous arrêtait plus ! Ça parlait, ça parlait… Mais voilà, toute bonne chose a une fin…

restaurant

J’ai raccompagné Nathalie à son hôtel et elle a pris la route pour Honfleur, afin de participer au salon du livre de Vitré (en Bretagne) le lendemain. Les bretons sont chanceux, j’aurai vraiment bien aimé la garder avec moi… Mais j’espère vraiment de tout cœur qu’elle reviendra par chez moi et je l’attendrai de pied ferme pour reprendre mon rôle de guide touristique ! Il y a tellement de choses que j’aurai aimé lui montrer ! Mais un jour, ce sera aussi à moi d’aller voir ce qu’il se passe, par-delà l’océan, là-bas, au Québec…

tome 3 nathalie roy

Et les infos dans tout ça ?

étoile duo

La série La vie épicée de Charlotte Lavigne est en quatre tomes, pas de secret à ce niveau-là ! La sortie est prévue pour 2016 si tout se passe bien ! Autant dire que ça va être très dur, je vais avoir une période post-Charlotte, quand j’aurais fini le tome 3, qui sera un peu difficile ! Comment quitter une lecture aussi agréable en se disant qu’il faut attendre l’année prochaine ? Cela me rappelle mon enfance et mon adolescence à attendre la sortie du nouveau tome d’Harry Potter chaque année… Certains auteurs ont ce talent de nous rendre accro en quelques pages et de faire de leurs livres le point de convergence de nos pensées pendant des jours et des jours… Mais quel pouvoir ont les livres !

polaroid cadeaux

A l’occasion de sa tournée en France, Nathalie s’est rendue à Paris et a pu évoquer avec ses collaborateurs un projet fort intéressant… Attention, ce n’est pas pour tout de suite et rien n’est encore réellement mis en route, mais c’est une envie très sérieuse qu’a notre chère auteure québécoise… Mais qu’est-ce ? Une adaptation audiovisuelle, ma parole ! Une histoire autour de Charlotte, avec les mêmes personnages tout aussi attachants, une histoire avec la même essence, le même fond, mais des changements pour rendre cette expérience unique même pour ceux qui ont déjà lu les livres ! Voir Charlotte Lavigne à la télé, que demander de mieux ? Je vote pour ! Mais mon budget courses risque d’en pâtir si je la vois sans cesse cuisiner et manger, ça risque de très vite me donner des idées (et je suis prête à parier que je ne serais pas la seule victime de ces images tentantes).

  polaroid cathédrale duo cathédrale

fondu nathalie cathédrale

Les québécois ont la très grande chance (…que je les envie !!) d’avoir déjà accès au dernier tome de La vie épicée de Charlotte Lavigne (dont vous aurez une chronique en exclusivité en 2015 puisque je l’ai déjà, merci Nathalie !)… Mais ils ont aussi le bonheur de pouvoir lire La vie sucrée de Juliette Gagnon, une autre série tout aussi fofolle et riche en aventure, avec un personnage du même acabit, mais plus jeune et encore plus vive que Charlotte ! Cependant, Nathalie a d’autres projets… Imaginez deux jumelles, placées dans un univers haut en couleurs, gourmand, drôle et parfois cocasse… Deux sœurs qui vivraient une aventure, le temps d’un livre, pour quelques centaines de pages de bonheur offert à une lectrice passionnée… Oui, Nathalie Roy a un autre projet d’écriture, celui d’un livre unique, à sortir courant 2016 au Québec ! Je l’attends déjà avec impatience !

cadeaux2

Merci pour cette journée merveilleuse et pour tous ces cadeaux,

et surtout pour les souvenirs !

#49 La vie épicée de Charlotte Lavigne, tome 2 : Bulles de champagne et sucre à la crème – Nathalie Roy

[ATTENTION SPOILER : cet article révèle des éléments sur la fin du tome 1] 

couverture

Le résumé…

Charlotte, 34 ans, est désormais fiancée, pour son plus grand bonheur, au beau Maximilien qu’elle a l’intention de suivre à Paris dans quelques mois. Pressée de préparer son mariage, elle angoisse devant l’organisation de son évènement qu’elle veut tout simplement parfait. Mais rien ne se passera comme elle l’avait imaginé. Et elle va devoir mettre beaucoup d’eau dans son vin – ce qui n’est pas son genre ! – pour encaisser le coup.

