#53 Lady Susan – Jane Austen

COUVERTUR

(161 pages)

Le résumé…

Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question…

pemberley2

Mon avis…

Je me suis lancée dans cette lecture pour une première LC avec Steph (alias Pepparshoes) du blog Sorbet-Kiwi. Elle entrait parfaitement dans le challenge « Un peu d’océan sur mon roman » qui consiste à lire des livres avec du bleu clair sur la couverture ! C’est un roman épistolaire plutôt court, donc facile à lire. On suit une petite partie de la vie de Lady Susan, une femme à la réputation déjà bien ancrée dans les esprits. Autant dire qu’elle est très, très loin d’être appréciée de tous. On l’accuse d’avoir des mœurs légères, d’être manipulatrice et égoïste. Et finalement, cela se révèle vite justifié. L’écriture de Jane Austen est très soignée et très bien construite, comme à son habitude bien sûr ! Les formules sont joliment tournées, on perçoit bien l’ironie et l’hypocrisie derrière les lettres. Grâce à la forme épistolaire, on a l’avantage de suivre l’histoire de tous les points de vue et cela donne tout l’intérêt de la lecture et de l’intrigue.

Pour autant, je ne peux pas dire que j’ai adoré ce livre… J’ai eu du mal à accrocher à l’histoire que j’ai trouvé beaucoup moins passionnante que les autres de Jane Austen. Mais il y a toujours son écriture plaisante et si singulière qui fait tout son charme, donc je trouve que c’est un roman qui finalement est un bon moyen de découvrir l’univers de cette auteure anglaise désormais légendaire. Je ne peux pas mettre moins de 12 ou 13 à Jane Austen, c’est impossible, mais je n’ai sincèrement pas adhéré à ce roman en particulier, peut-être parce qu’on reste éloigné de l’intrigue, on est gardé à distance, elle ne nous touche pas car ne réveille en nous aucun sentiment particulier. On assiste à la scène comme une personne qui aurait découvert cette correspondance sans avoir la moindre information sur ceux qui y ont pris part. D’ailleurs, les courriers de l’époque étaient écrits avec une certaine retenue car elles demandaient de l’éducation, elles exigeaient de savoir s’exprimer avec une grande maîtrise de la langue et des formules anglaises, ce qui rend le niveau assez soutenu et donc on ne parvient pas à se sentir impliqué dans la vie des personnages… La fin est sans surprise, un peu décevante…

Je conseille ce livre à ceux et celles qui ont envie de découvrir Jane Austen par le biais d’une lecture courte et simple, mais honnêtement je trouve que ça ne vaut absolument pas ses autres romans bien plus riches et plus touchants. C’est dommage que cette lecture donne lieu à une déception, mais cela ne me poussera en rien à éviter les autres livres de Jane Austen, loin de là : ils sont bien plus plaisants !

5207-jane-austen

Ma note…

13


Cette lecture a été réalisée dans le cadre d’une lecture commune avec le blog Sorbet-Kiwi pour le challenge « Un peu d’océan sur mon roman ».

un_peu10


Marathon de l'été

Du lundi 7 juillet 2014 au dimanche 13!

Trois paliers seront proposés :

Passage du Gois : 500 pages

Visite des marais salants : 1000 pages

Tour de l’île par la plage : 1500 pages

Mon objectif : visite des marais salants (1000 pages)

 461/1000

Challenge #2 « Un peu d’océan sur mon roman »

un_peu10

Voici mon challenge de l’été, organisé par Have a Break, Have a Book.

Le but est tout simplement de lire un maximum de livres avec du bleu sur la couverture ou sur la tranche.

C’est un challenge en équipe, que j’ai décidé de faire en duo avec Steph du blog Sorbet-Kiwi.

Les livres lus et chroniqués seront tous résumés ci-dessous.

nouvelle bannière

Mes lectures

couverture

La vie épicée de Charlotte Lavigne, tome 2 – Nathalie Roy

Impression

Comme des images – Clémentine Beauvais

Les montagnes Hallucinées

Les montagnes hallucinées – H.P Lovecraft

couv

Une nuit, sur la mer – Patricia MacDonald

couv

Wizz Gang – Mr Tan et Baptiste Ansallem

cropped-bannic3a8reblog2

Les lectures de Steph

sang dessus dessous

Sang dessus dessous – Claude Izner

Jusqu’à ce que la mort nous unisse – Karine Giebel

Les oreilles du loup – Antonio Ungar

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée – Kai Hermann et Horst Rieck

QUIZ_Au-soleil-soleil_2983

Nos lectures communes

COUVERTUR

Lady Susan – Jane Austen (Chronique de Stephla mienne)

Belle époque

Belle époque – Elizabeth Ross (Chronique de Stephla mienne)

nos étoiles contraires

Nos étoiles contraires – John Green (Chronique de Stephla mienne)


4468-vagues-et-plage-paradisiaque-WallFizz

Vous avez des suggestions du livres avec du bleu ?

Commentez ci-dessous pour nous l’indiquer.