#242 La main de la nuit – Susan Hill

9782352878155FS

Le résumé…

« C’est alors que je sentis une petite main se glisser dans ma main droite, comme si un enfant s’était matérialisé à côté de moi dans l’obscurité pour s’en saisir. Elle était fraîche et ses doigts se replièrent avec confiance dans ma paume. Nous restâmes ainsi pendant un moment, ma main d’homme serrant la toute petite main. Mais l’enfant était invisible… »

Adam Snow, un libraire de livres anciens se perd dans la campagne anglaise et se retrouve dans le jardin d’une propriété qui semble abandonnée. Là, il ressent cette présence, menaçante… Roman fantastique, histoire de fantômes… Un conte dans la veine de La Dame en noir, un classique de la littérature anglaise.

 

252

Mon avis…

Susan Hill est assez connue pour La dame en noir (chronique ici), roman d’épouvante adapté au cinéma avec Daniel Radcliffe dans le rôle principal. Mais elle est l’auteure de nombreuses œuvres, toutes plus ou moins dans ce même genre, et La main de la nuit en fait partie. J’avais vraiment envie de lire un autre roman d’elle, car j’avais aimé La dame en noir. Susan Hill écrit des romans un peu vintage, des classiques du genre, avec ce qu’il faut de mystère et de frisson. On retrouve la touche inquiétante qui rendait La dame en noir passionnant. A la lecture, on regarde un peu autour de nous, on sent une présence inquiétante, tout comme le narrateur. Le lecteur est baigné dans le suspense et le surnaturel.

Pourtant, j’avoue avoir été un peu déçue, car j’avais peut-être de trop grandes attentes. Je n’ai pas autant frissonné que je l’aurais souhaité. On lit généralement ce genre de romans pour se faire une belle frousse, mais ce n’est pas ce que j’ai ressenti. Certes, le mystère était présent, l’atmosphère inquiétante aussi, mais rien d’aussi terrifiant que La dame en noir. Le livre souffre en effet de beaucoup de longueurs, provoquant parfois tout sauf l’effet escompté, et donc plutôt de l’ennui… Ce qui est dommage, vous en conviendrez ! Finalement, l’ensemble perd de son efficacité. Les moments vraiment forts, avec un bon potentiel d’horreur, se révèlent noyés dans des périodes de lecture inintéressante. Parfois, le personnage principal réfléchit trop, se questionne trop, laisse passer trop de temps avant de se décider à résoudre le mystère. Cela rend le roman incohérent. L’horreur de la situation devrait le pousser à chercher la solution, à vouloir s’en sortir, mais il passe finalement plus de temps à attendre que ça passe…

Pour conclure, je dois avouer que, malgré mes attentes – et sûrement à cause d’elles –, j’ai été assez déçue par cette lecture. Même si j’ai retrouvé le style de Susan Hill, j’ai trouvé qu’elle n’exploitait pas suffisamment le potentiel horrifique de cette histoire. L’effet terrifiant attendu est annulé par le nombre trop important de longueurs, de réflexions sans fin… L’ensemble devient un peu superficiel et le roman perd un peu du réalisme qui contribue à provoquer des frissons. On ne croit plus trop à ce que nous raconte Susan Hill, bien que l’on sente l’intention première de nous faire peur.

 

d59a8e5d-s

Publicités

#32 Lune d’argent – Chantal Parduyns

lune-d-argent

Le résumé…

Une nuit sans lune au-dessus d’une carrière abandonnée.

Des lueurs fantomatiques dans les arbres.

Le Mal a pris possession de ce havre de paix.

Anne habite là tout près. Elle devient l’instrument du Bien dans un univers d’une violence extrême.

Ames jeunes et/ou sensibles s’abstenir !

pleine-lune

Mon avis…

Cette lecture m’a été envoyée par les éditions Chloé des Lys… Après « Un mois » de Laurent Dumortier, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, sachant que les publications peuvent être particulières puisque les auteurs ont beaucoup de liberté (ce qui est une très bonne chose). Alors le « Ames jeunes et/ou sensibles s’abstenir ! » m’a perturbé… Surtout que je suis jeune (et oui je n’ai que 20 ans) et très sensible ! Alors je vous donnerais un avis honnête, très personnel, qui sera reflété par ma note… Je me suis efforcée d’être la plus juste possible, tout en respectant ma personnalité, mes goûts et mes ressentis. Voici donc ce que j’ai pensé de ce livre…

Illustration du "suspense" par Arthur Goodman

Illustration du « suspense » par Arthur Goodman

Une première chose : j’ai trouvé cette histoire et le scénario en lui-même très bien écrits ! Le style est plaisant, colle bien à chaque personnage et à chaque point de vue, comme à toutes les situations. Il y a une intrigue vraiment forte, plutôt complexe au départ : beaucoup de personnages, on ne sait pas trop ce qui les lie. Il y a du fantastique, du « policier », du thriller, quelques scènes plutôt violentes… L’univers du livre est très particulier, très sombre, très tendu… Au début, on regarde un peu autour de soi pour vérifier qu’il n’y ai pas de fantômes (et oui, il y a une histoire de spectres) ni de psychopathe ! Et j’ai beaucoup aimé ces parties du récit enveloppées de tension palpable… Par contre, mon hypersensibilité m’a valu quelques moments de malaise très forts en lisant certains passages vraiment trash.

domesticrelatviolenceheader

Au-delà d’une enquête sur des meurtres, du côté fantastique, du voisin bizarre soupçonné d’être un psychopathe par l’héroïne mais qui se révèle finalement plutôt gentil, des intrigues, du suspense et de la tension… il y a des histoires de prostitution et de viol. Et là, je comprends la mention « Ames jeunes et/ou sensibles s’abstenir ! » car, bien que les trois quarts du livre reste à un niveau raisonnable sur l’échelle de la violence, certaines scènes sont presque à vomir et j’ai eu du mal… Donc c’est surtout pour ça que ma note va chuter, car je n’ai personnellement plus réussi à vraiment apprécier le roman à partir du moment où j’avais passé cette partie… j’étais toujours dans la peur de me retrouver face à une autre scène de ce genre ! Mais j’ai malgré tout beaucoup aimé le reste et je comprends la nécessité de la présence de ce passage, qui est important dans le processus de réflexion du lecteur concernant la résolution de l’intrigue.

panneau_attention

Mais voilà, je préviens mes lectrices et mes lecteurs les plus sensibles : passez votre chemin, ou passez les pages… Pour ceux à qui ça ne fait pas peur, c’est quand même un bon livre avec de vraies qualités littéraires !

fantome-jap-neige

Ma note…

.

Merci aux éditions Chloé des Lys pour cette lecture.

logo