paris

Mon avis…

Vous me connaissez et savez déjà à quel point j’ai aimé le tome 1 des aventures de Charlotte Lavigne… Et vous imaginez donc bien ce que j’attendais de ce deuxième livre : j’avais peur d’être déçue, et oui ! Mais franchement, à quoi ai-je pu penser ? Etre déçue par Nathalie Roy ? Je commence à croire que c’est impossible. J’ai passé un moment merveilleux avec ce livre. Ce tome 2 est un trésor qui surpasse le premier ! J’ai franchement ri, de toutes les gaffes de Charlotte, de ses manies, de ses aventures on ne peut plus perchées ! Cette fille est décalée, et nous emmène avec elle dans la campagne québécoise pour aller chercher des œufs frais. Elle les veut du matin, alors elle y va à l’aube, s’infiltre dans un poulailler… On la suit dans son mariage, on la découvre ensuite en France : mais comment va-t-elle s’adapter à la vie parisienne ?

chalet du mont-royal lieu de mariage de charlotte lavigne        wedding serie - alliances

Photo ci-dessus à gauche : le chalet du Mont-Royal, lieu de mariage de Charlotte Lavigne

Champagne et sucre à la crème ! :)

Champagne et sucre à la crème ! 🙂 (photo par Nathalie Roy)

On la suit avec beaucoup de plaisir dans la capitale française, on aime quand elle nous donne son avis sur les frenchies, quand elle s’énerve sur nos mauvaises habitudes. On n’est pas souriant, on est hautains, c’est pas tout à fait faux pour certains… Il y a quelques petits clichés dans cette histoire malgré tout : que ce soit au niveau gastronomie, ou comportement des français en règle générale ! Mais finalement ça ne choque absolument pas, au contraire : on en rit. Et on suit Charlotte avec un regard tendre… On admire son affrontement avec sa belle-mère « La reine Victoria » qu’on adore détester ! On a envie qu’elle s’en sorte et qu’elle parvienne à se sentir chez elle, chez nous en France. Mais la vie de notre héroïne est loin d’être facile, surtout avec son caractère. Le temps des remises en questions est arrivé. Mais tout ça dans l’HUMOUR. C’est le maître mot de ce roman. Toutes les situations, même les plus galères et craignos, sont racontées avec légèreté et tendresse.

La couverture originale

La couverture originale

J’ai un gros gros gros coup de cœur pour ce livre, que je trouve bien meilleur que le premier, et pourtant j’avais adoré le tome 1 ! J’espère que le tome 3 sera aussi bien, j’attends sa sortie avec impatience. En tout cas, « Bulles de champagne et sucre à la crème » est un vrai concentré de gourmandise (encore plus que le premier) et nous donne faim des dizaines et des dizaines de fois au fil des pages. Il nous donne aussi envie de découvrir le Québec à travers la nostalgie de Charlotte et son amour pour son pays qui semble merveilleux. On rit presque tout du long, et quand on ne rit pas : on sourit ! C’est un véritable plaisir, comme un groooos bonbon très pétillant, qui éclate sur la langue et nous picote les papilles de son goût sucré et fruité. Charlotte est légère et fraîche, et on l’aime pour ça ! Elle va réussir sa vie on le sait, et on veut suivre ses aventures… Si vous hésitez encore à vous lancer dans le premier tome, mais qu’attendez-vous ????? Ce livre est un incontournable, sautez sur l’occasion !

Nathalie Roy

Nathalie Roy

Ma note…

(ça mériterait encore plus, mais ce n’est pas possible snif)

.


Cette lecture a été réalisée dans le cadre du challenge « Un peu d’océan sur mon roman »

un_peu10

N’oubliez pas le concours pour gagner le Tome 1 de « La vie épicée de Charlotte Lavigne ». Vous avez jusqu’au 11 juillet pour participer.

montage final


Voici ma photo du livre à Metz, au soleil, pour coller au challenge de l’été !

livremetz

 

 

L’interview en 5 questions de… Nathalie Roy

interview.jpg

Voici une jolie interview en 5 questions qui pointe le bout de son nez… C’est une de mes auteures coup de cœur depuis que j’ai commencé mon blog qui m’a fait le grand plaisir, depuis le Québec de répondre à mes petites questions (oui je suis curieuse, comme vous j’en suis sûre). D’où lui vient son inspiration ? Quels sont les clichés québécois sur les français ? Venez découvrir tout cela et bien plus !

Nathalie Roy

Nathalie Roy

1. Votre livre est imprégnée par la gourmandise et l’amour de la bonne nourriture… Charlotte ne jure que par cela… Votre héroïne vous ressemble-t-elle sur ce point comme sur d’autres ?

Oui, je suis comme elle une foodie ! J’adore la bonne bouffe et recevoir des amis à ma table. Pour moi, la cuisine est synonyme de partage. C’est rassembleur. Je fais toutefois plus dans la simplicité que Charlotte et je ne suis pas aussi gaffeuse. Moi, je n’ai pas besoin d’aller chercher mon steak de bison à la campagne en pleine tempête !

2. A la lecture de « La vie épicée de Charlotte Lavigne », on ne peut que remarquer les multiples références à la France et les contrastes entre ce pays et le Québec… D’où vous vient cet amour pour la France, que l’on ressent à travers les pages de votre livre ? Si vous deviez venir chez nous demain, quels endroits voudriez-vous à tout prix voir ?

J’ai toujours aimé la France et les Français, parce qu’ici au Québec, on vous côtoie tous les jours. J’aime votre humour, votre rapport à la bouffe, au vin et le côté plus viril des Français… oserais-je dire macho ? Eh oui, disons-le !

J’ai visité Paris à plusieurs reprises, j’y ai d’ailleurs séjourné trois semaines exclusivement pour faire de la recherche pour mes romans. J’ai vu les Alpes, l’Alsace et la Côte d’Azur, mais jamais encore la Provence, ni la Normandie, que je me promets de visiter dès que possible.

3. Allez, dites-nous tout… Comment les québécois voient-ils les français ? Quels sont les gros « clichés » (il y en a toujours…) ?

Honnêtement, il y en a de moins en moins. Pourquoi ? Parce que vous êtes de plus en plus présents au Québec, et particulièrement à Montréal. Vous savez comment on appelle le Plateau Mont-Royal (quartier populaire de Montréal) ? Le 21e arrondissement de Paris ! Mais bon, je veux quand même vous citer quelques préjugés qui ont la vie dure :
Vous ne vous prenez pas pour de la chnoutte. Traduction : vous vous pensez plus important que tout le monde.
Vous croyez qu’au Canada, il est impossible de trouver sa voiture l’hiver parce qu’elle est ensevelie sous la neige… Dahhhh !
Pour en savoir un peu plus sur ce qu’on pense des «Maudits Français», voici la chanson d’une artiste québécoise fort populaire chez-vous, Lynda Lemay :

4. Vous avez écrit quatre tomes sur les aventures de Charlotte Lavigne… Aviez-vous déjà toute la trame de l’histoire en tête dès le départ ou vous êtes-vous laissée aller à votre inspiration ? Expliquez-nous un peu comment vous écrivez et d’où vous est venue votre inspiration…

Non, pas du tout. En fait, au départ, je voulais écrire une trilogie et un quatrième roman s’est imposé parce que j’avais encore des choses à dire à travers Charlotte. Quand je commence à écrire, je connais le début et la fin de chacun de mes romans, mais pas le reste. J’ai quelques pistes et je me laisse inspirer par elles. Je puise aussi beaucoup dans mon quotidien et dans celui des gens qui m’entourent. Je précise toujours aux gens que j’invite à ma table, que leurs propos pourraient se retrouver dans un roman… mais heureusement, je change les noms des personnages. Alors, ni vu, ni connu.

5. Et enfin, la passion de la littérature nous réunit. Quels sont VOS incontournables en terme d’auteur, de livres… ?

Je suis très polyvalente dans mes lectures. J’adore Guillaume Musso, tout autant que je dévore des polars comme ceux de Michael Connelly. J’adore aussi les BD, dont Les Nombrils. Je me fais un devoir d’encourager la littérature québécoise. Je vous invite d’ailleurs à découvrir les auteurs québécois qui sont sur les tablettes de vos librairies.

Voici quelques photos envoyées par Nathalie Roy, qu’elle souhaite partager avec nous :

Hockey

« Le hockey est une véritable religion au Québec. Comme vous avec le foot. Ici, je pose fièrement avec une casquette du Canadien de Montréal. »

sans-titre3

« Un de nos joyaux, le Rocher Percé en Gaspésie. Les gens de la région vous y attendent avec le sourire. » (crédit Photo Agence QMI)

Nathalie Roy et un plat qu'elle adore : la poutine !

« J’adore la poutine, un mélange de frites, sauce brune et fromage en grains. Un mets québécois que vous pouvez aussi déguster à Lyon, comme c’est le cas ici chez Frite Alors ! »

Un autre paysage waouuuh !

« L’hiver est froid, mais magnifique. Ici, à Baie Saint-Paul, dans Charlevoix. » Un autre paysage magnifique !

Salon

« J’adore les salons du livre pour rencontrer mes lectrices et lecteurs. J’ai tellement hâte d’aller vous voir en France! Bientôt, j’espère! »

513l23F9CML._

En conclusion de cette interview, je vous invite à aller lire la chronique du tome 1 de « La vie épicée de Charlotte Lavigne ».

Et, si ce n’est pas encore fait, n’oubliez pas le concours ouvert jusqu’au 11 juillet à 23h59.

Nathalie Roy fera à jamais partie de l’histoire du blog « Je lis et je raconte » car elle a beaucoup contribué à la réussite de ce blog, par sa gentillesse pour le concours, comme par sa proximité avec ses lectrices, que j’ai eu le bonheur d’expérimenter !

 

#11 La vie épicée de Charlotte Lavigne, Tome 1 : Piment de Cayenne et pouding chômeur – Nathalie Roy

513l23F9CML._

Le résumé…

Charlotte Lavigne, 33 ans, recherchiste pour une émission de télé, n’est pas une jeune femme parfaite… mais elle aime profiter de la vie. Et elle attend beaucoup de choses de cette vie : l’homme idéal, les amis les plus fidèles possible… Mais elle a des faiblesses : gaffeuse, un peu trop attirée par le vin avec lequel elle est sensée cuisiner… Charlotte aime profiter de la vie… et de sa carte de crédit.

Laissez tomber les préjugés ! Ici, pas de banalités, pas de scénarios prémâchés… De la surprise, de l’originalité ! C’est parti pour une lecture divertissante, colorée et… épicée !

« Le chemin menant au cœur de l’homme passe par son estomac. »

Instant gastronomique : voilà à quoi ressemble un pouding chômeur

Instant gastronomique : voilà à quoi ressemble un pouding chômeur

Mon avis…

La vie épicée de Charlotte Lavigne, c’est un hymne à l’amour, à l’amitié et à la bonne bouffe ! Rempli de références culinaires, ce livre raconte la vie de Charlotte qui apprécie le quotidien comme elle apprécie un bon repas. Elle aime accueillir ses amis pour dîner, et elle nous accueille nous aussi, nous raconte ses aventures, ses peines, ses déboires et ses joies. Cette histoire change de celles auxquelles on est habitués de nos jours : les histoires d’américaines branchées qui rêvent de devenir journaliste dans une grande revue de mode, etc. (je dis « etc. » mais franchement, ce scénario est le plus fréquent, c’est du vu et revu, snif !!).

Dans ce livre, on a affaire à une jeune québécoise qui a déjà un métier honorable, qui a un petit ami, des amis géniaux… Oui mais voilà, la vie n’est pas si simple quand on sort avec un français bon chic bon genre, qu’on adore trop notre meilleur ami gay pour imaginer qu’il puisse nous délaisser un jour pour son futur petit copain, qu’on a une super copine qui malheureusement ressent le besoin inexplicable de séduire tout le monde (y compris notre propre petit copain), qu’on travaille pour une animatrice sympathique mais ô combien imbue d’elle-même, qu’on a une mère cougar et une petite tendance à trop boire…

Le personnage de Charlotte et sa vie sont folkloriques, mais surtout rafraichissants ! D’abord, on découvre le Québec à travers une québécoise « pure laine », comme ils disent là-bas ! Son amour pour son pays se ressent et on découvre les petites originalités de langage qui rendent la lecture rigolote (bon, je ne vais pas vous cacher que parfois certaines phrases peuvent laisser perplexe…). Ensuite, on suit les aventures d’une galérienne, comme nous, une fille normale qui galère un peu dans sa vie et qui est quand même drôlement gaffeuse (mais ça reste réaliste !).

J’avoue avoir mis du temps à lire ce livre, mais pas pour de mauvaises raisons ! Je vous explique, parfois j’adore un livre, il m’entraîne, m’emporte avec lui et je le lis en deux temps trois mouvements : à peine le temps de dire à quelqu’un que je l’ai commencé, je l’ai déjà fini et je reste sur ma faim (qu’est-ce que j’aurais aimé que ça dure plus longtemps ! Parfois encore, je lis un livre et y passe à peine deux ou trois heures car finalement, il peut aussi bien se lire en survolant tellement certains passages sont quasi inutiles ou bien que je n’accroche pas à l’histoire. Ou encore, je prends des siècles à lire un livre, parce que je l’abandonne aux quatre coins de l’appartement (oh qu’il m’ennuie…) et je finis même parfois par laisser tomber totalement ma lecture (bah oui, ça arrive…) ! Mais là, rien de tout ça !! Oui, je viens d’écrire toutes ces lignes pour vous dire ceci : j’ai lu ce livre tranquillement… Je l’avais toujours dans mon sac, prêt à être ouvert à tout moment ! Parfois je lisais trois ou quatre pages, parfois trente… C’était un véritable plaisir de bouquiner ce roman. J’avais envie de prendre mon temps, de savourer chaque mot et chaque ligne comme on déguste un bon macaron Pierre Hermé !

Bref, c’est une lecture IDEALE pour l’été, quand on veut aller faire bronzette à la playa ! En plus, bonne nouvelle : il y a plusieurs tomes !!!! Autant dire qu’on n’a pas fini d’apprécier Charlotte Lavigne, sa bonne humeur et ses galères tellement drôles !

Nathalie Roy

Nathalie Roy

Le site web de l’auteure…

http://www.charlottelavigne.com/

piment

Ma note…

.